Beady Eye: le retour de Liam

Le chanteur de feu Oasis et ses camarades de jeu étaient ce dimanche soir sur les planches du Casino de Paris. Au programme: l’entièreté de l’album Different gear, still speeding et rien de plus. En tout cas: pas de vraie surprise. Le concert du 22 mars à l’AB est complet.

Contrairement à ce que promettaient les Dodoz, le groupe français « franzferdinandesque » invité à ouvrir cette soirée, il va falloir plus de deux chansons de patience pour que les fans puissent enfin accueillir leur star. Cela dit, ce que crache en attendant la sono du Casino relève de l’échauffement : avec les Stones, T Rex, les Beatles, « Lust for life » de Papy Iggy et les Sex Pistols (« God save the Queen »), on est déjà pas mal dans le ton de ce qui va suivre !

Beady Eye, donc… Il est 21h, le nom du groupe s’affiche en grandes lettres blanches sur l’écran dressé en fond de scène.La police de caractères est la même que sur le disque. Habillé d’une sorte de mixe entre l’imper et le duffel-coat, Liam Gallagher y a droit, à cet accueil d’enfer pressenti. Aux balcons, personne ne veut rester assis. Et c’est l’explosion quand il s’excuse pour « la fois dernière », allusion claire à la fin d’Oasis. Petit rappel: le 28 août 2009, alors qu’ils devaient monter sur les planches du festival Rock en Seine près de Paris, une énième dispute éclate entre son frère et lui. Noel, auteur et guitariste de la formation de Manchester, annonce son départ. Et fait part de son soulagement !

Ce concert, filmé, est entamé pied au plancher avec « Four letter word », également la plage d’ouverture de Different gear, still speeding, l’album tout neuf. Ça joue fort, sous les dorures et le velours rouge. Et la voix est au départ à la limite de la saturation. Tant pis pour les tympans délicats : le rock façon Liam & co, aux références assumées, ne se posera que le temps des deux midtempos que sont « The beat goes on » et « Kill for a dream ». Ce dernier, le plus remuant des deux Gallagher brothers le dédie aux « Japanese people ». « It’s a beautiful world when you know who you are », dit le texte.

Au-devant de la scène, le chanteur a retrouvé sa posture caractéristique : mains dans le dos, un peu déhanché, légèrement plus bas que son micro. Derrière lui, le groupe (les ex-Oasis Gem Archer et Andy Bell aux guitares, Chris Sharrock à la batterie) n’est pas spectaculaire mais en place. Les cordes épousent l’accent traînant du Mancunien entre deux passages plus incisifs (« Three ring circus »), tandis qu’un piano vient ici et là (« Beatles and Stones », « Bring the light ») ajouter une petite touche vintage. Une basse renforce encore l’ensemble. Dans la fosse où s’agite l’Union Jack, les fans sont pris par un fort tangage… Liam apprécie: « Cheers ! Thank you very motch ! »

« The morning son » est présenté comme la dernière chanson de la soirée. Un ultime crescendo guitares/batterie, et puis le groupe s’en va dans la réverbe. Une heure pile ! Minimum syndical, dira-t-on même, surtout pour des gens qui ont quasiment fait de « we love music ! » leur devise.

Le rappel sera du même tonneau: un peu chiche. La reprise de « Sons of the stage » (des Anglais World Of Twist, incluse sur l’édition spéciale du CD de Beady Eye) rallume la mèche, avec sa batterie qui cogne et un effet wah-wah sur l’une des guitares. Mais on en restera là. Presque comme des débutants, Liam Gallagher et ses troupes sont venus jouer leur album… Le 30 juin, ils se produiront à Werchter.

Didier Stiers

Setlist
1. Four letter word
2. Beatles and Stones
3. Millionaire

4. For anyone
5. The roller
6. Wind up dream
7. Bring the light
8. Standing on the edge of the noise
9. Kill for a dream
10. Three ring circus
11. Man of misery
12. The beat goes on
13. The morning son

Rappel
14. Sons of the stage


photo Thierry Du Bois


commenter par facebook

4 commentaires

  1. bibi

    14 mars 2011 à 8 h 04 min

    “l’entièreté de l’album Different gear, still speeding et rien de plus” ben si la reprise Sons Of The stage de World of Twist et aussi Man Of Misey avant The Beat Goes On.
    Vous êtes certain d’y avoir été?

  2. Truth

    14 mars 2011 à 16 h 47 min

    Et bin c’est de la grosse merde

  3. Tanguyroos

    14 mars 2011 à 17 h 45 min

    Ont-ils vraiment joué Wigwam, il me semble que celle-ci n’était pas sur la setiist des concerts Uk?

  4. Mazz

    15 mars 2011 à 12 h 13 min

    Le photographe avait visiblement payé sa place et ne tenait pas trop à la perdre. Résultat: public, Liam, Liam, Liam, Liam, public… toutes dans le même plan. Les autres membres du groupe sentaient le pâté. 2 photos auraient largement suffit, plus celle du nom du groupe sur l’écran.

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>