Baloji fête le Congo

baloji.JPGVoilà, au dernier jour, le Grand Salon a dansé! Et c’est à Baloji qu’on le doit. L’ancien Starflam, accompagné d’un groupe funky en diable (L’Orchestre de la Katuba qu’il est allé chercher à… Bruxelles), a présenté son deuxième et excellent album «Kinshasa Succursale». Et ce fut fête dans le Grand Salon.

Enregistré à Kinshasa en six jours avec des musiciens locaux (Konono N°1, Royce Mbumba, Zaiko Langa-Langa, La Chorale de la Grâce…), «Kinshasa Succursale» creuse le retour aux racines congolaises que Baloji avait entamé avec «Hotel Impala» en 2007. «Kinshasa Succursale est un kaleidoscope de cinquante ans de musique congolaise» a expliqué son auteur hier. Mais au sens large, car à côté de la rumba traditionnelle, on y trouve aussi de l’afro-beat, de la soul, du funk, du reggae et bien sûr du hip hop. Un disque qui respire l’Afrique moderne. Pas étonnant que Baloji s’embarque dans une semaine pour une petite tournée congolaise (six dates de Kinshasa à Goma). Mais pour l’heure, c’est le Grand Salon du Bota.

Un concert qui a commencé dans le calme. Le temps que les musiciens huilent la machine. Guitare-Basse-Batterie-Claviers-Choeur qui soutiennent le flow du patron comme un matelas moelleux. Ça se passe en douceur pendant un ou deux titres. Le groupe reprend le classique congolais ‘Indépendance Cha-Cha’ et tranquillement les choses s’emballent. L’ambiance est détendue, les musiciens plaisantent entre eux, jouent avec le public, qui participe, les arrangements des morceaux poussant à l’interaction. Le rythme s’accélère, le groove chauffe, l’ambiance monte. Déjà, quelques personnes se sont levées des fauteuils pour danser.

On passe du reggae au ska, du funk à l’afro-beat, de la rumba à la soul, les musiciens y vont chacun de leur solo. Quand le groupe entame le tourbillonnant ‘Karibou Ya Bintou’ – sans la touche magique de Konono N°1 – c’est dans une version ralentie, presque blues, avant l’accélération finale agrémentée de deux danseurs aux masques de squelettes, afin d’appuyer le sujet de la chanson qui revient sur la signification du nom Baloji: sorcier.

Le rappel suit le même schéma: d’abord en douceur avant l’explosion. Le rappeur commence a capella l’épique ‘Tout Ceci Ne Vous Rendra Pas Le Congo’. Ici comme ailleurs, il mélange son histoire personnelle et commentaire social… en y allant franco: «Même si l’Occident à bon dos / ça ne vous rendra pas le Congo / Le pillage de nos minéraux de nos lingots / ça ne vous rendra pas le Congo (…) / Et ça dégringole / Le pays est sous contrôle / Et c’est pire qu’au temps de Léopold / Entre la loi de la jungle / Et celle des protocoles / La révolution a besoin de bénévoles / Et tant que l’opinion publique abdique / Le Congolais reste le nègre de l’Afrique». Titre épique, puissant, qui tente de retracer près d’un siècle d’ Histoire congolaise et appelle à la reconstruction du pays par et pour son peuple, ‘Tout Ceci…’ recrée aussi le lien entre la Belgique et le Congo et se termine dans l’espoir, dans un tourbillon de rythmes enjoués et de danses frénétiques. Là, c’est tout le Grand Salon qui s’est levé et danse, tissant un nouveau lien basé sur l’échange, le respect et l’égalité. Un lien qu’il ne faut plus lâcher.

Didier Zacharie


commenter par facebook

3 commentaires

  1. BANA LEUVEN

    18 juin 2010 à 21 h 00 min

    Samedi 26 juin 2010

    Conférence-débat `LE PLUS GRAND CONGOLAIS’ à Leuven

    À l’occasion du cinquantième anniversaire de l’indépendance de la République démocratique du Congo, le 30 juin 2010, l’association socioculturelle BANA Leuven organise en collaboration avec Congoforum samedi 26 juin 2010 une conférence-débat sur ‘Le PLUS GRAND CONGOLAIS’ à Leuven

    Cinquante années d’indépendance représentent un demi-siècle marqué de diverses figures et idées politiques. BANA Leuven tient, à l’aide des élections symboliques (www.banaleuven.be/fr/pgdcon.htm) et de cette conférence, à lancer un débat consctructif au sujet des figures politiques ainsi que leur importance pour le Congo d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

    Les conférenciers sont Prof. Germain KAYEMBA (ISP/Bukavu), Guy POPPE (Journaliste), Albert KISONGA (Journaliste & Ancien Ambassadeur), Prof. Koen VLASSENROOT (UGent) et Louise NGANDU (UREC/Union des Femmes Africaines). Le débat portera sur les idées, l’impact et l’héritage des figures politiques Congolaises issues de la période post-coloniale (1960-2010). Alphonse MUAMBI (Auteur & Publiciste) assurera la modération du débat.

    Les résultats des élections symboliques et le nom du ‘Plus Grand Congolais’ depuis 1960 seront communiqués durant l’après-midi.

    Après la conférence, vous pourrez profiter d’un walking dinner composé de spécialités congolaises et de musique en live.

    Infos pratiques:

    Heure: 14h-17h (Conférence) et de 17h30-19h (Dîner)

    Lieu: Salle Jean Monnet de la KU Leuven (Parkstraat 71, 3000 Leuven)

    Prix: 10 euro (Dîner inclus)

    Reservation: bana.leuven@gmail.com ou 0479/51 68 98

    Soyez le(la) bienvenu(e).

    BANA LEUVEN


    Bana Leuven
    Email bana.leuven@gmail.com
    GSM 0479 51 68 98
    http://www.banaleuven.be

  2. Gazoil Superstar

    19 juin 2010 à 9 h 45 min

    Et le but de Jovanovic contre l’Allemagne, c’est du poulet ?

  3. BANA LEUVEN

    25 juillet 2010 à 13 h 24 min

    FESTIVAL CHA CHA

    A LA DECOUVERTE DE LA CULTURE CONGOLAISE

    Samedi, 21 août 2010, Bana Leuven organise une fête en plein air FESTIVAL CHA CHA. Cet évènement aura lieu sur Ladeuzeplein (3000 Leuven) de 12h à 20h.

    A cette occasion, un programme riche en culture Congolaise vous sera présenté : musique, danse, chants, plats, boissons, littérature, mode, projets, etc.

    L’entrée est fixée à 10 euro pour les plus de 15 ans. Les tickets sont disponibles dans votre magasin Fnac. Plus d’infos sur http://www.banaleuven.be.

    Sincères salutations,

    Bana Leuven

    http://www.banaleuven.be

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>