Faithless retrouve ses racines dance

Quatre ans après To all new arrivals, Rollo, Maxi Jazz et Sister Bliss reviennent aux affaires avec un album destiné à renouer avec les grandes années d’une musique électronique binaire qui a tant plu, en son temps, aux riverains de Forest-National, accrochés à leurs lustres branlants.

Après les tentatives d’ouverture à de nouveaux horizons, Faithless revient donc à ses sonorités solaires destinées à faire danser le plus grand monde.

Fort à propos intitulé The dance, ce sixième album studio ne manque pas d’accueillir la voix de Dido, la petite sœur de Rollo, mais élargit aussi la famille à Dougy Mandagi, de Temper Trap, et ressuscite Neil Arthur du groupe new wave eighties Blancmange.

Faithless, pour le coup, ne s’est pas posé trop de questions et a privilégié le plaisir simple d’une musique à danser, aux accents multiples (entre trip-hop lisse et reggae chic), à même de rappeler les grands-messes d’antan.

Un album joyeux et lumineux, – de « music for the masses », comme dirait Depeche Mode –, qui fera un malheur aux festivals en plein air.

PiaS.

Faithless sera à Rock Werchter le 1er juillet.

THIERRY COLJON


commenter par facebook

1 commentaire

  1. Chasseur Immobilier Lyon

    27 mai 2010 à 12 h 49 min

    Une bonne sortie avant l’été, ça risque de cartonner

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>