Le rap vicié d’Odd Future

On ne parle plus que d’eux depuis plusieurs mois. D’eux ? De OFWGKTA – pour Odd Future Wolf Gang Kill Them All – plus connu sous l’appellation d’Odd Future. Sans qu’on sache vraiment si c’est du lard ou du cochon, on ne peut être qu’impressionné par le nihilisme affiché par ce collectif de hip-hop de Los Angeles. Et par la violence révélée par la dizaine de gamins.

Alors que plus d’une douzaine d’albums du collectif sont disponibles gratuitement sur leur site officiel oddfuture.com, on parle d’Odd Future aussi bien dans le Guardian et le New York Times que dans les blogs et sites du monde entier. C’est là où Odd Future fait fort, parce qu’à part le vicieux Goblin, deuxième album de Tyler The Creator, qui vient de sortir chez XL Recordings, les disques de ces malades mentaux ne sont disponibles que via la Toile.

Tyler The Creator, grand échalas qui répond aussi aux surnoms d’Ace Creator ou de The Bastard (le Salaud), est le cerveau du gang. Adepte du mantra « Kill people, burn shit, fuck school », Tyler produit également ses amis et réalise les vidéos incroyablement violentes du collectif.

Punks du hip-hop

Entre un Larry Clark et un David LaChapelle sous acide, Tyler filme, certes comme un surdoué, mais c’est surtout le contenu qui secoue et perturbe. Jetez un œil sur la vidéo d’Earl Sweatshirt, une crotte de nez de seize ans et des poussières. Les mecs se font un cocktail au shaker d’une armada de médicaments et de potion magique. Une fois avalé, ce n’est plus le carrosse qui se transforme en citrouille, mais bien des jeunes gens qui vomissent du sang, perdent leurs dents, s’arrachent les cheveux, deviennent complètement dingues.

Les textes de ces joyeux drilles évoquent des viols, des drogues, des meurtres, bref, Odd Future a une furieuse envie de renverser Babylone.

Difficile à dire aujourd’hui si cette bande de punks du hip-hop adepte du « do it yourself » va donner une tripotée au music business, mais une chose est sûre. Stratégiquement, Odd Future rappelle un autre collectif de hip-hop de génie : le Wu-Tang Clan. Artistiquement, leur son vicié et suffocant est assez incroyable. Et le minimalisme de leurs productions accentue l’oppression. L’album Rolling Papers de Domo Genesis est un des meilleurs disques rap sortis ces douze derniers mois.

On en oublie presque les légendes qui entourent Odd Future. Il se raconte que la mère d’Earl Sweatshirt, traumatisée après avoir entendu son fils raconter les pires horreurs, l’a expédié dans un collège de redressement aux îles Samoa. Bref, il serait impardonnable d’arriver en retard en ce premier jour du grand raout musical.

De 15 h à 15 h 50 sur la scène principale.

MANCHE,PHILIPPE

commenter par facebook

1 commentaire

  1. bruno

    1 octobre 2011 à 16 h 51 min

    Très joli article, bien précis et qui colle bien avec ce groupe…

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>