Your song 7# : Golden Brown, The Stranglers

12_stranglers2

En 1982, le punk est mort et enterré. Étonnamment, c’est cette année-là qu’un des groupes phares du mouvement, les Stranglers, accède à la notoriété mondiale avec un titre hors normes et hors style, l’extraordinaire Golden Brown. Les responsables de la BBC qui l’ont immédiatement bombardé Single of the week ne connaissaient manifestement pas le vieil adage rock qui disait que n’importe quel titre qui contient les mots Brown, Needle, Smack ou Spoon parle forcément de drogue…

Pour parer à toute éventualité, Hugh Cornwell, le chanteur , avait déclaré que la chanson était une espèce de test de Rorsach auditif, on pouvait voir ce qu’on voulait dans les paroles.

Bien joué, mais on ne me la fait pas… Parce que je connais l’adage. Donc un titre comme Golden Brown, pardon mais je tique. La couleur renvoie naturellement à l’héroïne, le Brown Sugar célébré quelques années plus tôt par les Stones ! Quand on a la clé dans le titre, il suffit de lire… La suite n’est qu’une série d’images évoquant les effets de la drogue sur l’esprit. Et ne prenons pas de détours, c’est une véritable apologie de l’héroïne.

Elle relaxe et fait voyager l’esprit – Lays me down with my mind she runs –
On se laisse faire, No need to fight
Jamais de soucis – Never a frown
Elle procure toujours le même effet – Every time just like the last
Et il faudrait, tel Ulysse, s’attacher au mât pour y résister – On her ship tied to the mast –
Elle l’emmène dans des contrées lointaines en lui prenant les mains – To distant lands, Takes both my hands
C’est une tentatrice raffinée – a finer temptress

Depuis toujours, l’opium à la base de l’héroïne fait généralement le trajet vers l’ouest, les pays occidentaux – Through the ages she’s heading west

Elle vient donc de loin et fait de l’effet pendant de très longues heures – From far away – Stays for a day.

On peut difficilement être plus clair. Mais cette grille de lecture peut aussi s’appliquer à un autre niveau. Dans son livre The Stranglers Song by Song paru en 2002, Hugh Cornwell avoue que c’est une chanson sur l’héroïne, mais il en profite pour ouvrir un deuxième tiroir en confirmant : “Golden Brown fonctionne sur deux niveaux. C’est une chanson sur l’héroïne mais aussi sur une fille. Toutes deux me procuraient beaucoup de plaisir. » Hé, ça va tu sais, Hugh, pas besoin de te justifier, y a prescription !

Comme si cela ne suffisait pas, en été de la même année, une deuxième chanson faisant faisant un beau clin d’œil à la drogue fait un carton dans le monde entier. Musical Youth, un groupe de gamins jamaïcains de Birmingham devient le chouchou des médias. Ils ont entre 12 et 16 ans et ils sont trop mimis à chanter leur entêtante rengaine Pass the Dutchie. Un dutchie, en jamaïcain, c’est une casserole. La chanson se veut une chanson contre la pauvreté, « passela casserole »histoire que je puisse manger. Le problème, c’est que le titre est la reprise d’une chanson d’un groupe reggae, les Mighty Diamonds, Pass the Kouchie, le kouchie en question étant un mot patois jamaïcain pour désigner une pipe pleine de marijuana. Une espèce de Passe le Oinj, de NTM, avant la lettre. Si vous avez rêvé ou dansé sur Golden Brown et Pass The Duchie, vous savez maintenant pourquoi…

Golden brown texture like sun
Lays me down with my mind she runs
Throughout the night
No need to fight
Never a frown with golden brown

Every time just like the last
On her ship tied to the mast
To distant lands
Takes both my hands
Never a frown with golden brown

Golden brown finer temptress
Through the ages she’s heading west
From far away
Stays for a day
Never a frown with golden brown

Na na na na, Na na na na

Never a frown
With golden brown
Never a frown
With golden brown


commenter par facebook

1 commentaire

  1. Bernard

    13 août 2011 à 19 h 16 min

    Bonsoir,

    Le Punk est sans nul doute mort(.), mais ses chevaliers et soldats sont, malgré leur âge, encore sur la touche, Yess ;-)

    Hugh Cornwell, concert du 1/12/2010 au Bota …

    Longue vie au Rock !

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>