Your song 8# : What’s going on, Marvin Gaye

19_marvin

Au printemps 1970, Marvin Gaye au bord du gouffre… Son mariage est en lambeaux, il vient de perdre sa partenaire de scène et aussi un peu de canapé Tammi Terrell, son frère Frankie est revenu traumatisé du Vietnam et il souffre de ne pouvoir offrir des chansons plus engagées à la Motown. D’une manière plus générale, c’est tout  le pays qui tire la langue. Et particulièrement la communauté noire toujours sous le choc des disparitions de Malcolm X, en 65, et de Martin Luther King et Bobby Kennedy en 68.

Et pour Marvin Gaye, qui vient de passer la trentaine,  c’est la fin de la jeunesse et de l’insouciance. C’est le passage à l’âge adulte. Le parallèle avec son époque est criant. Les années 60, c’était l’avènement de la jeunesse et de la fête. Les années 70, avec l’échec au Viet Nam et petit à petit, un retour aux valeurs traditionnelles, c’est un peu la gueule de bois, je dirais même la coulée continue.
Marvin Gaye – What’s Going On [Live] par Vilosophe

C’est le moment que choisit Obie Benson , l’un des 4 Four Tops, pour lui proposer un texte. Sous le titre What’s Going On, elle deviendra l’une des plus grandes chansons de l’histoire du rock, elle figure à la 4ème position du classement des 500 plus grandes chansons du magazine Rolling Stone…

Il faut imaginer What’s Going On comme la prière d’un homme en plein désarroi devant tant de bouleversements et de tragédies.  « There’s too many of you crying », trop de larmes, « There’s far too many of you dying », beaucoup trop de morts. Il faut trouver un moyen de ramener de l’amour où l’on peut.

La guerre n’est pas une réponse, « war is not the answer ». Et la brutalité non plus, « don’t punish me with brutality ». Et qui sont-ils pour nous juger simplement parce que nous avons les cheveux longs, « because our hair is long » ?

Pour sortir cette époque de l’impasse, Marvin Gaye réclame du dialogue, « Talk to me », de la compréhension, « Bring some understanding », et surtout, de l’amour. Ca a l’air si simple. D’où le titre de la chanson, What’s Going On, Que se passe-t-il ?

Une chanson  contre la guerre, contre la violence, pour la jeunesse et l’amour, totalement à l’opposé de tout ce qui s’était jamais fait dans les studios de la Motown. Berry Gordy, le patron du label et beau-frère de Marvin Gaye, tombe de son siège quand il l’entend et ordonne de  bloquer sa sortie. Il va jusqu’à déclarer « C’est la pire chose que j’ai jamais entendue ».  Mais trop occupé  à lancer la carrière solo de Diana Ross, il finit par laisser filer entre ses doigts ce titre qui s’écoule à 100,000 exemplaires le premier jour. Ce qui provoque un spectaculaire retournement de veste de  Berry Gordy, qui finalement a toujours adoré ce grand  hymne humaniste.

Suite à ce succès, il demande à Marvin Gaye de composer un album entier autour de ses préoccupations politiques et sociales. Marvin Gaye, qui en sera le producteur,  le compositeur et le chanteur , développera ainsi plusieurs thèmes, notamment la pauvreté dans les ghettos avec Inner City Blues, la guerre avec What’s Happening Brother ? ou encore l’écologie  avec Mercy Mercy Me, sous-titré The Ecology, un mot que l’on dut expliquer à Berry Gordy. Le titre What’s Going On, qui ouvre l’album, est en quelque sorte un grand résumé des sujets développés  dans les 8 autres chansons.

What’s going on, Marvin Gaye

Mother, mother
There’s too many of you crying
Brother, brother, brother
There’s far too many of you dying
You know we’ve got to find a way
To bring some lovin’ here today – Ya

Father, father

We don’t need to escalate
You see, war is not the answer
For only love can conquer hate
You know we’ve got to find a way
To bring some lovin’ here today

Picket lines and picket signs
Don’t punish me with brutality
Talk to me, so you can see
Oh, what’s going on
What’s going on
Ya, what’s going on
Ah, what’s going on

In the mean time
Right on, baby
Right on
Right on

Father, father, everybody thinks we’re wrong
Oh, but who are they to judge us
Simply because our hair is long
Oh, you know we’ve got to find a way
To bring some understanding here today

Oh

Picket lines and picket signs
Don’t punish me with brutality
Talk to me
So you can see
What’s going on
Ya, what’s going on
Tell me what’s going on
I’ll tell you what’s going on – Uh
Right on baby
Right on baby


commenter par facebook

2 commentaires

  1. Thérèse

    20 août 2011 à 20 h 15 min

    Je continue à croire que cette page est la meilleure chose que Le Soir ait jamais fait. The Pretenders à Marvin Gaye: encore encore encore!!!!
    Et glissez un mot au(x) gars responsables des calembours lourds-lourds et douteux du reste du journal: arrêtez le massacre! Bravo aussi pour l’orthographe ici toujours impeccable (alors que dans le reste du journal, c’est pas jojo, hein…)

  2. Mr Wang

    22 août 2011 à 13 h 18 min

    Cette chanson, c’est une vrai prise de conscience que le monde dérape. Malheureusement, les artistes ne sont pas écoutés, même si la musique a beaucoup de fans, et le dérapage continue de plus belle (!) Où allons-nous?

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>