Nos 4 coups de coeur pour werchter

Phoenix, Fleuron de la pop made in France, LCD Soundsystem et sa machine à danser, l’incroyable vitalité des Specials, The Black Keys avec un nouvel album considéré comme un des grands disques de l’année et l’alchimie est parfaite de Them Crooked Vultures.

Phoenix (Jeudi, 19 h, Main Stage)

Fleuron de la pop made in France, Phoenix a conquis l’Amérique avec son 4e album et un passage remarqué dans l’émission Saturday Night Live de la chaine NBC. Considérés comme l’un des groupes les plus excitants des années 2000 par le Los Angeles Times, les Versaillais ont enregistré avec Wolfgang Amadeus Phoenix le 3e disque (le seul frenchie perdu entre tous les Anglo-Saxons) de 2009 selon le Rolling Stones. Ils ont aussi et surtout reçu à Los Angeles le Grammy du meilleur album alternatif. Sûr que Thomas Mars, Monsieur Sofia Coppola, and Co feront honneur à leurs tubes et à leur réputation.

The Specials (Vendredi, 21 h 40, Marquee)

Figure de proue du label 2 Tone avec Madness, The Beat ou The Selecter, la formation anglaise originaire de Coventry et biberonnée au ska et au rock steady célèbre ses trente ans de carrière par une tournée mondiale avec Terry Hall, s’il vous plaît.

Les échos des concerts américains sont tous excellents. Ils témoignent de l’incroyable vitalité des Specials sur scène et de l’intemporalité d’un répertoire qui n’a pas pris une ride. Ce qui balaie d’un revers de la main, toute nostalgie. Et on prend les paris, à l’aise : il risque d’y avoir un sacré boxon sous la Pyramid Marquee au son des « A message to you Rudy », « Too much too young », « Ghost Town » ou « Enjoy yourself ».

LCD Soundsystem (Vendredi, 23 h 15, Marquee)

Après avoir mis le feu à l’Ancienne Belgique, l’hyperactif James Murphy, très occupé ces derniers mois entre le nouvel album de LCD Soundsystem et la bande originale du film Greenberg de Noah Baumbach, s’apprête à enflammer Werchter avec sa machine à danser. Ça ne fait pas l’ombre d’un doute. Le patron du label DFA et ses potes vont tout retourner.

The Black Keys (Dimanche, Marquee, 15h55)

Un an à peine après leur projet Blakrock – collaboration avec une volée de rappeurs -, Dan Auerbach et Patrick Carney reviennent aux affaires avec Brothers. Un nouvel album épatant, qui peut déjà être considéré comme un des grands disques de l’année. Plus pop, entre guillemets, et plus soul, Brothers prouve que le duo de l’Ohio en a encore sous le coude. Sur scène, le chanteur et guitariste et le batteur n’hésitent pas à replonger dans un répertoire bien blues et bien poisseux.

Them Crooked Vultures (Dimanche, 19h05, Main Stage)

Allez, juste pour le plaisir, on ne résiste pas de mentionner cette « dream team » de luxe où évoluent rien de moins que Dave Grohl, Josh Homme et John Paul Jones. On se souvient de ce concert d’anthologie à Werchter où Dave Grohl était déjà derrière les fûts de Josh Homme où Queens of The Stone Age défendait le monumental Songs from the deaf. Pour l’heure, les trois musiciens sont tout simplement emballés par ce projet où ils s’épanouissent comme jamais. C’est dire si l’alchimie est parfaite. Le groupe travaille déjà sur un deuxième album dont il devrait dévoiler ce dimanche quelques nouvelles compositions. Du lourd, quoi.

Philippe Manche et Julien Broquet


commenter par facebook

2 commentaires

  1. Jyva'Zik

    30 juin 2010 à 16 h 41 min

    Vous connaissez le Jyva’Zik festival?
    Un festival à peine plus petit que Werchter!
    Une affiche internationale ou la culturel n’est pas seule au centre du village.
    LA découverte de l’année???
    http://www.jyvazik.be

  2. Rikaï Zaza

    30 juin 2010 à 19 h 47 min

    C’est un festival de gitans ?

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>