City Sonic : l’aventure est au coin de la rue

La neuvième édition de ce festival musical pas comme les autres débute ce samedi à Mons. Le rendez-vous, inauguré en 2003 par la ville et Transcultures, n’a pas encore soufflé les bougies de sa première décennie qu’il figure déjà parmi ceux à ne pas louper, pour peu qu’on s’intéresse aux musiques et aux pratiques musicales neuves. Différentes. Inventives. Et qui se regardent tout en même temps. Les œuvres sélectionnées, une cinquantaine au total, signées par des artistes belges comme venus d’ailleurs, sont en effet disséminées le long d’un parcours d’installations et de salons d’écoute.

Étapes de cette promenade pour les yeux et les oreilles : la Maison Folie, la Machine à Eau, la Médiathèque, les Beaux-Arts, la salle Saint-Georges et le site des Abattoirs. Outre des artistes confirmés, on y croisera aussi des étudiants, venus tant de Wallonie et de Bruxelles que de France. Tels Sébastien Herickx et Arnaud Eeckhout, auteurs du rigolo (mais pas que) Two boys and balloons, un film monté image par image, sonorisé à coups de bruits de ballonnets gonflables…

Au fait, oui, ces artistes… Tous ne sont pas de simples touche-à-tout allumés, de vrais professeurs Tournesol ou des pratiquants confirmés de gaffophone. Quelques-uns ont déjà eu l’occasion de se faire un nom dans des registres plus « pop », tel Jérôme Deuson (aMute, dont l’album Black diamond blues sort en septembre sur Humpty Dumpty), Vincent Satan (Cheap Satanism Records) ou Maxime Lê Hung, en congé des Hoquets à l’occasion de ce City Sonic.

Une chose est sûre par contre, ils ont tous plus d’une corde à leur arc. Musical s’entend. Gauthier Keyaerts (Bump & Grind, pour nos lecteurs un rien plus âgés…) s’y produira par exemple sous trois casquettes. Celle de musicien lors du concert d’ouverture de la soirée Transonic (électro made in Belgium, le 10 septembre au Frigo dès 18h); celle de manipulateur sonore à l’occasion d’une performance autour de bols chantants (Transonic Live Bowls, avec Isa Belle, ce 28 août à partir de 12h dans les jardins du Beffroi); celle de « designeur » sonore qui mêle sons nés de matériaux non musicaux ou non nobles (bruits de la rue, de matières, …) et gros plans photographiques (L’Oeil Sampleur, pendant toute la durée du festival). Explications dans l’interview ci-dessous…

Signalons en outre que, comme dans tout festival qui se respecte, celui-ci propose de nombreux à-côtés. Comme un programme destiné au jeune public. Comme Home Sonic, soit un ensemble de trois concerts donnés… chez l’habitant (dimanche 4 septembre). Ou encore un barbecue… Ceux qui ne pourront en être, ou qui auraient envie de poursuivre l’expérience, car c’est aussi bien de cela qu’il s’agit, n’auront qu’à se brancher sur Radio Sonic, mix d’Internet et de radio, concocté par des journalistes de Radio Campus. Au programme, 24 heures sur 24 jusqu’à ce samedi : interviews d’artistes, reportages, créations, cartes blanches, performances live… Quant au second Cap Sonic, festival axé sur la diversité des musiques actuelles organisé par le Manège et dirigé par le tandem Jean-Paul Dessy/Philippe Frank, il se tiendra une fois encore en parallèle, du 1er au 11 septembre.

Si les concepts d’Intelligent Dance Music, d’électro hybride ou de minimalisme vous titillent les neurones, que vous avez un peu de mal à récapituler tous les styles musicaux apparus depuis le début du 20e siècle, ou que tout simplement, l’aventure vous tente, sachez que tous les chemins mènent à Mons…

Didier Stiers

City Sonic, jusqu’au 11 septembre à Mons, du mardi au dimanche, de 12h à 18h. Entrée libre. Infos : www.citysonic.be.

01 – Gauthier Keyaerts – L’Oeil Sampler
02 – Gauthier Keyaerts – A voir notamment
03 – Gauthier Keyaerts – City Sonic pour tout le monde
“Two boys and balloons” – Sébastien Herickx & Arnaud Eeckhout
Gauthier Keyaerts & Isa Belle


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>