Macy Gray et ses reprises

Ce dimanche, Macy Gray était en concert à l’Ancienne Belgique. La chanteuse a su comment apprivoiser la foule, enchaînant grand succès comme “Creep” de Radiohead et ses titres comme “Glad You’re here” et “Still Sweet baby”.
L’ambiance était de mise avec un public réactif d’humeur remuante. La Californienne a trouvé les mots pour encenser l’assistance. Mais elle n’était pas seule sur scène…

Macy Gray a connu un succès fulgurant avec son album “On How Life is” et le tube “I try”, en 1999. 15 millions d’albums vendus, deux Grammy awards et deux Mtv awards plus tard, elle connait un passage à vide. Son album “Big” est un échec commercial. Aujourd’hui, elle revient sur scène pour présenter son nouvel album “The sellout” qu’elle a sorti cet été. Un son glamrock et soul aux consonnances eighties qui lui vont bien.

Sur scène, un pied de micro rose métallisé à la main, des plumes et des paillettes, la chanteuse en jette. Sa crinière féline et sa voix rocailleuse lui donnent une prestance légitime. Les morceaux sont bien choisis mais ce ne sont pas uniquement les siens. Beaucoup de reprises sont au programme. Un solo de guitare sur “We are the champions” de Queen, époustoufle l’assemblée. Le public reprend en choeur le refrain, l’effet est assuré.
La meilleure reprise est sans nul doute celle de “Nothing else matters” de Metallica chantée par la choriste. Une vraie soul-woman black qui a porté toute l’ambiance. Une voix exceptionnelle, un look tiré par les cheveux, elle a fait vibré tout le spectacle. Ses poses néo-burlesques ont fait rire l’assistance. Une véritable surprise qui donne au concert sa touche de charme.


commenter par facebook

2 commentaires

  1. Claudia

    30 novembre 2010 à 9 h 38 min

    pourrais-je connaître le nom de la choriste de Macy? merci d’avance

  2. Byby

    30 novembre 2010 à 14 h 56 min

    Hmmmm Beaucoup de mal a apprécier.
    Pour le prix demandé (34 € quand même), elle aurait pu un peu se motiver, la Macy, s’arracher ou s’enerver un peu. Heureusement que se choriste était la pour sauver le reste des meubles et, accessoirement, pour toute les chansons nécessitant une voix plus perchée. Madame Gray, dés que ca sort des rails de sa voix roque, ca part en sucettes.
    Domage de retenir de la soirée les reprises (creep en particulier) et sa Choriste…

    Par contre Samedi 20 Patrice, pas un papier?
    Un concert dont tout l’AB se souvient….au antipode de ce concert.

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>