Eels a mis de la soul dans son moteur

On est entre nous? Ok. Après la demie heure d’anthologie, n’ayons pas peur des mots, des Queens of The Stone Age, c’est le coeur déchiré qu’on regagne le Marquee pour le concert de Eels. On aime Eels. Depuis “Novocaine for the soul” , sorti miraculeusement en 1996. Mais bon, quitter Josh Homme et les siens, c’est pire qu’un choix cornélien.

“Grand fou”, me glisse un camarade. A sept sur scène, tous les musiciens
arborent barbes et lunettes de soleil et Eels qui prône l’option rock. And roll. Damned. Trois guitares, deux cuivres sapés comme des serveurs d’un hôtel américain des années cinquante, une basse bien sûr, un batteur fou et E., chanteur et âme des “Anguilles” sur lesquelles il règne depuis les débuts du groupe qu’il a fondé à Los Angeles en
1995.

Le répertoire est cinglant. Electrique. Extatique. Et ce public du
Marquee quasi en transe. On gueule. On claque dans les mains. On sourit.
On a bon. Qu’ajouter de plus à un concert parfait. Par la classe de ses
interprètes mais aussi par la qualité des interprétations.

Si on est vraiment entre nous, va pour la confidence. Mon paternel
soignait mes gueules de bois de teenager en débarquant dans ma chambre
le dimanche matin avec son tuba ou son trombone à coulisse. Je l’ai
maudit mon dad lorsqu’il faisait ses gammes, se marrant dans sa barde,
pour me sortir du pieu avant de regagner ses potes de la fanfare du
quartier. Trente ans plus tard, je sais que c’est de lui que je tiens
mon amour de la “feraille”. Mon affection pour les cuivres. Pour le
groove. Pour la soul. Tout ça pour dire, alors qu’on reçoit un sms nous
disant simplement “Eels, dément!”, que les Américains, avec la présence
des cuivres précités, avaient décidé de mettre de la soul dans leur
moteur. Pan dans ta gueule! Une sacrée claque!

Ph.Mn.

Journaliste lesoir.be

commenter par facebook

1 commentaire

  1. jujuu2

    1 juillet 2011 à 6 h 38 min

    Je n’étais pas hier à Werchter pour Eels mais je les ai vu en salle à Heerlen la semaine dernière et en effet. Un tout grand concert! Mais il faut bien avouer qu’on est très très rarement déçu avec Mr E.

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>