Le rock garage au son sauvage de The Sonics

the-sonics.jpgThe Witch », « Psycho » ou encore « Strychnine », hymne délirant à la mort-aux-rats, drogue ultime… Des Cramps aux Fuzztones, tous les groupes de néogarage eighties ont repris au moins une chanson des Sonics. En quatre ans (1964-1968) et trois albums parmi lesquels l’indispensable Here Are The Sonics, la bande de Gerry Roslie, Little Richard blanc sous amphets, a marqué le rock à l’encre indélébile. Originaires de Tacoma, près de Seattle, les Américains incarnent mieux que quiconque le rock garage au son sauvage, sale et saturé qui plaît aux petits rebelles actuels. Même Jack White en fut tout retourné.

Au Dour festival, dimanche, 23 h 45 à 00 h 45,

Petite maison dans la prairie.

JULIEN BROQUET


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>