Rebelles Blink Blink

frontstage-blink.jpg« A Half Full Glass of Wine » : c’était sur ce morceau (excellent) qu’on s’était donc quittés, avec Tame Impala. Le vin n’étant pas servi sur la plaine de Kiewit, on se rabat sur la bière, comme tout le monde.

Au moins, ça fait une chose d’autorisé, vu l’ambiance un peu sécuritaire de cette cuvée 2010. Interdit de fumer, de slammer, voire d’entrer sans se faire fouiller… Tout ça n’est pas très rock’n'roll, d’où cette question, certes facile, qui nous taraude : « What ever happened to him? ». La réponse se trouve forcément au Marquee, où les BRMC (Black Rebel Motorcycle Club) sont venus défendre leur sixième album, « Beat the Devil’s Tattoo », dans une ambiance somme toute bien polie. C’est qu’il est loin, le temps du garage revival (2000-02), et malgré quelques tubes (« Love Burns », « Ain’t No Easy Way », « Spread Your Love »,…), on s’ennuie un petit peu.

« What ever happened to my rock’n'roll » ? Qu’il soit post- (And So I Watch You From Afar) ou punk FM (Blink 182), le constat est sans appel : il bande mou. Ne dit-on pas très justement que « le post-rock, c’était avant » ? Et que cette reformation de Blink-182 sent un peu le roussi ?

Malgré la poigne toujours aussi solide de Travis Barker et les blagues à deux balles des deux autres (Tom & Mark, et non Tom & Jerry), les années 90 et les clips en calbutte, c’était aussi il y a un bail. Vivement qu’Eddie montre sa quéquette pendant « Run to the Hills » : ça c’est du rock’n'roll, n’en déplaise à Molko.

Grégory Escouflaire


commenter par facebook

1 commentaire

  1. lol2010

    20 août 2010 à 2 h 57 min

    bin ça, quand on n’aime pas, on n’aime pas.

    demandez aux gens qui aiment Blink182 et le BRMC ce qu’ils ont pensé, moi je n’y ai vu que des gens comblés

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>