MGMT invite au voyage intérieur

mgmt.jpg

Leur « Oracular spectacular » compte parmi les meilleurs albums sortis en 2008. Le nouveau disque sortira le 13 avril. Andrew Van Wyngarden, Ben Goldwasser et leur groupe ont fait escale ce week-end au Botanique.

L’impatience précédant la sortie du deuxième et très attendu album de MGMT a vécu : une fuite sur le Net, et hop, voilà Congratulations en écoute sur le site web des New-Yorkais. Histoire d’en rajouter encore un peu à l’emballement des fans, Andrew Van Wyngarden et Ben Goldwasser ont non seulement opté pour une courte tournée européenne, mais ils ne font halte que dans des salles de capacité réduite. Autant dire que les places du concert de ce samedi à l’Orangerie du Bota ont été vendues en vingt minutes !

« Les gens du label étaient convaincus que ça arriverait, nous a confié Andrew, plus tôt dans la journée, à propos de cette fuite. Ça arrive aujourd’hui pour la plupart des disques. D’où leur idée de le mettre en streaming sur notre site et celui de quelques radios. De notre côté, nous aurions voulu que la réponse, en cas de fuite, soit de le proposer gratuitement sur notre site, de manière à ce que les gens puissent bénéficier d’une bonne qualité de son, des plages livrées dans l’ordre et de la possibilité de l’écouter ailleurs que plantés devant leur laptop. »

Sur scène, le même Andrew est au micro, le plus souvent avec sa guitare acoustique, et son comparse reste sagement derrière ses claviers. On s’en doutait : la quasi-totalité de Congratulations y passe. Sur disque, comme en concert, c’est une invitation à une sorte de voyage intérieur.

« Les nouveaux morceaux sont globalement plus introspectifs d’un côté. Mais on y a mis aussi plus de réflexion sur le monde qui nous entoure, ainsi que sur ce que vivent les musiciens. Le succès, des choses comme ça. » D’où les allusions à Lady Gaga (« Lady Dada’s nightmare »), Dan Treacy et Brian Eno. C’est d’ailleurs avec « Brian Eno » que MGMT monte sur la scène du Bota.

Si le voyage est plus intérieur, il nous embarque également à travers les sixties et les seventies. Les références sont là, assumées : Love, Pink Floyd, Beatles, Velvet… « All the big names », résume Andrew. Des références mâtinées, de son propre aveu, de choses plus underground comme Spacemen 3 et autres Television Personalities. D’où ce « Song for Dan Treacy », pop juvénile aux accents punky, qui nous arrive après une demi-heure de concert. Si les harmonies vocales d’un « Pieces of what » nous ramènent de fait dans les années 70, ce sont les touches pop-folk qui colorent une setlist où sont ressuscités aussi bien Simon & Garfunkel que les Beach Boys (sur « Flash delirium », par exemple).

Le groupe, emmené par ses deux frontmen tout en retenue, joue avec un bel ensemble face à une salle aux anges mais attentive. Elle n’attend cependant que peu de chose pour se lâcher. Ce sera sur « Week-end wars », sur le refrain majestueux, à la Mercury Rev, de « I found a whistle ». Et, bien entendu, « Time to pretend » transforme les lieux en dancefloor pendant quelques minutes. Les basses bourdonnent. Un crowdsurfer s’amuse.

Avec The Names

« Someone’s missing » ouvre les rappels, mais MGMT est manifestement à la bourre. Une bonne heure et quart après s’être installé au milieu de son matériel, le groupe entreprend de le démonter pendant que le duo chante « Kids »… Avant de laisser le public aux prises avec le beat élastique de cet autre tube d’un tandem qui a séduit par son art de donner bien des couleurs aux termes pop psychédélique.

Dernier détail : c’est The Names qui a ouvert la soirée et, dixit Andrew Van Wyngarden, pas par hasard. « On les connaissait, oui. C’est un groupe de Brooklyn avec lequel on a tourné qui nous a parlé des Names. En 2008, quand nous sommes venus jouer à Gand, nous les avons retrouvés chez un disquaire sur des compiles de cold wave et de groupes belges. »

Didier Stiers et Philippe Manche

Set list:

- Brian Eno
- Pieces of what
- Flash delirium
- The youth
- Song for Dan Treacy
- Week-end wars
- I found a whistle
- Electric feel
- Siberian breaks
- Time to pretend
- It’s working

Rappels
- Someone’s missing
- Congratulations
- Kids


commenter par facebook

11 commentaires

  1. RB

    29 mars 2010 à 13 h 52 min

    Siberian breaks, quel titre !

  2. ced

    29 mars 2010 à 13 h 53 min

    J’y étais. concert ennuyeux, plat, aucun contact ou si peu avec le public. J’ai pas compris quoi. Et ce démontage est un vrai manque de respect vis à vis du public genre ” vous voulez le hit? vous allez l’avoir nous on se casse”. MGMT ne m’y reprendra plus.

  3. Leslie Bangs

    29 mars 2010 à 14 h 06 min

    Je suis arrivée au concert sans aucun à-priori. De plus, j’ai adoré le premier album, vaguement entendu le deuxième. Je me réjouissais presque …

    La première remarque qui m’est venue à l’esprit est que le son était très propre, trop propre. Pas une notre plus haute que l’autre, à part peut-être les basses montées sur Kids, technique bien connue des dj’sets ou autres soirées electro …

    Un set très carré, sans aucun enthousiasme de la part des musiciens, sans franchise. Trop parfait … A croire que le public transpirait plus de chaleur, dans cette orangerie bondée, que les musiciens, pourtant sous les projecteurs.

    Dès le troisième, quatrième morceau, un doute m’est venu à l’esprit : ‘c’est trop bien fait, on ne se croira pas en live’. Une impression d’écouter un enregistrement studio. ‘Hé, mais on dirait du playback’ …

    Et lorsqu’une personne près de moi confirme à son ami ma pensée, en parlant à hauteur de voix normale car il n’était pas nécessaire de crier, le doute est devenu une quasi-certitude. En partageant ma pensée avec une amie, elle me confirme aussi …

    A leur décharge, je dirais que terminer deux morceaux en fade-out (NDLR : le son qui est descendu par un curseur de la table son jusqu’au silence, pratique très courante sur album) est intolérable en live! C’est pour entendre des morceaux qui se finissent que le public se déplace, pas pour entendre ce qui sort de son ordinateur, platine ou lecteur de musique portable …

    Bref, j’ai trouvé que ce concert ressemblait plus à une vaste plaisanterie qu’à un show d’un groupe dont la réputation grimpe de jour en jour. D’accord pour les festivals, où un public bourré viendra écouter les singles. Mais pour un live, se jouer de son audience à ce point, je trouve que c’est déplacé …

    Je suis repartie déçue, presque vexée et sans acouphènes, ce qui est rare …

  4. Noah Dodson

    29 mars 2010 à 15 h 17 min

    MGMT n’a jamais ete rien d’autre qu’une grosse blague qu’on se raconte en fin de soiree. C’est fou d’aller les voir en s’attendant a un grand concert..

  5. Le ferophage

    29 mars 2010 à 17 h 00 min

    Leslie Bangs ==> même impressions quand je les avais vu au Pukkelpop en 2008! Du coup, j’ecoute leurs disques, mais on ne m’aura plus à retourner à un de leur concert.

  6. corto

    29 mars 2010 à 17 h 50 min

    Je m’étais ennuyé à leur concert du pukkel en 2008 où ils avaient expédié rapidement leur premier album sans aucune passion. Comprend toujours pas la hype autour de ce groupe.

  7. gordon

    29 mars 2010 à 20 h 01 min

    Je vous trouve vachement durs…
    Moi j’ai trouvé le concert vraiment très chouette, sans être un grand fan d’MGMT.

    J’en suis sorti plus convaincu qu’en y rentrant. Une certaine ampleur ressortait des morceaux, que je n’avais pas remarquée en écoutant les cds.

    Pour le démontage de la scène sur Kids, et bien justement moi j’ai franchement apprécié…
    Je redoute toujours la venue des “hits” en concerts : on dirait que les gens ne viennent que pour ça…
    Là, c’était pris au second degré, et personnellement ça m’a fait franchement marrer.

    Bref, moi j’ai trouvé ça tout bon !

  8. R.

    29 mars 2010 à 22 h 53 min

    Personnellement j’ai trouvé que MGMT nous a offert un bon petit concert bien sympa comparativement à leurs précédents. Je suis allée à ce concert en étant bien sceptique après la lecture de très mauvaises critiques sur leurs concerts l’année dernière, et j’ai trouvé qu’au contraire c’était une bonne surprise, je ne me suis pas ennuyée du tout.
    J’ai bien aimé le fait que le groupe était très accessible après le concert, on pouvait aller leur parler sans problème, discuter du live, etc ;)

    MGMT n’est pas le meilleur groupe sur scène, mais avouons-le, ils sont nettement meilleurs qu’avant.

    Pour kids, je suis exactement du même avis que gordon ;)

  9. Jon

    30 mars 2010 à 1 h 25 min

    J’étais de l’autre côté, à l’AB, pour voir Two Door Cinema Club et Phoenix, deux excellents concerts.

    Je ne regrette pas mon choix du tout…

  10. scott

    30 mars 2010 à 17 h 24 min

    perso, je n’étais pas un fan de leurs chansons, à part les trois singles qui sont, je trouve, excellents – et j’ai trouvé le concert très ennuyeux (la première partie aussi d’ailleurs… musicalement sympa, mais la voix du chanteur gachait tout…)

    le groupe a la présence scénique d’une tondeuse à gazon (rouillée) à l’arrêt (idem pour la 1ere partie…).

    leslie: clairement, le concert n’était ni joué (musique) ni chanté en playback (d’ailleurs j’ai trouvé que le chanteur, sans avoir la meilleure voix du monde, chantait très juste) – à part sur kids ou la MUSIQUE était la bande originale (comme ils font toujours d’ailleurs – j’ai remarque ca sur youtube ou aucune version de kids n’est joué en live – je me demande bien pourquoi d’ailleurs, elle ne devrait pas être plus dur à bien jouer en live que “electric feel” ou “time to pretend” – si qq’un a une theorie la-dessus?…) – le chant lui, par contre, était en live.

    en ce qui concerne le démontage du matos pendant kids, il était prévu dès avant le concert car il figurait sur la set list du groupe (à coté de “kids” figurait “break down set”). soit on le prend comme un signe que le groupe était pressé (cf. l’article du soir ci-dessus)/un manque de respect envers le public – soit on le prend comme une touche d’humour (décalé)/un jeu scénique? j’aurais plutot tendance à favoriser cette dernière proposition. ca ne m’a ni fait rire, ni outragé: selon moi c’est tout ce qu’il ont trouvé pour mettre un peu de “piment” à leur prestation visuelle sur scene, c’est dire…

  11. gordon

    31 mars 2010 à 1 h 07 min

    Ah oui… La première partie…
    BOUUH ! Terrifiant… J’ai pas su rester dans la salle :)
    Enfin, question de goût je suppose :)

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>