My Taylor is bitch

Arrivée sur le site vers 13h30. Temps sec, agréablement frais. Faudra tester la nourriture locale : notre sympathique pompiste du bled d’à côté a épuisé son stock de sandwiches frais. Rival Sons, main stage ? Mouais… On préfère arriver à l’heure dans le frontstage du Marquee. Par curiosité dans un premier temps, histoire de voir à quoi ressemble ce groupe emmené par Taylor Momsen, la Jenny de Gossip Girl. Conclusion : y’a des entrées en matière moins bandantes…

« Scream Belgium, scream !», encourage le guitariste… Ben Phillips (genre Slash sans son chapeau avec un long anorak qu’on aurait vu sur un Gallagher), Ben Phillips donc n’a pas besoin d’insister, les fans sont devant et donnent de la voix. L’un d’eux agite même l’un de ces fameux petits panneaux pour signaler qu’il a fait le trip depuis Israël rien que pour voir le groupe.

The Pretty Reckless, qu’est-ce ? Quelque part du côté des riot grrrls des nineties, Courtney Love, L7 et compagnie, revues et corrigées par une ado qui joue la rockeuse entre trois musicos au look approprié. La sauvageonne à couettes porte sous son blouson de cuir un grand t-shirt Metallica qui sert en même temps de minijupe… Ce dont elle ne semble pas toujours se souvenir au moment de lever les bras. Taylor est née le 26 juillet 93. Même pas 18 ans ? Oups !

On pensait juste aller se détendre les tympans et les rétines, et on n’est pas loin du compte : les poses sont lascives, et quand la miss fait monter des fans sur scène, c’est pour aller se tortiller devant des filles tellement aux anges que l’une se retrouve brièvement en soutif… « Tu imagines, ironise mon collègue du Moustique, demain sur son Facebook : « Mon premier Werchter »…, avec ça comme photo… »

Qu’on se rassure, ces Pretty Reckless ne font pas qu’attirer l’attention sur eux à coups de clips plutôt hot (pour « Miss nothing »), ils jouent aussi de la musique. On a pu ainsi en entendre un échantillon sur la bo de cet excellent film qu’est Kick-ass (« Make me wanna die ») mais leur discographie compte également tout un album. Si ! Light me up, qu’elle s’intitule cette plaque sortie l’an dernier. Transposée en live, ben ça pète plutôt pas mal, et la voix est éraillée juste ce qu’il faut pour se laisser un minimum prendre au jeu. En tout cas, c’est plus conséquent que ce qu’on avait pu voir de 30 Seconds To Mars, à propos d’acteurs qui chantent et qui viennent dans les festivals belges…

Didier Stiers

The Pretty Reckless – “Miss nothing”
The Pretty Reckless – “Make me wanna die”


commenter par facebook

2 commentaires

  1. Nathan

    2 juillet 2011 à 18 h 41 min

    Elle n’est pas née le 13 décembre 1989 Taylor?

  2. Nathan

    2 juillet 2011 à 18 h 43 min

    Oups non, trompé avec quelqu’un d’autre. Au temps pour moi :-)

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>