Les sorties rock et variété de la semaine

Gorillaz, The Fall ★★★★

Après nous avoir offert le concert de l’année 2010,

Gorillaz a posté sur son site, en streaming gratuit, peu avant Noël, un sacré cadeau : tout un album réalisé, sur son iPad, par Damon Albarn en un mois, durant

la tournée américaine. Ce disque sort physiquement aujourd’hui seulement (le 16 en vinyle et le 18 en CD). Au-delà de la prouesse et de l’innovation technologique qui lui ressemblent bien, au-delà du mode de communication, il y a avant tout quinze grandes chansons pop, sorte de journal de bord sonique, avec un Gorillaz au sommet de son art mélodique. Fini les expérimentations rap et les nombreux guests : seuls Bobby Womack, sur le titre « Bobby in Phoenix », et Mick Jones à la guitare sur « Hillbilly Man » ont survécu parmi les invités de l’album Plastic Beach. Instruments additionnels et applications iPad bien mentionnés sur le livret intéresseront les musiciens en herbe convaincus qu’avec peu, on peut faire beaucoup. Ce The Fall est à prendre et considérer en tout cas comme un véritable grand disque de la bande à Albarn, une fois de plus très impressionnant, voire émouvant quand il se livre comme jamais.

http://gorillaz.com/

Jessie J « Who you are »

*Universal Republic.

Jessica Ellen Cornish est Anglaise mais c’est bien à toutes les chanteuses américaines de pop et r’n’b auxquelles elle nous fait penser avec ce premier album précédé par les tubes « Do it like a dude » et « Price tag ». Normal, la petite s’est fait connaître en écrivant pour Rihanna, Alicia Keys, Christina Aguilera ou Miley Cyrus. Son disque est bourré de chansons fraîches et variées.

http://www.jessiejofficial.com/splash.htm

Paul Simon
So beautiful or so what

*Hear Music-Universal.

On peut parler de résurrection concernant celui qui publie son meilleur album depuis The rhythm of the Saints (1990). Produit par Phil Ramone, ce disque résume de dix morceaux un peu les différentes amours musicales de Paulo (tablas, kora, djembe, congas…), dans un mariage réussi où la voix d’Edie Brickell et la sienne, sa douze cordes et ce folk sans âge trouvent grâce.

http://www.paulsimon.com/

Foo Fighters
Wasting Light

*Sony Music.

Enregistré dans le garage de Dave Grohl par Butch Nevermind Vig, ce septième Foo Fighters marque le retour aux affaires de Pat Smear et comprend quelques invités dont Krist Novoselic ou Bob Mould. Musicalement, pas de surprises. Ni dans un sens ni dans l’autre. Entre bombes rock pour stades et morceaux mid-tempos, le cœur des FF continue de balancer…

http://www.foofighters.com/be/home

Tamikrest « Toumastin »

*Glitterhouse Records.

Le succès électrique de Tinariwen inspire ce jeune groupe malien qui a enregistré à Bamako cet album dédié à son amour pour le désert. Loin de l’image d’Epinal (le Sahara est aujourd’hui gangrené par le terrorisme, la corruption, le chômage, la sécheresse, les guerres, les inondations et la fuite des touristes), Tamikrest chante un combat pour la liberté qui n’a rien perdu de son actualité.

http://www.tamikrest.net/fr/


commenter par facebook

1 commentaire

  1. lludovic

    20 avril 2011 à 14 h 45 min

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>