50 Cent à Forest

Curtis Jackson, alias 50 Cent, était à Forest-National, vendredi soir. Il y a cinq ans, le rappeur du Queens remplissait la salle les doigts dans le nez. Aujourd’hui, l’étage vide de la version Club de la salle prouve que les temps ont bien changé pour le gangsta rap.

50 Cent

Avec Eminem et Snoop Dogg, 50 Cent complète la trilogie maître du monde d’un genre qui s’est vite essoufflé, à force de se répéter. Non pas que leurs derniers disques étaient plus mauvais que d’autres mais en ne proposant rien de neuf, les idoles ont vite lassé un grand public qui s’est désintéressé de la chose, ne laissant plus sur le terrain que les vrais fans de rap. Ceux-ci n’ont pas manqué de prendre leur pied, vendredi, avec, en première partie, Daddy K dont le DJ set excité et inspiré a bien chauffé la salle.
Pour sa nouvelle tournée mondiale intitulée, comme son dernier album, Before I Self Destruct, 50 Cent revient à l’essentiel de son métier. Fini les pyrotechnies, les films publicitaires pour jeux vidéos, les bandes annonces de films à sa gloire et les mises en scène grandiloquentes. Entouré de deux MC et d’un DJ, il s’en tient à un rap orthodoxe, déclenchant immédiatement les levers de bras.
Un quart d’heure plus tard, apparaît son band qui étoffe musicalement son jeu, même si le son, ici, ne lui rend pas vraiment justice.
Les tubes « P.I.M.P » et « Candy shop » sont toujours aussi efficaces. Curtis se montre toujours aussi généreux en jetant en pâture au public ses vêtements mais il n’hésite pas non plus à s’en aller plus d’une fois, pour se changer et laisser la place à ses comparses. Ce qui nous vaut un «Let’s get it on » de Marvin Gaye ou un « Is this love » de Bob Marley, soul et reggae, les deux mamelles revendiquées du rap.
Bien sûr, on peut noter, sur les deux heures de concert, de nombreux passages à vide, de temps morts et de redites mais rien y fait : l’ambiance dans la salle reste hot jusqu’au bout, à la fois bon enfant et propre au défoulement. Ce qui n’est finalement pas si mal.

THIERRY COLJON


commenter par facebook

8 commentaires

  1. brieuc

    27 février 2010 à 13 h 14 min

    Résumer le Hip Hop à la trilogie d’artistes Eminem, Snoop Dog et 50 Cents, c’est ne rien y connaitre !
    Ce mouvement est loin d’être essoufflé… Faut peut être aller voir ailleurs que ce que diffuse MTV.

  2. Antho

    27 février 2010 à 14 h 47 min

    J’y étais hier soir et je me demande bien où vous avez remarqué des passages à vide!
    Ce concert était tout simplement une tuerie, ils ont fait le show et tout cela sans interruption!
    G-G-G-G-G UNIT =D

  3. j-m

    27 février 2010 à 14 h 53 min

    j’y étais aussi c’était vraiment du bon son du début à la fin…

  4. Denis

    27 février 2010 à 17 h 18 min

    pour jouer l’avocat du diable (enfin, façon de parler) l’article parle d’Em/50/Snoop comme “trilogie maître” du gangsta rap et pas du hip-hop en général.

    Ce qui, finalement, n’est peut-être pas faux, Dr Dre étant toujours nulle part avec Detox, 2Pac et Biggie étant un peu morts depuis déjà bien longtemps…

    Et me voilà, en train de défendre un article de frontstage.

  5. zaza

    1 mars 2010 à 14 h 07 min

    Je préfère être enfermé pendant deux jours dans un ascenseur avec Loney Dear et son affreux ukulélé, avec le dernier Sold Out qui passe en boucle, plutôt que me taper cette musique de racailles.

  6. le passant

    2 mars 2010 à 14 h 50 min

    50 cents. Au moins il est honnete, il prévient de la valeur de son bruit (oups pardon, musique)

  7. Loïc

    2 mars 2010 à 18 h 44 min

    Eminem n a jamais rien fait de “gangsta rap”. Ce genre de musique fait référence a la west coast, aux années 90, a des types commes 2pac, ice cube, et snoop dogg par exple. Eminem vient de Detroit et ne s est jamais fait tiré dessus, il ne vient pas d une banlieue défavorisée de L.A… c est pas que des “clichés”, c est juste de la culture, l histoire de la musique. Et au fait, j aime pas trop le rap…le meilleur c etait ds les annees 80 ac Public Enemy, Naughty By Nature ou Run DMC… Quand les rappeurs etaient créatifs et qu’ils ne pensaient pas qu’a l argent. Vive le rock!

  8. Jmc

    4 mars 2010 à 22 h 57 min

    50 cent a fait un shox extraordinaire pourquoi on en veut temp a 50cent ? regardé l’article que vous le filé les média casse tout !!! 50 cent a fait un show extraordinaire et je cote meme ce concert 8.5/10 seul défaut c’est qu’il ne soit pas déscendu serrer un peu la main au public comme au par avant mdrrr !! si non dire que seul les fans de rap était sur la place c’est tellement faux a ma gauche et a ma droite y avait assez de rockeur mais aimé tant 50 cent j’ai vue meme 2mamie de entre 60 entre 70 ans était fan de 50 cent alors la !!!! breff fifty a fait un show exceptionnel !!!!

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>