Jim Morrison est mort il y a 40 ans

Jim Morrison, chanteur des Doors et poète américain est mort à Paris il y a tout juste 40 ans. Sa tombe, cachée dans une étroite allée du Père Lachaise, est toujours un lieu de pèlerinage pour des millions de jeunes.

James Douglas Morrison est né le 8 décembre 1943 en Floride. La légende dit qu’à l’âge de trois ans, il est témoin d’un accident de voitures comprenant des ouvriers indiens. Il aurait alors senti l’âme d’un vieil Indien mort “sauter” dans la sienne. Cet événement reflète finalement bien la personnalité de Morrison. Celle d’un jeune poète à la recherche d’une puissance mystique supérieure qui chutera sur l’autel du show business.

C’est en 1965 que se forment les Doors (pour “les Portes de la perception”, une expression empruntée à Aldous Huxley qui l’avait lui-même reprise du poète mystique anglais William Blake). La scène est connue: Morrison tombe sur Ray Manzarek, une ancienne connaissance de l’UCLA (Université cinématographique de Los Angeles – contrairement à ce que raconte le film d’Oliver Stone, Morrison a terminé ses études) à Venice Beach. Au fil de la discussion, Morrison annonce qu’il veut former un groupe de rock. Il convainc Manzarek en lui chantant une version a capella de ce qui deviendra “Moonlight Drive”.

Les choses s’enclenchent rapidement. “Light My Fire”, le premier single du groupe, sort en plein Summer of Love et devient directement numéro un. Jim Morrison affole la jeunesse rock & roll et la presse. Il devient l’archétype de la rock star: sexy, sulfureux et imprévisible sur scène, il se considère lui-même avant tout comme “un poète américain”. Sa poésie parle à la jeunesse en pleine ébullition. Elle utilise des images fortes, parfois mythologiques et renvoie au symbolisme français, aux poètes beat. Contrairement à ses camarades hippies, Morrison n’est pas fasciné par l’Inde, mais bien par les indiens d’Amérique et à leur rapport à la terre (“What have they done to the Earth? What have the done to our fair Sister?”). Son écriture est comme un appel au retour aux racines spirituelles de l’Amérique.

Sur scène, les Doors prennent tout leur sens. Morrison est imprévisible,… et charismatique au possible. Auto-proclamé “Roi Lézard”, il embarque la foule avec lui dans des transes qualifiées de “chamaniques”. Les performances du groupe sont épiques et intenses, un sentiment aidé par des longs morceaux épiques comme “The End” ou “When The Music’s Over” qui repoussent le format trois minutes jusqu’alors attaché à la musique pop. Mais bientôt, le succès va montrer son autre visage au Roi Lézard. Un visage sombre et repoussant.

Dès 1968, Morrison se perd dans le tourbillon du music business. Il devient alcoolique et autodestructeur et se désintéresse du rock & roll circus, sans pour autant parvenir à s’en extirper. Physiquement, le bel étalon dionysiaque devient barbu et obèse. Les concerts des Doors deviennent de plus en plus chaotiques et les incidents se suivent. Alors qu’une année auparavant il menait la foule vers la transe mystique, dorénavant il l’harangue, l’interpelle et l’insulte. L’incident de Miami en mars 1969 est en ce sens représentatif. Au milieu du premier titre, Morrison arrête de chanter et harangue la foule: “Vous êtes une foutu bande d’esclaves! Vous vous laissez traîner dans la boue. Mais peut-être que vous aimez ça! You like it don’t you!”. Après quoi il fut accusé d’avoir montré son pénis et simulé une fellation au guitariste Robbie Krieger. Il fut inculpé un peu plus tard pour “outrage aux bonnes moeurs”, “comportement indécent“, “ivresse publique” et “nudité publique”. Cet incident marqua un point de non retour pour le groupe.

Les Doors enregistreront six albums à quatre, dont le dernier, “LA Woman”, est un testament miraculeux. Les Doors reviennent là aux racines, au blues. La voix de Morrison y est plus profonde que jamais. Mais déjà, le Roi Lézard a pris la porte de sortie, direction Paris, où il errera quelques mois parmi les fantômes de ses idoles, ces poètes romantiques maudits qu’il vénérera jusqu’au bout. Jusqu’à ce 3 juillet 1971 où il est retrouvé mort dans sa baignoire dans des circonstances encore troubles. Sa tombe au Père Lachaise est devenue depuis un lieu de pèlerinage pour des millions de jeunes du monde entier. “When The Music’s Over, Turn Off The Lights”.

Didier Zacharie

The Doors, People Are Strange
The Doors, Riders On The Storm
The Doors, The End
The Doors, Back Door Man

Journaliste lesoir.be

commenter par facebook

1 commentaire

  1. Mitch

    3 juillet 2011 à 20 h 20 min

    Bonjour, une remarque : UCLA signifie University of California Los Angeles.

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>