Fin de système pour LCD ?

LDCSi l’on en croit les quelques interviews que James Murphy a données ces temps-ci à la presse, ce serait bientôt la fin de LCD Soundsystem.Ce troisième disque (“This is Happening”) sorti il y a un mois et demi sonnerait donc le glas d’un des groupes les plus excitants des années 00… Effet de manche ou véritable aveu ? Au lieu de trancher, mieux vaut encore en profiter le temps que ça dure : c’était le cas à l’AB le 5 mai dernier, et ce vendredi à Werchter. Bizarrement, le Marquee n’est pas des plus rempli (Green Day en concurrence), mais y a quand même de l’ambiance. Si les nouveaux morceaux puisent leurs rythmiques dans le dico du rock (le Velvet pour “Drunk Girls”, Talking Heads pour “I Can Change”, Bowie/Eno pour “All I Want”), ils restent en live d’une puissance et d’un groove incroyables. Il faut pourtant attendre les tubes du premier album (“Daft Punk…”, “Tribulations”, “Movement”, “Yeah”) pour que le public se lâche, enfin, dans une ambiance surchauffée (un petit point météo, pour changer ?). Entouré d’un groupe solide et métronome (Tyler Pop de !!!, Nancy Wang, Gavin Russom,…), James Murphy ne lâche son micro que pour toiser, de temps en temps, l’énorme boule à facettes pendue au-dessus de sa tête. Et même si on aurait bien aimé une petite cover de Duran Duran (genre “The Chauffeur”, qu’il a ressorti de l’oubli sur la BO de “Greenberg”), ne boudons pas notre plaisir : c’était un bon concert, du début à la fin. THE END, pour toujours ? On espère que non.

Grégory Escouflaire


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>