Quatre jours de soleil et de folie douce en bord de Meuse

ardentes1.jpgLa cinquième édition des Ardentes se déroule du jeudi 8 au dimanche 11 juillet. Et il reste des places pour ce grand rendez-vous !

Si Cypress Hill, Missy Elliott, Pavement et P.I.L. (même sans Jah Wobble et Keith Levene) et dans une moindre mesure Erykah Badu ou encore Ben Harper ramèneront la foule, Les Ardentes n’en misent pas moins sur une recette qui fait son succès depuis 2005 : un joli site, clair et aéré et une affiche qui brasse large sans être putassière. Sur papier, si les journées du jeudi et du samedi sont incontestablement les plus fortes, il faudra sans aucun doute aussi compter avec celle de vendredi où les organisateurs, fort du succès des Transardentes, capitalisent à raison sur la musique électronique.

Quant à la traditionnelle journée dominicale, elle attire un public familial qui devrait être réceptif aux Jeanne Cherhal, Eté 67, Selah Sue (qui n’est pas la petite fille d’Hailié Selassié, on s’en doute) ou même Eiffel et Saez. On compte, perso, sur l’ouragan Sharon Jones pour chauffer la plaine avant de laisser la place à celui qui risque bien d’être le grand vainqueur à l’applaudimètre de cette cinquième édition : le très fédérateur Gaëtan Roussel !

Infos : www.lesardentes.be

PHILIPPE MANCHE


commenter par facebook

18 commentaires

  1. dracusss

    8 juillet 2010 à 9 h 12 min

    Ah, c’est très gentil mais cette année, je teste un nouveau festival ;-)
    Du vendredi au dimanche, festival LaSemo! Festival durable ;-)
    Je vous dirai quoi…

  2. Bidibulle

    8 juillet 2010 à 9 h 16 min

    Quelle affiche misérable pour ce festival du PS local misérabiliste.

    Ben Harper, le type qui n’a un peu de succès que parmi les bobos frenchy et Eté 67 imposés partout où les relations politiques et le copinage le permet contre l’envie du public.

    Bravo Messieurs les chefs de cabinets et organisateurs. Combien de places données aux apparatchiks et petites mains?

  3. raannemari

    8 juillet 2010 à 9 h 55 min

    Et noubliez pas http://www.barbantes.be/

  4. tank-raymond

    8 juillet 2010 à 10 h 09 min

    Monsieur Bidibulle, vos présents propos me semblent dignes des plus belles émissions de mon trou de balle : ils dégagent un max mais n’ont vraiment rien de musicaux !
    Moi, je me trouve fort aise de cette étape locale !

  5. a.nonymous

    8 juillet 2010 à 12 h 28 min

    Meme si musicalement je n’ai rien contre ce festival liegeois plutot bien foutu, il faut quand meme remarquer que parmi les organisateurs se trouvent plusieurs ex-cabinettards PS (Gaetan Servais : ex-chef de cabinet de Marie Arena à la Communauté française; Jennifer Wuilquot : ex-attachée de presse de Marie Arena, etc)… Forcement ca facilite l’attribution de subsides par la Communauté francaise… ou la culture est détenue par Fadila Laanan ! La boucle est bouclée. Et oui ! Y a pas que papa a Liège ;-) !

  6. laul

    8 juillet 2010 à 14 h 12 min

    désolé j’irais aux barbantes cette année
    ce sera même mieux que l’année dernière

  7. bobonne & nenene

    8 juillet 2010 à 15 h 31 min

    nous aussi nous iront aux Barbantes!
    on préfère les ptits jeunes de chez nous, ils sont gentils. et on peux boire un coup avec eux après..

  8. Henri

    8 juillet 2010 à 17 h 02 min

    oui oui venez aux barbantes, on est gentils :)

    @a.nonymous : sans compter (tjs pour servais) poste de conseiller personnel d’elio (en 99) puis de chef de cabinet de 2/3 autres ministres depuis, pour enfin atterir “directeur de meus’invest”, fond de capital risque dépendant de la région wallonne… ;)

  9. Rikaï Zaza

    9 juillet 2010 à 0 h 21 min

    a.nonymous, ce que vous sous-entendez est grave. Etes-vous raciste ?

  10. Henri

    9 juillet 2010 à 0 h 28 min

    Et un point godwin pour Rikaï Zaza ! UN !

  11. Martin

    9 juillet 2010 à 9 h 18 min

    Mais que fait le modérateur, nom de dieu ? Ah, on me souffle dans l’oreillette qu’il termine de cirer les pompes à John Stargasm. ET QUE CA BRILLE !

  12. seb

    9 juillet 2010 à 9 h 40 min

    a.nonymous a raison, a 100% raison d’ailleurs.
    Mais ca ne m’empeche pas d’y aller, ca reste un festival à liège et je pense qu’il faut soutenir un minimum sa ville puis perso si il n’y a que 3 groupes par jour que je trouve bon, ca reste moins cher que d’aller en salle.

  13. juela

    9 juillet 2010 à 10 h 03 min

    C’est quoi ce délire ! Il faudrait des organisateurs de droite ? Quel délire. Ridicule ! Tout le monde n’a pas forcément envie de se taper de l’électro à 2 balles, du punk passéiste, des rockeurs marxistes au discours affligeant et des rappeurs de Verviers ! Les milliers de visiteurs des Ardentes ont-ils une couleur politique ? Et Dour ? Festival catho je suppose ?

  14. a.nonymous

    9 juillet 2010 à 10 h 33 min

    Que les choses soient bien claires ! Je n’ai rien contre ce festival en soit. Je critique juste une forme de favoritisme.

    Il est plus simple de mettre sur pied un festival quand on a ses entrees dans les cabinets… Essayer de reclamer des subsides pour organiser un concert : vous verrez tres vite les limites du systeme. Et puis passer a la tente VIP si vous en avez l’occasion : c’est limite si les ‘invites’ n’entonnent pas l’international tous en coeur :-) )

    ps : je ne vois pas en quoi mes propos pourrait etre taxe de racisme ?

  15. huelsenbeck

    9 juillet 2010 à 11 h 42 min

    un festival vraiment pénible (et ça m’arrache la gueul de dire ça, je suis liégeois) : mais vraiment, la nourriture infâme et chère, la bière coupée à l’eau, l’ambiance quand même “familiale” mais quand même “jeune” (l’idée de folie malheureusement trop douce résume bien la chose), tout cela ma fait rapprocher ce festival, je le crains, de la pire invention de la communauté française, chaque année refourguée à grand renfort de publicité débilitante : les “Francos”. Mais enfin, ceux qui acceptent de se laisser traiter comme des “portefeuilles sur pattes” ont finalement les manifestations culturelles qu’ils méritent ! je resterai chez moi à relire “Corrections” de Bernhard : c’est gratuit, et lui ne me prend pas pour un imbécile !

  16. Cedric

    9 juillet 2010 à 21 h 38 min

    Et ben, il semble plus facile de dire ce qui n’est pas bien que ce qui est bien dans qq chose… J’imagine qu’il y ailleurs sur ce site des choses que vous aimez et pour lesquelles vous prenez aussi le temps de commenter… : )

  17. Laurent

    12 juillet 2010 à 16 h 03 min

    En effet, quel délire, ici. Peut-être qu’avoir initié l’Escalier (sûrement pas un lieu cultureux-subventionné) puis la Soundstation, ça aide aussi? Moi, ça me semble normal qu’on subventionne des gens fiables. Les boissons: OK, un peu chères, mais toilettes gratuites (et écologiques), eau gratuite, gobelets réutilisables. La bouffe: pas plus cher qu’un Mac Do. Quant au programme, un peu éclectique, parfois trop, mais chacun y trouve son compte. Et l’organisation, parfois laborieuse les premières années, a trouvé son rythme de croisière. Le respect du public, il est là: à Dour, il a fallu des années pour avoir un peu plus de 8 douches pour 20.000 festivaliers par jour. Le plus gênant, ce sont finalement les putasseries promotionnelles des sponsors, mais par rapport aux Francos (“Elle est où, l’affiche? Ah, sous les logos”), ça reste raisonnable.

  18. Scylla

    8 juillet 2011 à 14 h 51 min

    je suis entièrement d’accord avec laurent.

    il est impossible d’organiser un évènement de cette taille sans subventions, alors s’entourer des gens qui permettent d’en avoir est la solution la plus logique.

    la programmation musicale? simple question de gouts. l’évènement est presque soldout, c’est bien la preuve que le public y trouve son compte.

    pour répondre à a.nonymous, j’ai la chance cette année de faire le festival en VIP (je suis chargée de la déco florale du festival, et j’ai, ainsi que tous leurs partenaires commerciaux, reçu un pass VIP 4jours), et je peux t’assurer que tous les gens que j’y ai croisé n’ont rien de fidèles à l’internationale.

    quand à la bouffe, au contraire, je trouve que c’est de loin le festival où l’ont mange le mieux, et pas plus cher qu’en ville… Les spéculoos de chez Massin sont au même prix que ds leur boutique, les burgers de chez Cba sont aussi bons et au même prix que ds leur resto. C’est aussi le seul festival où la bouffe est aussi variée, et avec des commerçants liegeois, pas de grandes enseignes du genre sbarro ou mac lam.

    quand au prix des boissons, c’est malheureusement le cas sur TOUS les festivals, et avec la bière à 2,40 (2,20 en achetant ses tickets boissons à l’avance), ça reste moins cher que Werther, que le pukkel (même nettement moins cher que les 3€ de tomorrowland ou de ILT…)

    je salue aussi l’eau gratuite (je pense même que c’est le seul festival qui l’offre), le camping gratuit, les toilettes gratuites (et avec du papier!), les navettes de bus gratuites. L’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite aussi est très bien faite.

    ce n’est pas mon festival préféré, et perso j’apprécie moyennement la programmation musicale de cette année, mais il mérite d’être défendu.

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>