Your song 2# : Ode to Billie Joe, Bobbie Gentry

07_billie_joe

En 1967, une chanson extraterrestre fait son apparition sur les radios américaines pour finir numéro 1 des charts en août. Cette chanson, Ode to Billie Joe, nous la devons à la troublante chanteuse de country Bobbie Gentry. Selon ses dires, elle aurait composé cette chanson une dizaine d’années auparavant en se réveillant au beau milieu de la nuit, elle aurait eu comme une « vision ». Amis insomniaques, à vos plumes !

Les cinq couplets qui composent la chanson forment comme une petite nouvelle en soi : la vie et les soucis quotidiens d’une famille pauvre de Chocktaw Ridge dans le delta du Mississippi. Les quatre premiers se déroulent autour de la table familiale. Et le cinquième, un an après les faits.

Le fait principal, c’est le suicide de Billie Joe MacAlistair, un jeune homme proche de la famille. Il s’est jeté d’un pont, le fameux Tallahatchie Bridge qui clôture les 5 couplets… Le père de la narratrice avait peu d’estime pour lui. Mais ce jeune homme semble avoir été un bon copain du frère. Et plus troublant, on l’a vu sur le pont peu avant les faits en compagnie d’une jeune fille qui ressemblait à la narratrice. C’est à ce moment qu’on les a vus jeter quelque chose dans la rivière “And she and Billy Joe was throwing somethin’ off the Tallahatchie Bridge”. Et au 5ème couplet, la narratrice nous dit qu’un an après, elle passe beaucoup de temps à cueillir des fleurs pour les jeter dans les eaux boueuses de la rivière.
Des faits tout à fait dramatiques relatés avec une grande indifférence, comme une parenthèse au milieu d’une phrase. « Billy Joe never had a lick of sense, pass the biscuits, please” Billy Joe n’était pas très malin, passe-moi les biscuits s’il te plaît.

Allez, on reprend les faits : Billie Joe était sur le pont avec une jeune fille qui ressemble à la narratrice, ils balancent quelque chose dans la rivière et Billie Joe se jette dans l’eau. Et un an après, la narratrice continue de jeter des fleurs dans la rivière.
Était-ce bien elle que l’on a vue, étaient-ils amants, ont –ils jeté un enfant mort-né, un enfant vivant mais non désiré voire un fœtus issu d’un avortement , ce qui aurait provoqué le suicide du père et la nostalgie de la mère ? D’innombrables interprétations ont été lancées, qui ont même donné lieu à un long métrage sorti en 1976 où la thèse était que Billie Joe était gay !

N’ayant pas pu me rendre à la bibliothèque du Mississippi pour consulter le manuscrit de la chanson avec ses onze couplets, les cinq de la chanson et les six qui ont été coupés pour faire tenir le titre sur un 45 tours, je n’ai d’autre choix que me rabattre sur la version officielle, celle de Bobbie Gentry elle-même. Elle a toujours déclaré qu’il n’y avait rien à chercher dans ces cinq couplets, ni dans les six autres. Elle s’est contentée d’illustrer l’indifférence des gens, même des proches, face à une catastrophe de l’ampleur d’un suicide. Elle ajoute même qu’elle n’a aucune idée de la raison qui a poussé Billie Joe au suicide… Mouais…

Ce qui est plus marrant, c’est que le titre tombe rapidement dans les oreilles de ce bon Joe Dassin qui l’adapte ou plutôt qui la traduit immédiatement en bon français presque à la lettre près. Seulement, avec Joe, on n’est plus à Choktaw Ridge mais à Bourg-Les-Essonnes, c’est tout de suite moins poétique. Le pont de la Garonne remplace celui de Tallahatchie, et c’est une femme, Marie-Jeanne Gillaume qui prend la place de ce pauvre Billie Joe. Cette version qui fleure bon le terroir atteindra la deuxième place du hit parade seulement quelques semaines après la sortie de la version originale ! Mais bon, tout ça ne nous dit toujours qu’est-ce qu’il a balancé de ce pont et pourquoi il a sauté…

Ode to Billie Joe, Bobbie Gentry

It was the third of June, another sleepy, dusty Delta day
I was out choppin’ cotton and my brother was balin’ hay
And at dinner time we stopped and walked back to the house to eat
And Mama hollered out the back door “y’all remember to wipe your feet”
And then she said “I got some news this mornin’ from Choctaw Ridge”
“Today Billy Joe MacAllister jumped off the Tallahatchie Bridge”

And Papa said to Mama as he passed around the blackeyed peas
“Well, Billy Joe never had a lick of sense, pass the biscuits, please”
“There’s five more acres in the lower forty I’ve got to plow”
And Mama said it was shame about Billy Joe, anyhow
Seems like nothin’ ever comes to no good up on Choctaw Ridge
And now Billy Joe MacAllister’s jumped off the Tallahatchie Bridge

And Brother said he recollected when he and Tom and Billie Joe
Put a frog down my back at the Carroll County picture show
And wasn’t I talkin’ to him after church last Sunday night?
“I’ll have another piece of apple pie, you know it don’t seem right”
“I saw him at the sawmill yesterday on Choctaw Ridge”
“And now you tell me Billie Joe’s jumped off the Tallahatchie Bridge”

And Mama said to me “Child, what’s happened to your appetite?”
“I’ve been cookin’ all morning and you haven’t touched a single bite”
“That nice young preacher, Brother Taylor, dropped by today”
“Said he’d be pleased to have dinner on Sunday, oh, by the way”
“He said he saw a girl that looked a lot like you up on Choctaw Ridge”
“And she and Billy Joe was throwing somethin’ off the Tallahatchie Bridge”

A year has come ‘n’ gone since we heard the news ’bout Billy Joe
And Brother married Becky Thompson, they bought a store in Tupelo
There was a virus going ’round, Papa caught it and he died last Spring
And now Mama doesn’t seem to wanna do much of anything
And me, I spend a lot of time pickin’ flowers up on Choctaw Ridge
And drop them into the muddy water off the Tallahatchie Bridge


commenter par facebook

5 commentaires

  1. rroland

    9 juillet 2011 à 10 h 37 min

    Je ne me lasse pas de la chanson, ni en anglais ni en français (en quoi Bourg-Les-Essonnes est-il moins poétique que Choktaw Ridge ?).
    Et il est très difficile de traduire l’essentiel d’une chanson, d’où mon admiration pour la version de Joe Dassin.

  2. Observor

    9 juillet 2011 à 11 h 39 min

    Superbe chanson et non moins superbe adaptation en français!

  3. Philippe BRESOU

    9 juillet 2011 à 19 h 25 min

    A écouter également une version rare du morceau chantée par Jean Louis Murat sur l’album la band à Jojo (en hommage à Joe Dassin). Une Version exceptionnelle!

  4. Spacecookie

    11 juillet 2011 à 10 h 30 min

    Merci pour cette excellente rubrique. A écouter aussi, la belle version soul jazz de Nancy Wilson: http://youtu.be/1Ubj-mnkgf8

  5. Didier

    2 janvier 2012 à 14 h 31 min

    Billy (masculin) ou Billie (féminin)
    Qui saute dans la rivière ?
    le mystère reste entier…

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>