Un Cali déchaîné au BSF

C’est à Cali qu’est revenu de clôturer les quatre jours de concerts sur la Place des Palais, lundi soir. Venu présenter sa tournée  « La vie est une truite arc-en-ciel qui nage dans mon cœur », Cali a offert un show bien rodé.

Les énormes ballons Brussels Summer Festival  distribués dans le public n‘ont pas fait long feu, le public est déjà déchaîné. Cali peut commencer. Les musiciens arrivent en dansant sur scène, le batteur est d’ailleurs déjà torse nu. Cali en profite pour présenter les trois membres de The Hong Kong Dong, groupe de Gand qui avait  joué un peu plus tôt sur la Place et qui l’accompagneront pendant tout son concert.

Dès la première chanson, « Je sais ta vie », Cali saute dans le public et crowdsurfe. Il enchaîne ensuite  avec deux autres morceaux de son dernier album « L’Amour Fou » et « Je te veux maintenant ». Le public est euphorique. Le chanteur continue avec des chansons plus anciennes, une reprise très rock de « Je m’en vais »,  le morceau « C’est quand le bonheur » en cœur avec un Bénabar très content d’être là, qui joue et s’amuse mais dont le micro était, semble-t-il, coupé, ou encore la chanson « Elle m’a dit ». Des morceaux entonnés à tue tête par le public. Les gens dansent, sourire jusqu’au oreilles. Certains s’essaient même au crowdsurfing, du jamais vu sur la Place des Palais.

Cali sait aussi se faire plus politique, comme lorsqu’il interpelle le Roi et lui demande de venir danser avec son peuple sur la Place des Palais. Il évoquera aussi notre absence de gouvernement et nous propose de l’échanger avec le sien, sous les huées du public. Proposition refusée.  Avant la chanson « 1000 cœurs debout », qui parle de « l’odeur délicieuse de la liberté », il rend hommage aux peuples arabes en révolution ou au peuple norvégien en deuil. Cali est un artiste au grand cœur, qui sait donner sa chance à un groupe belge peu connu ou évoquer les 10 ans du festival, mais aussi inviter un de ses potes sur scène.

Mais Cali, c’est avant tout un artiste que l’on l’adore ou que l’on trouve insupportable. Il faut dire que le chanteur ne se ménage pas. Cali se roule par terre, fait semblant de mourir, court dans tous les sens, séduit Bénabar sur  « C’est quand le bonheur » et fini presque toutes chansons à genoux. Il faut suivre. Après 1h30, le concert se termine sans rappel, par la chanson  « Cantona », donnant la dernière bonne note aux quatre jours de concerts de la Place de Palais. Désormais, les festivités continuent dans la Magic Mirrors, au Mont des Arts ou sur la Place des Musées.

Camille Wernaers (st.)


commenter par facebook

11 commentaires

  1. Nicolas

    16 août 2011 à 15 h 08 min

    Aura-t-on droit à un “article” sur la merveilleuse & envoutante prestation énergique de Jamie Cullum… Je pense franchement qu’il mérite un article… et probablement plus que Cali…

  2. admin

    16 août 2011 à 15 h 35 min

    C’est prévu, Nicolas

  3. Aparoura

    16 août 2011 à 21 h 01 min

    hum réponse de normand, si c’était prévu, l’article arriverait dans l’ordre chronologique du festival…avant Cali !

    Ahhh c’est journaliste d’un soir ;-)

  4. Philippe

    16 août 2011 à 21 h 09 min

    Le concert s’est terminé sans rappel par qu’il n’y en avait pas de prévu et pas pcq le public n’en voulais pas :-)
    Petite précision sans grande importance, mais voilà…

  5. Ann-Charlotte

    17 août 2011 à 8 h 28 min

    J’étais placée au milieu et à la 2ème rangée!
    Hang Kong Dong, Montevideo, Jamie Cullum et Cali! FABULEUX!!
    J’étais évidemment là pour Cali, mais Jamie Cullum a été une superbe découverte pour moi! Impressionnant!
    Il y a toujours quelques râleurs, faire un article sur la tête d’affiche, quoi de plus normal?

  6. Nicolas

    17 août 2011 à 11 h 49 min

    Hé hé hé je ne râle pas… Je me dis simplement (et là je vais me faire lincher, mais il s’agit uniquement d’un avis perso) que Jamie Cullum est artistiquement parlant à des années lumières de Cali en terme de qualité et d’originalité et qu’un article pour souligner une prestation scènique au top, ça se mérite… Mais les masses et la FM avant ;-) Quoi de plus normal pour un journal grand public ?

    Nous verrons bien si des groupes tels que Bouncings Souls ou Face to Face auront droit à leur article, face à Stromae et Eminem au Pukkelpop… sans surprise ;-)

  7. Lydia

    17 août 2011 à 17 h 08 min

    De toute façon avec Cali, c’est toujours la même chose. Et je pèse mes mots.
    J’ai eu l’occasion de le voir plusieurs (de nombreuses ?) fois et j’ai fini par être déçue.

    Non seulement de ses derniers albums mais également de son attitude. Ses mimiques, ses gestes répétés inlassablement tel un robot.
    Je frappe ma poitrine, je crie “le bordeeeel ! le bordeeel !”, je montre la chair de poule que j’ai quand les gens se manifestent, je saute dans le public à tout bout de champ et blah, blah, blah.

    Alors oui, au début on se dit qu’il se “donne” vraiment à fond…
    Mais au bout de plusieurs répétitions, on se demande finalement si tout cela n’est pas (un peu) exagéré… et finalement, l’enthousiasme (et c’est peu dire) du début a fini par se transformer en réelle déception…

  8. Aparoura

    18 août 2011 à 5 h 54 min

    Même avis que Nicolas.

    Les festivals sont là aussi pour découvrir de nouveaux artistes, pour écouter de nouveaux sons, bref pour s’aérer les oreilles… Au lieu de ça on papote ( on entend parfois plus les conversations que la musique…), on bois, on consomme et on chante ce qu’on connait ( ce qu’on écoute à la radio ). Y a encore du chemin pour changer le monde, la diversité ( pas que la bio ) est en grand danger :-(

  9. Nicolas

    21 août 2011 à 16 h 06 min

    Tiens tiens, et cet article sur Jamie Cullum by the Way?

    • admin

      23 août 2011 à 6 h 34 min

      m’enfin, oui, chose promise… on y veille !

  10. Aparoura

    30 août 2011 à 6 h 15 min

    @ admin : La veille c’est bien, surtout ne vous endormez pas dessus ;-) Allez, avouez que vous l’avez pas vu, ce sera plus simple et on en parle plus.

    Pour ceux qui veulent un article :

    http://starlounge.fr.be.msn.com/festivals/gallery.aspx?cp-documentid=158875378

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>