Roger Hodgson le Dreamer

Il est tout sourire, Roger Hodgson, 60 ans, en entrant en scène samedi peu avant 23 h sur la place des Palais. Il vient de Floride, il retourne en Floride. «Mais je ne voulais pas manquer Bruxelles», dit-il. Et nous ne voulions pas le manquer non plus.

Le coleader de Supertramp avec Rick Davies fait une carrière solo, aujourd’hui. Mais il reprend tous les tubes qu’il a composés et chantés avec son groupe.Et c’est un bonheur d’entendre «Take the long way home», «Give a little bit», «Dreamer», «School», «Breakfast in America», «The logical song», «Hide in your shell», etc.

Hodgson est accompagné d’un multi-instrumentiste (claviers, saxes, mélodica, etc.), lui est au piano, au piano électrique, à la Gibson 12 cordes. Versions épurées de ces chansons qui ont bercé les plus âgés et bercent toujours les plus jeunes, on l’a vu, comme des repères dans la bande-son de leurs vies. Mais la voix de Hodgson est toujours aussi pure et ses chansons toujours aussi belles.

«It’s raining again», chante-t-il en bis. En effet, mais la drache n’a pas douché les enthousiasmes.

J.-C. V.


commenter par facebook

1 commentaire

  1. Chasseur Immobilier Toulouse

    16 août 2010 à 23 h 56 min

    Vu à Carcassonne avec son multi instrumentaliste de talent.
    Un de mes meilleurs concerts, vous avez du vous régaler.

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>