Your song 9# : Sympathy for the Devil, The Rolling Stones

rolling

En 1968, les Rolling Stones changent de statut, ils deviennent un groupe satanique ! La faute à… Marianne Faithful, la compagne de Mick Jagger, à qui elle offre un livre, Le Maître et Marguerite , un classique de la littérature russe du Xxème siècle qu’on doit à un auteur au nom de vodka, Mikhaïl Boulgakov.

Dans les toutes premières pages du livre, on trouve cette phrase, que je vous livre dans la version anglaise : ‘Excuse me, please, … if, not being your acquaintance, I allow myself…’ Un homme se présente à deux personnes qui discutent. Cet homme est le Diable. Traduite en langage rock and roll, cela donnera le célèbre «Please allow me to introduce myself », les premiers mots du légendaire Sympathy For The Devil.


Rolling Stones – Sympathy for the devil par Shakki

Le livre est une allégorie sur le bien et le mal, la chanson sera le récit de quelques grands exploits commis par le Diable sur Terre. Il a volé à beaucoup d’hommes leur âme et leur foi « stolen many a man’s soul and faith ». Il n’était pas loin de Jésus au moment où il doutait et souffrait « I was around Jesus Christ had his moment of doubt and pain » tout en s’assurant que Ponce Pilate s’en lavait les mains et de fait, scellait le sort de Jésus « Made damn sure that Pilate washed his hands and sealed his fate » Le deuxième chapitre du livre de Boulgakov est justement consacré à Jésus et à Ponce Pilate.

La suite est une succession non chronologique de quelques atrocités qu’il a commises ici bas… En Russie, où il se targue d’avoir anéanti le Tsar et sa famille parce que l’époque était au changement « it was time for a change ». La 2ème guerre mondiale, en plein Blitzkrieg. Il se réjouit ensuite d’une guerre qui a duré plus de 100 ans à cause de différends religieux, puis retour au 20ème siècle sur les Kennedy. A ce sujet, dans la version enregistrée le 4 juin 68, il était question DE Kennedy. Deux jours plus tard, c’est au tour de Bobby, le frère de John, de tomber sous les balles. « Who shot Kennedy » est donc devenu « Who shot the Kennedys » lors du réenregistrement le 8 juin. Et qui a tué les Kennedy ? « After all, it was you and me. »

Enfin, Lucifer termine sur une mise en garde révélatrice « If you meet me, have some courtesy, have some sympathy, and some taste; use all your well-learned politesse, or I’ll lay your soul to waste. » (Si vous me croisez, soyez courtois, ayez de la sympathie et du goût; faites montre de votre politesse, ou je jetterai votre âme au rebut)

Une question se pose. Si l’on considère que croire au Diable revient à croire en Dieu, Jagger est-il un homme religieux ? Ca, ça se saurait. Dans ce portrait concentré d’un monde déchiré par les guerres, les religions, les assassinats , parle-t-il donc vraiment du diable ? Et si ce diable n’était qu’une allégorie, la personnification de notre part d’ombre ? Jagger dit : « Just as every cop is a criminal, And all the sinners saints », oui nous avons tous deux côtés, un clair, un obscur. L’homme est capable du bien comme des pires atrocités. Et c’est probablement pour cela que l’on peut éprouver de la sympathie pour le Diable, puisqu’il réside quelque part dans chacun de nous…

Sympathy for the Devil by The Rolling Stones

Please allow me to introduce myself
I’m a man of wealth and taste
I’ve been around for a long long year stolen many a man’s soul and faith
I was around Jesus Christ had his moment of doubt and pain
Made damn sure that Pilate washed his hands and sealed his fate
Pleased to meet you hope you guess my name
But what’s puzzling you is the nature of my game

Stuck around St. Petersburg when I saw it was a time for a change
Killed the Tzar and his ministers; Anastaria screamed in vain
I rode a tank held a gen’rals rank when the blitzkrieg
raged and the bodies stank
Pleased to meet you hope your guess my name, oh yeah
Ah what’s puzzling you is the nature of my game, oh yeah

I watched the glee while your kings and queens fought for
ten decades for the Gods they made
I shouted out “who killed the Kennedy’s?” when after all it was you and me
Let me please introduce myself I’m a man of wealth and taste
And I lay traps for troubadors who get killed before they reach Bombay
Pleased to meet you hope you guess my name, oh yeah
But what’s puzzling you is the nature of my game, oh yeah

Pleased to meet you hope you guess my name
But what’s confusin you is just the nature of my game

Just as every cop is a criminal
And all the sinners saints
As heads is tails
Just call me Lucifer
‘Cause I’m in need of some restraint

So if you meet me Have some courtesy
Have some sympathy, and some taste
Use all your well-learned politesse
Or I’ll lay your soul to waste, um yeah

Pleased to meet you
Hope you guessed my name, um yeah
But what’s puzzling you
Is the nature of my game, um mean it, get down

Woo, who
Oh yeah, get on down
Oh yeah
Oh yeah!

Tell me baby, what’s my name
Tell me honey, can ya guess my name
Tell me baby, what’s my name
I tell you one time, you’re to blame

oh, who
woo, woo
Woo, who
Woo, woo
Woo, who, who
Woo, who, who
Oh, yeah

What’s my name
Tell me, baby, what’s my name
Tell me, sweetie, what’s my name

Woo, who, who
Woo, who, who
Woo, who, who
Woo, who, who
Woo, who, who
Woo, who, who
Oh, yeah
Woo woo
Woo woo


commenter par facebook

12 commentaires

  1. marcel hullite

    27 août 2011 à 11 h 49 min

    Merci pour ce bel article.

  2. JohnJohn

    28 août 2011 à 18 h 45 min

    A noter que “lay to waste” ne veut pas vraiment dire jeter à la poubelle, mais plutôt “détruire complètement, ravager”

  3. Lafite1977

    29 août 2011 à 6 h 36 min

    Pour info: ce titre a fait l’objet d’une réinterprétation par le groupe de hard rock GUNS ‘N’ ROSES pour le film “Interview with a vampire” avec les acteurs Cruise, Pitt & Banderas.

  4. Chasseur immobilier

    29 août 2011 à 21 h 04 min

    Excellent titre !

  5. Phil

    30 août 2011 à 5 h 22 min

    Si vous montez un col en vélo avec cette musique dans les oreilles grâce à votre mp3, vous aurez un tempo super pendant 6min30 ! Génial.

  6. François Thunus

    30 août 2011 à 16 h 30 min

    I watched WITH glee, while your kings and queens…

  7. François Thunus

    30 août 2011 à 16 h 32 min

    I lay traps for troubadors who got killed before they reached a voting age

  8. GL

    31 août 2011 à 6 h 14 min

    C’est avec des textes pareils que les Rolling Stones continueront d’exister encore longtemps…

  9. Jean Bernard

    31 août 2011 à 7 h 44 min

    Merci pour tout ces articles originaux sur des thèmes musicaux toujours bien choisis !

    Notons que cette chanson est également une réaction d’une jeunesse face à l’Amérique puritaine ancrée dans un système religieux souvent hypochrite.(guerre, peine de mort…)

    Merci pour l’information complémentaire
    Lafite1977.

    Dommage que le système de commentaire du site n’est pas le meilleur pour répondre au utilisateurs de manière structurée.

  10. Mr Wang

    1 septembre 2011 à 14 h 41 min

    A Phil: en effet la musique a bien des avantages insoupçonnés. Ainsi, l’ex-cycliste professionnel italien Gianni Bugno a soigné sa peur des descentes de col par la musico-thérapie. Il s’est mis de la musique classique (Mozart, je crois!) dans les oreilles et cela l’a complètement déstressé. Idée d’article pour nos z’amis de Frontstage ;-)

  11. kaled

    17 mars 2012 à 21 h 01 min

    Rien sur les troubadours qui se font tuer avant d atteindre Bombay ?

  12. yannboyer

    27 octobre 2013 à 20 h 23 min

    contre-sens : “to have sympathy” veut plutôt dire “éprouver de la compassion” ou “être en accord avec” plutôt que “éprouver de la sympathie”

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>