Your song 4# : Come Together, The Beatles

On a raté une occasion de bien rigoler en Californie en 1969 ! Timothy Leary, le pape du LSD, décide de se lancer dans la campagne pour le siège de Gouverneur de Californie face à Ronald Reagan. Il a les jeunes avec lui et un slogan qui tue : Come Together, Join the Party.

Où il faut prendre le mot Party dans ses deux sens : le parti et surtout, la fête ! Il passe alors commande d’une chanson à John Lennon. Mais Reagan fait très vite coffrer Leary pour possession de drogues. Etonnant ! Lennon se retrouve donc avec une chanson sur les bras, Come Together tout court. Il n’a qu’à en réécrire les paroles. Ce classique est considéré aujourd’hui comme un portrait des Beatles, avec quatre couplets, un pour chaque musicien.

Come Together commence sur une drôle d’onomatopée, le fameux Shoot Me (mais le Me est couvert par la basse). Un mot d’ordre exécuté si j’ose dire par un fan 11 ans plus tard devant le domicile du chanteur.

Le premier couplet c’est Ringo Starr : ça parle de groove (grooving up slowly) et de cheveux (old flattop, la coiffure est la seconde passion de Ringo après la musique). Ringo, c’est aussi le comique de la bande, Got to be a joker,he justdo as he please, il n’en fait qu’à sa tête !

Le deuxième couplet, c’est Harrison, avec plusieurs allusions aux Hare Krishna : no shoeshine, toe-jam football (ce sont les adeptes qui jouent au foot pieds nus devant les temples.) Il y a aussi le monkey finger (les doigts du guitariste solo), le he shoot Coca-Cola, Harrison se shootait à la coke.

Le troisième couplet, c’est Lennon lui-même. On y retrouve le walrus (walrus gumboot), Yoko Ono (Ono sideboard) ou encore son mal-être de l’époque (you can feel his disease).

Et le quatrième, c’est McCartney. En, 69, il fait de plus en plus bande à part, c’est le roller-coaster, le type instable, il a reçu un early warning, uneremontrance des trois autres-, One and one and one is three – il ne seraient déjà plus que 3, mais ça reste le beau gosse (good-looking) même si on le voit de moins en moins, he’s so hard to see.

Et comme par hasard, ce couplet arrive après le solo, donnant encore plus de crédit à la thèse que Mc Cartney était déjà séparé des autres…

En tout cas, au moment où le groupe semble se désintégrer, Lennon ne fait plus campagne pour Leary, mais bien pour les Beatles, qu’il espère revoir fonctionner comme avant mais avec lui comme leader. Come Together right now  over me, cela signifie bien Allez, tous ensemble avec moi. Et pas SUR moi…

La petite histoire du rock retiendra également que c’est ce titre qui sera, 6 ans plus tard, à la base de l’enregistrement du 33 tours de reprises rock de John Lennon, Rock N Roll. Lennon avait emprunté les premiers mots de Come Together « Here come old flattop » au You Can’t Catch Me de Chuck Berry. Un emprunt qui n’a pas échappé à Morris Levy la patron du label Roulette qui appartenait à la mafia génoise de New York. Levy, l’un des personnages les plus infâmes de l’histoire de la musique, possédait les droits de milliers de chansons des débuts du rock, la plupart rachetées à bas prix à des artistes noirs pauvres et sans agent. Pour éviter un long et coûteux procès, Lennon paya sa faute en enregistrant ce 33 tours… composé uniquement de titres appartenant à Levy !

Come Together, The Beatles

Here come old flattop, he come grooving up slowly

He got joo-joo eyeball, he one holy roller

He got hair down to his knee

Got to be a joker he just do what he please

He wear no shoeshine, he got toe-jam football

He got monkey finger, he shoot Coca-Cola

He say, “I know you, you know me”

One thing I can tell you is you got to be free

Come together right now over me

He bag production, he got walrus gumboot

He got Ono sideboard, he one spinal cracker

He got feet down below his knee

Hold you in his armchair, you can feel his disease

Come together right now over me

He roller-coaster, he got early warning

He got muddy water, he one mojo filter

He say, “One and one and one is three”

Got to be good-looking because he’s so hard to see

Come together right now over me

[youtube axb2sHpGwHQ]


commenter par facebook

4 commentaires

  1. juris92

    23 juillet 2011 à 11 h 00 min

    Je ne suis pas du tout un fan des Beatles mais cette chanson aux sonorités psychédéliques m’a toujours enthousiasmé !

  2. dageoog

    23 juillet 2011 à 15 h 20 min

    Excellente rubrique ! Vachement intéressant ! Je sais enfin le sens de certaines chansons que je marmone en yaourt depuis des années !

  3. vanneste

    23 juillet 2011 à 20 h 06 min

    voilà le genre d’article qui m’enrichit .je l’enregistre

  4. Henry

    31 août 2011 à 7 h 55 min

    Merci de rendre la musique encore plus enrichissante qu’elle ne l’est à écouter!

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>