Danger Mouse rend hommage à Morricone

Danger Mouse est décidément quelqu’un de très occupé. Alors qu’on sait le producteur du «Damon Days» de Gorillaz en studio avec U2, on apprend qu’il s’apprête à sortir un album inspiré par les musiques de film d’Ennio Morricone en collaboration avec le compositeur italien Daniele Luppi. On retrouvera également sur ce disque Jack White et Norah Jones.

Le disque, intitulé «Rome» sortira en mars 2011. Il a été enregistré à Rome lors de ces cinq dernières années, dans les studios Forum construits par Morricone, et entièrement en analogique. Luppi, qui avait déjà travaillé avec Danger Mouse comme arrangeur pour Gnarls Barkley et le projet «Dark Night Of The Soul» avec Mark Linkous de Sparklehorse, a réussi à contacter les musiciens de Morricone qui jouaient sur «Il était une fois dans l’ouest» et «Le bon, la brute et le truand». La plupart d’entre eux ont passé les 70 ans et n’avaient pas joué ensemble depuis des lustres. Le matériel utilisé est d’époque, aucune retouche informatique n’a été ajoutée, tout a au contraire été enregistré en live à la manière de ce qu’on faisait durant les années 60 et 70: «ça a pris beaucoup de temps et d’effort, sans parler de l’argent, mais c’est parce que ça devait se passer d’une certaine manière» explique Danger Mouse, «ça a été un vrai travail d’amour».

Jack White et Norah Jones chantent chacun sur trois titres. White a enregistré ses parties à Nashville: «On a pensé que ce serait très intéressant de combiner sa voix, qui est très rock ‘n roll, avec cette musique lisse et élégante».

Des extraits de l’album sont déjà en écoute sur YouTube:

Danger Mouse & Daniele Luppi, Rome

Journaliste lesoir.be

commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>