Let’s play W.O.W. (World Of Werchter): Part III

wercther_ambiance0.jpgLa suite du périple quotidien des Werchterriens vétérans : épisodes 5 et 6. A prendre comme un manuel de survie en milieu rockstile.

Journal de bord de William and co, les 15 de Werchter

Niveau 5: Un bon soldat est un soldat mort(plein)

La bataille de cette nuit fut rude, et l’aube nous trouve affaiblis et sérieusement diminués. Deux de nos hommes ont déserté cette nuit, ils n’ont pas tenu le coup. Maudits soient-ils jusqu’à la huitième génération. Le Werchterrien ne fuit pas, il meurt debout, les pieds dans la fange et canette au poing.


Hier soir, pendant le concert de Rammstein ( qui d’ailleurs nous a laissé sur notre faim), un de nos braves a succombé. On ne l’a même pas vu tomber, on a dû rebrousser chemin pour le retrouver en train de ronfler tout son saoul, enterré sous une épaisse couche de papiers et de déchets plastiques (le châtiment réservé aux faibles qui s’endorment sur la plaine). Deux d’entre nous ont monté la garde jusqu’à son réveil, pour éviter de le perdre encore une fois, et surtout pour éviter qu’un autre Werchterrien encore plus bourré que nous ne le confonde avec un tas d’ordures et shoote joyeusement dedans (il y a eu des précédents).

Sommes rentrés au campement vers 3 heures du matin. Avons utilisé le peu de charbon restant pour faire griller du lard. L’orage a rafraîchit les tentes, le sommeil sera bon.

Cagnotte bouffe: 50%
Cagnotte boissons : 60%
Moral : 9/10:
Forme : 5/10
Température extérieure : 25°
Température sous tente : 25°
Birromètre : Un bon 20 litres
Vomitomètre : On a perdu le compte, quelqu’un a vomi sur mon carnet.

Niveau 6: Tous ensemble, tous ensemble, ouais! Ouais!

C’est le moment que je préfère et celui que je redoute le plus: quand ça commence vraiment à se corser.

Un troisième traître a déserté, trois autres sont en stand-by ( dont  celui qui s’est fait bouffer par les chenilles et qui cuit au soleil, momifié dans ses bandages). Il n’y avait plus d’eau ce matin: la citerne est vide. Pas d’eau, ça veut dire pas de douche, et surtout pas de W-C. Et sans vouloir entrer dans les détails, au bout de trois jours de Werchter, satisfaire aux caprices de son appareil digestif devient une affaire de survie. Heureusement, le gros de la troupe se serre les coudes, et le moral est bon. Ensemble, jusqu’au bout.

Il nous reste 24 heures pour vider nos réserves d’alcool. La règle, c’est: pas de gaspillage, pas de prisonnier. Donc, depuis ce matin, on boit en inventant des jeux-prétextes. Heureusement, l’abri de jardin est terminé…

Ce soir, nous terminerons cette guerre en beauté avec Alice in Chains et Pearl Jam, avant de lever le camp définitivement demain matin. Mais d’ici-là, qui sait ce qui peut encore nous arriver…

Cagnotte bouffe: 20%
Cagnotte boissons : 30%
Moral : 9/10:
Forme : 4,5/10
Température extérieure : 30°
Température sous tente : Ma tente a fondu
Birromètre : 3 litres de rosé+ 88x 33cl+ 6 demi= 35 litres
Vomitomètre : Rien depuis hier

Morts: 3

PS: l’un d’entre nous a eu l’ingénieuse idée de bricoler une douche de fortune avec des bidons de fontaines à eau qu’il a piqués à son travail. A notre retour au pays, il sera décoré pour bons et loyaux services.


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>