Tonnerre de Miossec

Miossec au Cirque royal - 27 octobre 2009Miossec était mardi au Cirque royal pour présenter son nouveau spectacle intégrant les titres de son dernier album, Finistériens, réalisé avec Yann Tiersen, mais aussi son nouveau groupe dont la « star » n’est autre que notre Nicolas Stevens, aux piano et violon.

Les photos

« On a fait des économies, on s’est acheté un Belge », glisse Christophe, avec cet humour qui n’appartient qu’à lui. Mais on sent le plaisir pour le Brestois d’avoir une telle pointure pour emmener ses chansons encore plus loin.

Après avoir ouvert avec trois récents morceaux, Mio hausse le ton avec le doublé « La fidélité » et « Je m’en vais », avant « 30 ans » et « Tonnerre de Brest » qui font toujours plaisir à entendre. Le son est dur et sec, Robert Johnson, à la guitare, se déchaînant comme il aime tant le faire, imposant à l’ensemble un angle rock’n’roll bien poisseux. Du coup, ce Cirque à moitié rempli, avec le parterre rempli de fauteuils, n’est plus le cadre idéal pour un set qu’on aurait préféré entendre à l’Orangerie du Bota.

Après avoir soutenu la candidature du groupe belge Cocoroyale (où officie Nicolas Stevens) dans la compétition française de TV5-Monde, Christophe convie un ami anversois pour « La mélancolie » : Stef Kamil de Zita Swoon et ses vocalises aériennes. Avec « Une fortune de mer » et le final seul à l’harmonica, Miossec clôt son set impeccable d’une heure avant une demi-heure de rappels qui n’oublient pas « Non,non, non, non (je ne suis pas saoûl) » ni, pour terminer, « Seul ce que j’ai perdu », en voix et guitare, l’hommage à Jeff Bodart d’un concert finalement très belge. Et ce n’est pas Axelle Red, retrouvée en coulisses, qui nous dira le contraire.

THIERRY COLJON


commenter par facebook

15 commentaires

  1. Philippe

    28 octobre 2009 à 11 h 11 min

    Excellent concert du Breton.
    Fin de toute beauté avec la chanson “Seul ce que j’ai perdu” en hommage à Jeff. Version très dépouillée.
    Vive Christophe
    Belle soirée

  2. selasior

    28 octobre 2009 à 13 h 21 min

    Ce concert était en réalité un concert test, sans promotion, dont la moitié des participants étaient des invités, parmi lesquels certains d’entre eux n’en avaient rien à foutre du concert et ont passé leur temps à discuter. Comme d’habitude, l’objectif était certainement de voir “ce que ça donnait” devant le “public, tellement chaleureux”, c’est-à-dire qu’il est toujours content même quand ça foire, avant d’aller en France où on risque de se faire descendre par Le Monde, moins marrant pour les sous-sous. Alors que c’était nul ? Non, et c’est vrai que le violoniste – pianiste était très bon et a beaucoup apporté. Le batteur a bien assuré, ce qui estgénéralement déterminant. Il y a eu quelques moments particuliers, une chanson sur trois remplissait la scène, ok. Mais franchement, Miossec lui-même n’a absolument aucune présence scénique. Il surjoue le mec ravagé par l’alcool, est plié en deux pour bien montrer que la vie c’est dur (surtout pour les français expatriés à Bruxelles pour des raisons fiscales, n’est-ce pas), il s’appuie constamment sur un pied de micro qui arrête pas de gigoter sur son pied, il se met à genoux, … Mais le pire c’est le gutariste, alors là rien à voir, au-cun style, et un talent limité. Une des chansons a été véritablement massacrée par ss difficultés à assurer le bonriff de gratte. La venue de Stef Kamil, sympa, mais ça n’avait pas beaucoup de sens : juste pour faire “hahahaha” sur Mélancolie, ça faisait un peu : “hé les gars vous avez vu comment je connais des stars”. Ce qui m’a le plus surpris, c’est la divergence d’images avec le sentiment de virilité intense qui se dégage des chansons et des albums, et l’absence totale de présencedu mec sur scène, qui essaie de dégager une image d’écorché de la vie dont on ne peut manquer de soupçonner qu’elle est construite de toute pièce (en bref il fait son gainsbarre et c’est pas crédible)

  3. Dions

    28 octobre 2009 à 13 h 39 min

    A Selasior:
    Je suis en parfaite harmonie avec ton commentaire sur l’aspect virilé/transparence sur scène.
    J’étais en outre particulièrement déçu par le choix des titres et l’absence de “must” (Facture d’électricité, Silene et brule).
    Dommage également que la voix fut parfois (souvent) couverte par la musique.
    Content tout de même d’avoir été présent.

  4. chipito bernardez

    28 octobre 2009 à 15 h 38 min

    Il surjoue le mec ravagé par l’alcool, est plié en deux pour bien montrer que la vie c’est dur.

    Hahahahaha ! Excellentissime !

  5. Claire

    28 octobre 2009 à 16 h 25 min

    Selasior, tu es mon ami! J’adore le ton cynique et désabusé de ton post….finalement, tu ferais un bien meilleur Miossec que l’original!

    Et pourtant….j’aime beaucoup Miossec, surtout dans ses chansons les plus sombres. A ne pas trop écouter les jours de déprime… J’ai complètement loupé ce concert-ci, mais je ne dois pas le regretter apparemment. Je l’avais vu au Bota pour la sortie de l’album précédent, et j’avais été touchée par la fragilité du gars…on ne savait jamais s’il allait parvenir à terminer ses chansons tant les vapeurs éthyliques semblaient le faire tanguer. N’empêche, ça sentait la sincérité. Dommage que ce fut moins flagrant cette fois-ci….

    PS: J’aime bien moi les Ahahahaha de Stef Kamil!

  6. chipito bernardez

    28 octobre 2009 à 16 h 40 min

    “on ne savait jamais s’il allait parvenir à terminer ses chansons tant les vapeurs éthyliques semblaient le faire tanguer.”

    Bref, si je vous comprends, Claire, ça ne vous dérange pas de payer pour le concert d’une personne ivre à la performance incertaine ?

    Et enfin, que vous inspire le spectacle d’un alcoolisme mis en scène ?

  7. Claire

    28 octobre 2009 à 17 h 30 min

    Cher Chipito Bernardez (c’est digne d’un épisode de Zorro, ça), je comprends tout à fait votre remarque…que répondre? Que nous ne vivons pas dans un monde parfait et idyllique, que les artistes quels qu’ils soient ont parfois trouvé l’inspiration dans l’alcool et pu ainsi nous délivrer des oeuvres d’une beauté remarquable…la liste est longue. Et je ne fais pas pour autant l’apologie de l’alcoolisme “intello”.

    Alors oui, je serais la première à pester si un de mes artistes préférés en concert s’avèrait lamentable sur scène because alcool (et je sais que Miossec a parfois fait très fort à ce niveau-là). Mais je pense que nous sommes assez “grands” pour prendre nos distances par rapport à ces comportements et apprécier uniquement la qualité artistique qui découlent de leur travail…L’ambiance d’un concert “réussi” (vous allez encore me reprendre là-dessus!) reste inégalable, petits “couacs” y compris.

  8. chipito bernardez

    28 octobre 2009 à 18 h 26 min

    Je peux comprendre votre point de vue mais je ne le partage pas.

  9. pilou

    28 octobre 2009 à 19 h 18 min

    “tant les vapeurs éthyliques semblaient le faire tanguer.”

    n’importe quoi. Christophe n’est plus ivre sur scène depuis des années. Il a simplement un problème avec un genou qu’il doit encore faire opérer. D’où la canne…

  10. ums

    28 octobre 2009 à 19 h 36 min

    Perso, j’aime le personnage et ses textes, il a des défauts comme tout le monde…Je m’attendais sincerement a pire au niveau de l’assurance sur scène et la compréhension sous l’effet de l’alcool; j’avais vu quelques vidéos de concerts beaucoup plsu déplorables.
    Bref, content d’avoir vu un artiste que je voulais voir depuis longtemps, je m’attendais +/- a ce que j’ai vu, et l’enthousiasme m’a fait oublier tous les petits désagréments cités plus haut.
    Chaques artiste a ses tics, détestables ou pas, savoir si son alcoolisme est un outil de vente ou pas, honnetement je m’en fou, pcq dans le cas de ce concert ça n’a pas vraiment porté préjudice au son.
    Il joue peut-être son pseudo gainsbarre pas crédible, mais a l’époque certaines personnes devaient écrire le même genre de critique de non-crédibilité vis a vis de serge himself, a savoir que son alcoolisme etait un outil de travail ou un outil de vente.
    Pour terminer je ne penses pas que j’aurais plus aimé le concert dans une salle remplis de vrais fans qui avaient tous payés leurs places, avec un guitariste du feu de dieu, et un christophe sobre.

  11. zaza

    28 octobre 2009 à 20 h 42 min

    Gainsbourg, sur la fin, n’était plus qu’une épave. Il faut être sourd ET aveugle pour dire le contraire.

    Question : que se passerait-il si Monsieur Miossec venait à succomber suite à son penchant pour l’alcool ? Eh bien, on en ferait le demi dieu qu’il n’était pas de son vivant. Et à qui cela profiterait ? Au label. Des exemples comme ça, il y en a…

    L’alcoolisme est un argument de vente comme un autre. Une façon de se positionner sur un marché difficile guidé par beaucoup d’affect et d’irrationnel de la part des spectateurs. Les poseurs de Ghinzu l’ont bien compris d’ailleurs : tu te la joues costard de banquier sur scène, lunettes de soleil à 22 heures au mois de décembre en salle, etc etc. Dans la chanson française, on a aussi Saule, le tout gentil qui vit dans un monde de Bisounours avec un blog tout charmant et bourré de fautes d’orthographes mais qui est si proche des gens. C’est aussi de la communication.

  12. pitenat

    28 octobre 2009 à 23 h 32 min

    Miossec sobre en concert, pas encore vu …
    Mais j’ai passé un bon moment hier au cirque royal … Seul bémol, je trouve dommage qu’il “démolisse” ses textes sur scène car il n’était plus “apte” à se souvenir de SES paroles
    Non non non , il n’était plus saoul, juste un peu mélancolique en regardant les joggeurs du dimanche à Montmartre

  13. selasior

    29 octobre 2009 à 9 h 23 min

    Merci aux lecteurs de mon message, mais bon… Vu comment ça se lâche, je regrette un peu mon intervention. Mais j’ai une bonne excuse : si les journalistes ne venaient pas dire à CHAQUE : concert (de Miossec ou autres) : “WAAA ta vu koman sétè géniaaaaal”, n’échappant pas au soupçon d’être de simples instruments de promotion, j’aurais pas eu besoin de me substituer à eux pour nuancer, et ce sans nuance.

    Alors on va faite tanguer dans l’autre sens pour éviter le naufrage et sécher les larmes de Christophe, si jamais il a lu cette littérature de caniveau.

    Comme l’indique ton compte en banque, cher Christophe, y a des légions entières de mélomanes qui te vénèrent, et ce à juste titre. Ta musique enchante nos âmes, ta poésie serre nos coeurs, la profondeur de ta voix et de ton interprétation nous collent dans notre au siège. Tu es un créateur rare et précieux, et tes admirateurs, pauvres insectes à l’existence insignifiante, ont le privilège immérité de s’éclairer à la lueur de ton génie. (ça ira ? je suis pardonné ?). Sérieusement : ton oeuvre relève du génie. Je voulais juste dire que la seule interprétation de ton oeuvre, parfaite, suffira à hisser les concerts au même niveau. Ce fut le cas à plusieurs reprises mardi soir. On espère que tu composeras encore beaucoup de chefs-d’oeuvre, et qu’on te reverra bientôt en Belgique.

  14. zaza

    29 octobre 2009 à 9 h 49 min

    Oui mais ça ne le dispense pas de payer sa facture d’électricité ;)

  15. Mr Wang

    29 octobre 2009 à 12 h 21 min

    C’est dommage de voir que le commentaire des gens se résument à: “J’ai pas vibré donc c’était nul!” ou “J’ai kiffé grave, c’était génial!”. Sans nuance! Sans respect! C’était la première fois que je voyais Miossec en concert et bien, je trouve que ce type a une voix (s’il buvait tant que ça, il ne pourrait pas, l’alcool, ça nique la voix!), une présence (il est assez cool sur scène, répond au public, est expressif quand il dit/chante ses textes). Son hommage a Jeff Bodart est beau et ses textes relèvent d’une expérience de vie qui, à mon sens, ne se dément pas. Il y a beaucoup de vrai dans ce qu’il chante, qu’il ait du pognon ou pas d’ailleurs! Et l’apparition de Stef KC m’a mis la chair de poule et lui, c’est à chaque fois que je le vois que c’est comme ça! Alors, voilà! Chacun son appréciation et sa perception, mais de là à sortir des énormités comme selasior (le caniveau, c’est vous!)…

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>