« On arrive dans ce putain de biz ! »

Avec 1995, on croise la première curiosité du jour. Soit six (très) jeunes Français que le programme des Ardentes nous présente comme le futur, rien moins, du rap hexagonal. Voilà bien le genre d’argument de vente auquel on ne résiste pas. Direction donc le HF6 pour, il faut bien l’avouer, une demi-découverte seulement.

Sur scène, ça bouge en permanence, ça ne manque pas d’énergie, mais on comprend parfois que dalle vu l’écho permanent que renvoie l’endroit quand il n’est pas plein. Dommage, parce que ce qu’on capte quand même, avec des morceaux comme « La flemme » ou encore « Milliardaire », c’est qu’on n’assiste pas là à une énième déclinaison du rap racaille (je ne vise personne, mais…).

N’empêche, les garçons de 1995, qui « arrivent dans ce putain de biz » dixit « La source » (titre également de l’album qui vient de sortir) mouillent le maillot sans s’économiser. Un aux platines, DJ Lo, et cinq mc’s devant : Nekfeu, Alpha Wann, Sneazzy, Areno Jaz et Fonky Flav’. Des dizaines de bras se lèvent pour marquer les beats. Les plus élastiques font jumper… Les sonorités balancent entre électro et old school. Du coup, oui, on demande à les revoir dans un lieu plus approprié. Et devant un peu plus de monde.

D’autant que la Belgique, ils connaissent déjà, ces Parisiens actifs sur scène depuis 2009. La Belgique et notamment un public qu’ils ont toujours vu « chaud » et « passionné », comme ils nous l’ont expliqué à l’interview d’après-concert.

Didier Stiers

1995 – 1 – Ils font tout eux-mêmes
1995 – 2 – A six sur scène
1995 – 3 – Quand le son n’est pas bon
1995 – 4 – L’écriture


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>