Les sorties rock et variété de la semaine

Tindersticks « Falling down a mountain » - Gill Scott-Heron « I’m new here » – Thomas DybdahlFaudel « Bled memory » – Samir Barris « Tenter l’atout » -

Tindersticks  « Falling down a mountain »

Les disques en solo de Stuart A. Staples lui permettent d’épancher toute sa mélancolie, laissant aux Tindersticks le soin de livrer une musique plus lumineuse et ouverte que jamais. Joyeuse même, comme sur « Harmony around my table ». Énergie et joie de vivre sont au menu de ce disque très dynamique. 4AD-Bertus. http://www.myspace.com/tindersticksofficial

Gill Scott-Heron « I’m new here »

À 60 ans, la voix rebelle et poétique de l’Amérique noire publie son premier album depuis 13 ans. Produit par le patron de XL Recordings, Richard Russell (avec un tout petit coup de main de Damon Albarn), ce disque de slam et de blues (avec une reprise de Robert Johnson et de Brook Benton), sur des beats électroniques, est d’une densité et d’une modernité inouïes. Le cœur de la ville bat ici avec une belle humanité. XL-Vertus. Sortie le 8 février. http://www.myspace.com/revolutionwillnotbetelevised

Thomas Dybdahl

Le chanteur Norvégien à la voix d’or s’attaque au marché international en réunissant le meilleur de ses quatre premiers albums enregistrés entre 2000 et 2006. Et on ne peut que craquer devant la délicatesse et la finesse des compositions boisées de cet enfant de Nick Drake et Tim Buckley. La noirceur en moins. Et douze perles pop en plus ! Last Suppa-PiaS. http://www.myspace.com/tdybdahl

Faudel « Bled memory »

Il n’y aurait pas eu, précédemment, le projet 1 2 3 Soleils et les deux Diwan de Rachid Taha, on aurait pu applaudir à ce disque de standards du raï revus d’une façon intelligente, quoique très prévisible. Même « Bambino » est là pour les radios rétives aux musiques trop ethniques. Mercury-Universal. http://www.faudel.net/

Samir Barris « Tenter l’atout »

On aime quand Samir bouscule un peu sa douceur naturelle. Produit par Christian Martin, ce deuxième album de l’ex-Melon Galia est bourré d’un punch salvateur, d’un humour et de formules tendres qui ne tombent jamais dans la mièvrerie. Ce disque aux allures pop révèle un Samir mature, enfin sûr de lui et de ses compositions puissantes et rythmées. T4A-PiaS. http://www.myspace.com/samirbarris


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>