Lumineux Pavement

Le cultissime groupe de rock américain s’est reformé après dix ans d’absence. La clique de Stephen Malkmus était à l’Ancienne Belgique ce mardi pour un lumineux concert devant un public aux anges. Pavement revient ce 8 juillet au festival Les Ardentes.

Ecrire que le public de l’Ancienne Belgique était chaud un peu avant 20h50 est en deçà de la vérité. L’air se faisait rare aux abords de la scène. Et bien que les reformations soient à la mode ces jours-ci, celle de Pavement est évidemment particulière. Parce que les Californiens ont construit en l’espace d’une décennie une carrière impeccable à des kilomètres des clichés du rock. Et parce que leur musique, on s’en est rendu compte tout le long des 100 minutes de concert, est somme toute intemporel. Pavement aurait pu devenir énorme mais reste et restera culte comme les Minutemen, Hüsker Dü ou The Remplacements, héros des auteurs du sublime « Range life». Il est 20h50 précise lorsque le quintet se pose sur scène dans une clameur et un brouhaha incroyables. Et avec leurs airs de ne pas y toucher, les très cools musiciens balancent d’entrée de jeu le frénétique cri de guerre de « Cut your hair » (« Ouh ouh ouh ouh ouh ouh ») emprunté à leur deuxième album Crooked rain, crooked rain devant un public littéralement extatique. Pendant 100 minutes, Pavement va offrir le meilleur de lui-même revisitant un répertoire qui comprend toute une tripotée de tubes rien qu’avec les « Stereo », « Here », « Gold soundz », «Stop breathin’ » ou « Shady lane».
Comme à ses débuts, Pavement se produit avec deux batteurs (dont le turbulent Bob Nastanovic) et bon sang, quelle force de frappe ! Quelle rythmique foudroyante! Se baladant entre Neil Young (tant Buffalo Springfield que le Crazy Horse) et Sonic Youth, Pavement livre de formidables joutes soniques. Avec des strates de guitares, solos psychédéliques ou cristallins et larsens déchirants, Steven Malkmus et Scott Kannberg s’en donnent à cœur joie. Bien sûr, Pavement n’a jamais été un groupe de scène spectaculaire. Dix ans plus tard, le constat est identique. Stephen Malkmus, à gauche, dégage cette même nonchalance. Vraie ou fausse ? On s’en fout finalement parce l’ensemble assure à mort. Et on se souvient que Blur, à l’époque de leur sixième album 13, revendiquait l’influence de Pavement.
Au fil des 100 minutes, le groupe va atteindre de véritables sommets terminant le concert dans une ambiance de folie. Ne laissant que des sourires aux lèvres et des visages radieux sur le trottoir du boulevard Anspach. Ce qui risque de se reproduire le 8 juillet prochain, à l’issue de l’unique concert estival belge de Pavement aux Ardentes à Liège.

PHILIPPE MANCHE

Album Quarantine the past (Domino ; distr. Bertus).
Pavement sera en tête d’affiche des Ardentes le jeudi 8 juillet. Infos et réservations www.lesardentes.be


commenter par facebook

8 commentaires

  1. Monsieur Leroy

    19 mai 2010 à 14 h 56 min

    C’était extra: Quel bon concert !

    On laissera de côté le débat du bien fondé de la reformation, seul le résultat compte: ce groupe est resté magique et musicalement parfait.

    Ce type de prestation doit foutre les boules à pas mal de jeunes groupes…….

  2. Damon Tapioca

    19 mai 2010 à 16 h 34 min

    C’est à l’époque de l’album sans nom enregistré en Islande que Blur revendiquait l’influence Pavement, 1997, donc.

    Thirteen (Treize, hahaha, vous dites Hûdeux pour U2?), c’était produit par William Orbit deux ans plus tard, bref, rien à voir…

  3. Martin

    19 mai 2010 à 16 h 40 min

    Hey les loulous, serait-il possible d’avoir la set list ? Merci bien !

  4. JP

    19 mai 2010 à 18 h 43 min

    1.Cut Your Hair
    2.Elevate Me Later
    3.Zurich Is Stained
    4.Starlings of the Slipstream
    5.Date With IKEA
    6.Father to a Sister of Thought
    7.In the Mouth a Desert
    8.Perfume-V
    9.The Hexx
    10.Lions (Linden)
    11.Trigger Cut
    12.Unfair
    13.Here
    14.Two States
    15.Grounded
    16.Stereo
    17.Summer Babe
    18.Fight This Generation
    19.Shoot The Singer
    20.Spit on a Stranger
    21.Kennel District
    22.Range Life
    Encore:
    23.Gold Soundz
    24.Debris Slide
    25.Stop Breathin’
    Encore 2:
    26.Silence Kit
    27.Shady Lane
    28.Conduit for Sale!

  5. Sfx

    19 mai 2010 à 21 h 45 min

    Silent Kid, pas Silence Kit ! Ce n’est pas une chanson sur le tuning (‘fin je crois pas)

    Et elle faisait partie du premier rappel

  6. Martin

    20 mai 2010 à 9 h 25 min

    Merci JP, nonobstant l’intervention un peu râpeuse de Sfx.

  7. Primavera

    20 mai 2010 à 15 h 07 min

    C’est bien “Silence Kit” et pas “Silent Kid”… Alors plutôt que de reprendre les autres pour dire n’importe quoi, mieux vaut se taire et vérifier…

  8. iChris

    21 mai 2010 à 8 h 29 min

    la setlist revue et corrigée :

    Cut Your Hair
    Elevate Me Later
    Zurich Is Stained
    Starlings of the Slipstream
    Date With IKEA
    Father to a Sister of Thought
    In the Mouth a Desert
    Perfume-V
    The Hexx
    Shoot The Singer
    Lions (Linden)
    Trigger Cut
    Unfair
    Here
    Two States
    Grounded
    Stereo
    Summer Babe
    Kennel District
    Fight This Generation
    Spit on a Stranger
    Debris Slide
    Range Life
    Encore:
    Silence Kit
    Stop Breathin’
    Gold Soundz
    Encore 2:
    Shady Lane
    Conduit for Sale!

    Preuves à l’appui et il me semble qu’ils ont bien respecté cet ordre, surtout dans les rappels… http://yfrog.com/eds5wrj et
    http://yfrog.com/0ib0eij

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>