Scream for me, Pukkelpop !

“Ils ne se rendront jamais” : les Anglais d’Iron Maiden, plus de 30 ans de carrière au compteur, font partie de ces groupes qui rassemblent les générations de fans de rock et de metal.
Il suffisait de scruter les visages, burinés ou poupons, qui s’extasiaient aux premiers rangs dès l’entame du classique “Wicker Man” : Iron Maiden c’est une histoire qui transcende les clichés, à condition qu’on se penche sérieusement sur la discographie du groupe, pléthorique (15 albums) et, c’est vrai, qui force le respect. “Final Frontier”, leur nouvel album sorti il y a une bonne semaine, est d’ailleurs n°1 dans de nombreux pays d’Europe : preuve s’il en est que le heavy metal pète toujours autant la forme, malgré l’absence d’intérêt médiatique et le snobisme de comptoir, cette chienlit du journalisme rock. Alors oui, on peut ne pas aimer Iron Maiden, la voix perchée de Bruce Dickinson, les moulinades de ces trois guitaristes (enfin surtout de Janick Gers) et tout le décorum de carton pâte…

Il n’empêche que ces types, quand il s’agit de mouiller la chemise, se posent, là, en musiciens hors pair et en “entertainers” de luxe. “Somebody told me it was a pop festival… Not tonight !”, plaisantera même Bruce Dickinson, sûr de son coup face à cette masse de fans qui connaît tout par coeur. C’est une chose incroyable, cette ferveur populaire… Et c’est d’autant plus classe qu’ils ne se contentent pas, comme on pourrait le croire, à jouer que du tube : sur les 16 morceaux balancés ce jeudi, plus de la moitié datent des années 2000.

Quel autre groupe de sexagénaires peut-il se targuer, aujourd’hui, de prendre encore ce genre de risque – surtout en festival ? Alors on lève le poing et on bouge la tête, on gueule “Fear of the Dark”, “Wrathchild” et “Running Free”, sans peur, sans honte et sans reproches. Et quand Bruce Dickinson dédicace “Blood Brothers” à Dio (Rainbow, puis Black Sabbath), on verse une larme de sang en sa mémoire… C’est ça, l’effet Maiden : tu crois que c’est plus de ton âge ou que c’est pas ton truc, mais tu dois bien te l’avouer : ces mecs assurent quand même un maximum, dans une ambiance bon enfant qui fait plaisir à voir. “Iron Maiden’s gonna get you, ALL OF YOU”, et si pas ce jeudi, peut-être une autre fois, qui sait : tu serais bien étonné.

Grégory Escouflaire

La setlist :

The Wicker Man
Ghost Of The Navigator
Wrathchild
El Dorado
Dance Of Death
The Reincarnation Of Benjamin Breeg
These Colours Don’t Run
Blood Brothers
Wildest Dreams
No More Lies
Brave New World
Fear Of The Dark
Iron Maiden
Rappel :
The Number of the Beast
Hallowed Be Thy Name
Running Free


commenter par facebook

4 commentaires

  1. Sgrol

    20 août 2010 à 12 h 26 min

    Que de regrets de ne pas avoir pu m’y rendre ! J’ai eu l’occasion de les voir cette année au Sonisphere et c’était un sacré show ! Je me lasse jamais de les revoir. En espérant les voir au Graspop 2011 ! C’est toujours dingue de voir la mixité d’âge qui règne sur une plaine devant Iron Maiden, et tout le monde sourit, car ces gars la ils savent comment faire plaisir au public et ils s’en privent pas ! Pour notre plus grand bonheur. A bientôt Maiden, on se reverra l’année prochaine j’éspère…

  2. Serge

    20 août 2010 à 12 h 46 min

    C’est su qu’ils ont tout donné pour faire bouger le public, avec les fans mélangés aux non amateurs.

    Une setlist pas forcément la plus facile à défendre en festival, la première partie du concert ne comportant pas de grands classiques et, en plus, pas forcément les chansons les plus chantantes pour le public qui ne connait pas.

    Encore bravo. On les reverra au GMM en 2011, j’en suis sûr.

  3. Al

    20 août 2010 à 17 h 00 min

    Aucune chance de voir cette chronique ci dans le soir plutôt =p ?

  4. Adrien

    20 août 2010 à 23 h 23 min

    Un très bon concert, gros fan depuis de nombreuses années c’etait la première fois que j’avais l’occasion de les voir sur scene et je n’ai pas été décu. Seul regret: un public un peu mou par moment mais bon moi je me ss bien egosillé et c’est le principal! Up The irons.

répondre

Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>