Bertrand Cantat crée la polémique à Montréal

L’ancien chanteur de Noir Désir, Bertrand Cantat, dont le groupe s’est séparé en novembre, se produira en mai 2012 au Théâtre du Nouveau Monde (TNM) à Montréal dans une trilogie de Sophocle, a rapporté lundi le quotidien Le Devoir.Il s’agit d’un spectacle fleuve mis en scène par un ami de Cantat, Wajdi Mouawad, et qui sera présenté en clôture des événements marquant le 60e anniversaire du TNM. L’ex-chanteur et guitariste de Noir Désir devra apporter une touche rock à la pièce de théâtre construite autour des personnages féminins d’Antigone, d’Electre et des Trachiniennes.  Il devrait intervenir comme chanteur, faisant partie d’un choeur qui sera sur scène, a précisé à l’AFP l’attaché de presse du TNM Loui Mauffette.

Avant sa présentation à Montréal, le spectacle de Wajdi Mouawad devrait être présenté à Athènes puis, en juillet prochain, en Avignon, dans ce dernier cas, avec la participation de Cantat, a-t-il ajouté. Le metteur en scène avait déjà utilisé la voix de Cantat dans son spectacle “Ciels” présenté au Festival TransAmériques en juin dernier, à Montréal.

Cette invitation  a suscité de nombreuses réactions négatives au Québec. Le Théâtre du Nouveau Monde, qui fidélise ses spectateurs par un système d’abonnements, indique avoir reçu beaucoup d’appels de gens qui ont menacé de se désabonner, voire l’ont fait immédiatement. “Le théâtre n’est-il pas le lieu idéal pour exorciser nos pulsions destructrices, la part d’ombre qui nous habite tous?”, a-t-elle dit au quotidien Le Devoir. “Je n’ai pas pris cette décision à la légère (…) j’étais bien consciente que cela allait provoquer des remous”, ajoute-t-elle. “Je sais que Wajdi veut l’aider à vivre sa réinsertion sociale”.

Noir Désir avait été mis en veille après le meurtre de Marie Trintignant en 2003, pour lequel Cantat, son compagnon, avait été condamné à 8 ans de prison.  Libéré en octobre 2007, le chanteur était resté sous le coup d’un contrôle judiciaire lui imposant notamment de s’abstenir de produire tout ouvrage ou oeuvre audiovisuelle liée à la mort de Marie Trintignant et également de ne pas s’exprimer publiquement sur ces faits.  Le groupe bordelais s’était remis au travail discrètement. En 2008, il avait publié deux titres inédits sur son site internet. Le contrôle judiciaire de Cantat a pris fin le 29 juillet dernier.

avec AFP


commenter par facebook

7 commentaires

  1. lalou

    5 avril 2011 à 17 h 55 min

    - foutez-lui la paix – laissez le vivre une vie de créateur – d’ailleurs un vrai concours de circonstances n’est pas une preuve
    bonne chance à lui – une gd-mére

  2. jud

    5 avril 2011 à 21 h 00 min

    je suis d’accord avec lalou, foutez lui la paix.

  3. greg

    6 avril 2011 à 0 h 30 min

    La justice a fait son travail, pas besoin de le rejuger une 2eme fois
    Ceux qui protestent n”ont qu’a pas aller le voir c’est tout.

  4. Courtois l

    6 avril 2011 à 1 h 28 min

    Pauvre Grand-Mère Lalou, et si cela était arrivé à votre fille ou petite fille ? J’ose sincèrement
    espérer que vous ne penseriez pas de la même façon.
    Lui foutre la paix d’accord,laisser vivre sa vie
    de créateur d’accord,mais s’imposer au public ou
    faire une carrière internationale je trouve ça
    indécent.
    G.M.Lili

  5. Jon

    6 avril 2011 à 8 h 35 min

    S’imposer au public?
    Personne n’est obligé d’aller le voir…

    Laissons-le faire ce qu’il veut faire, il a payé sa dette à la société. Même si la rancoeur des proches de M. Trintignant est évidemment compréhensible.

    Pour les autres, allez le voir, ou n’y allez pas, mais qu’on arrête la polémique!

    (A laquelle je participe, je sais)

  6. Leslie Bangs

    6 avril 2011 à 9 h 20 min

    En tout cas, c’est bingo! Le réalisateur de ce projet a bien vu : si vous voulez qu’on parle de votre travail, faites une collaboration avec Bertrand Cantat et la pub sera assurée, sans trop se fatiguer …

  7. Mr Wang

    6 avril 2011 à 13 h 06 min

    Le Juge lui a imposé un devoir de réserve (que certains n’ont pas comme on peut le voir sur ce forum ou d’autres sites où ils déversent leur haine – de quel droit d’ailleurs, sont-ils seulement juge ou partie?!), ce qu’il respecte fort bien je trouve. Il ne se fait pas de pub, aucune interview, pas de conférence de presse. Son groupe est dissout et il s’oriente vers une autre carrière. Il n’impose rien à personne. En fait, je trouve que, contrairement à beaucoup de gangsta rappeurs américains, exemple pris au hasard, c’est un modèle de discrétion. Mais de quel droit devrait-on lui empêcher de mener un métier d’homme public? Messieurs et mesdames les donneurs de leçons, tournez la page et faites silence.

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>