Mais qui est Noémie Wolfs ?

On n’avait plus vécu d’une telle façon l’arrivée d’une nouvelle voix dans un groupe confirmé depuis AC/DC et feu Bon Scott, remplacé il y a trente ans par Brian Johnson. Geike Arnaert va très bien, merci pour elle, mais un jour de 2008, désireuse de nouveaux défis, elle a décidé de quitter Hooverphonic. Après s’être amusé avec son projet solo, HairGlow, Alex Callier a retrouvé Raymond Geerts pour composer de nouvelles chansons d’Hooverphonic. Les citoyens de Saint-Nicolas se sont donc mis en quête d’une chanteuse.

« On aime travailler avec de nouvelles personnes, on a toujours fait ça, nous a rappelé Alex. Ça crée une autre dynamique. On aurait pu aller rechercher notre première chanteuse, Liesje, mais ce n’est pas intéressant. Il faut toujours avancer dans la vie. On a d’ailleurs un nouveau groupe maintenant. »

Un millier de candidatures, de par le monde, répondent à leur annonce postée sur le Net. Une trentaine de demoiselles sont retenues et c’est finalement la jeune et mignonne Noémie Wolfs qui l’emporte.

« il y a peu de chances que je copie geike »

Noémie est née, il y a 22 ans, à Scherpenheuvel-Zichem (en français Montaigu, lieu de pèlerinage connu), près de Louvain et vit à Gand. 1 m 77, taille fine, cheveux bruns, yeux verts…

Elle n’a jamais chanté (ailleurs qu’à la maison ou à l’école) mais a en poche un diplôme de graphiste décroché à l’Académie de Gand. C’est son père – marchand de chaussures de son état – qui la pousse à passer le casting : « La musique est mon autre passion, nous a-t-elle avoué. Je dois être honnête : je n’étais pas fan d’Hooverphonic et ne les ai jamais vus en concert. Il y a donc peu de chances que je copie Geike. Moi, j’écoutais plutôt la musique de mon père : Bob Dylan, par exemple, ou Fleetwood Mac. Cela ne m’a pas paru difficile de chanter ces chansons. “Mad about you” était le test. Geike n’écrivait pas. Moi, je compte bien, pour le prochain album, intervenir dans la composition. Je ne veux pas seulement être une interprète. »

Noémie n’a pas froid aux yeux. Elle va se retrouver complètement débutante, pour son premier concert, fin janvier, sur la scène d’une AB sold-out. Elle le prend avec le sourire.

Alex Callier : « On a fait le casting final, à l’AB, devant cinq caméras de la télévision flamande. Toutes étaient tremblantes, rongées par le trac, mais pas Noémie, très à l’aise. C’est pour ça qu’on a fait ce casting, connaissant la pression énorme que représente un tel défi. »

Noémie : « Ce n’est pas vrai que j’étais très calme, j’étais très nerveuse mais je l’ai bien caché. »

Alex : « Au casting, il y avait de belles voix mais pas toujours avec la personnalité et le charisme nécessaires. Tous les journalistes présents ont pensé comme nous : c’était elle la meilleure. »

Après ça, le trio s’est retrouvé dans le homestudio d’Alex pour travailler sur les nouveaux et les anciens morceaux.

Alex : « Les chansons étaient toutes écrites avant le casting, mais il fallait encore s’assurer qu’elle comprendrait bien le sens de l’humour particulier de Raymond. »

Pour The night before, Hooverphonic retrouve Sony-Belgique qu’il avait quitté : « Ils nous ont fait une offre qu’on ne pouvait pas refuser. C’est important pour nous que le disque sorte au Benelux, en France, en Italie et en Espagne. »

The night before

Bien sûr il y a la voix fraîche et bien assurée de Noémie. Elle abat un boulot formidable. Mais cela ne suffit pas à faire une bonne chanson. Et là, une fois de plus, Alex Calier (aidé sur trois titres par Raymond Geerts) fait très fort. Sans se départir d’un style propre à Hooverphonic (ses envolées de violon sur des rythmes très dynamiques pour des mélodies catchy), il se réinvente sans cesse. Le groupe de Saint-Nicolas revient en force !
*Sony Music. Concerts à l’AB les 29 et 30 janvier.

COLJON,THIERRY
Extraits audios de notre interview:
-Le son Hooverphonic

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

-S’approprier le répertoire

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>