Le nouveau Jean-Louis Murat en écoute intégrale

Maître Murat retrouve la terre, l’acoustique et l’art du silence

Après une longue période échevelée à toucher au plus près l’art divinatoire d’un Neil Young et son Crazy Horse électrique, Jean-Louis Murat retrouve ses racines paysannes, sa pampa auvergnate et cette voix paresseuse qui n’a jamais tant dit. Car si la nonchalance et la caressante douceur des mélodies sont de retour, le ton n’est pas raplapla pour autant. Murat part au combat pour protéger la Terre et les paysans (« Vendre les prés »), dans un monde « Sans pitié pour le cheval ». Jean-Louis se demande « Qu’est-ce que ça veut dire », ne se reconnaissant plus du tout dans ce monde de dingues qui a perdu toutes ses valeurs. Le père Bergheaud, plus sage et compréhensible que jamais, a soigné sa plume pour se faire comprendre de tous. Eternel amant voyageur, il ne craint pas l’hiver et avance d’un pas décidé ? De l’« Haut Arverne » à « Alexandrie », il trace sa route sur les bords de la quête amoureuse, avec la mort pour seule compagne. Entouré des seuls Fred Jimenez (basse), Stéphane Reynaud (batterie) et Slim Batteux (piano et orgue), Jean-Louis a rameuté quatre choristes pour accompagner son chant, car l’espoir toujours fait vivre.

THIERRY COLJON

En concert
22/10 Festival Nuits indé à Liège
20/11 Orangerie du Botanique


commenter par facebook

16 commentaires

  1. Philippe

    12 octobre 2011 à 13 h 26 min

    Le Moujik est de retour. Dix morceaux qui ne semblent en faire qu’un. Le disque s’ouvre avec le sublîme Qu’est-ce que ca veut dire, morceau de près de 7 minutes, Murat y chante comme jamais. Murat a des textes pas évident à comprendre mais on sent la violence sociale et même guerrière.Au coeur de l’album, il se raconte comme jamais avec Je voudrais me perdre de vue.
    Pour les fans, sur l’édition limitée de l’album, il y a un live enregistrée à la Coopérative de Mai avec Denis, Jimenez et Reynault lors de la tournée Le cours ordinaire des choses. On y constate qu’un concert de Murat est quelque chose d’unique d’où on sort charmé et jamais déçu.

  2. Bob

    12 octobre 2011 à 14 h 06 min

    Superbe ce que vous nous soumettez. Vraiment.
    Mais qui est-ce donc?
    Parce que ce n’est ni la voix, ni la langue, ni la terre de Murat.
    Mais c’est très bien et je voudrais donc savoir.

  3. Bob

    12 octobre 2011 à 14 h 28 min

    Piers Faccini – My Wilderness
    Voilà une bonne découverte! Une erreur peut s’avérer enrichissante!
    Pour ce qui est de Jean-Louis,il est toujours aussi bon, mais cela reste du Jean-Louis, musicalement parlant.

  4. Catherine Demillecamps

    12 octobre 2011 à 21 h 22 min

    Depuis sa venue à Tournai l’année passée, ce type désagréable, prétentieux , vulgaire et musicalement moyen(ce soir-là) n’a plus aucun intérêt pour moi. Triste sire…odieux avec le personnel de la maison de la culture…et avec nous..public pourtant acquis à sa cause…Je ne l’écoute plus depuis lors!

  5. roger

    12 octobre 2011 à 23 h 10 min

    Désolé de ne pas partager l’enthousiasme de Coljon et de Philippe mais… Murat nous sert toujours la même soupe avec deux ou trois morceaux à sauver par album .
    Alors ,tous les six mois, il se sent obligé de nous sortir un p’tit disque : souvent mineur , jamais chiant mais…tellement inutile . Quand à ses prestations scéniques , je suis plus que partagé . Je l’ai vu “bourré” , “désagréable” , “dédaigneux” et rarement “charmeur” . Sans parler de ses albums “concept” prétentieux et sans intérêts qui ne visent qu’à faire briller son dandysme ridicule .

  6. Hammam

    13 octobre 2011 à 8 h 17 min

    Excellent album à mon avis,j’aimerais le voir en concert mais mission risquée : JLM est très inégal sur scène,capable du pire comme du meilleur selon son humeur…

  7. lio

    13 octobre 2011 à 8 h 20 min

    murat est à éviter en concert, il ne connait pas ses paroles, improvise la musique, et au final est souvent pitoyable à regarder… il semble prendre du plaisir mais se contrefout d’en donner…
    pour ses disques faites vous une compil’ de ses derniers albums, seules qques chansons sont à sauver.. par contre écoutez sans modérations “dolores” et “cheyenne autumn” deux coup de maitre!

  8. Mr Wang

    13 octobre 2011 à 12 h 41 min

    Et bien, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne laisse pas indifférent le Murat! Mais avec une grande gueule comme ça, pas étonnant! http://www.dailymotion.com/video/x2fhq7_jean-louis-murat-chez-ruquier_news
    Question aux fans (question sérieuse): chante-t-il faux exprès ou est-ce involontaire? Parce que, tout de même, c’est pire que Aubert et le chanteur des Flaming Lips réunis…

  9. Francine

    13 octobre 2011 à 22 h 20 min

    J’adore !! Encore et encore merci !

    Mais qu’est ce que je lis plus haut que sa voix est fausse…??!! Non sa voix est sensuelle et je pense que je ne dois pas être la seule à le penser….Bravo JL tu es un bel artiste ! Bises – Francine

  10. yeah

    14 octobre 2011 à 12 h 46 min

    quelle bande de frustés tout de même!
    Je trouve ce dernier album excellent. Je l’ai déjà vu 5-6 fois en concert et c’était tout bon a chaque fois! Si vous n’aimez pas ne l’écoutez pas et n’allez pas le voir en concert c’est tout de même pas si compliqué. Bande de nazes.

  11. pierrot

    15 octobre 2011 à 12 h 32 min

    La tournée précédente était tout à fait particulière, notamment à TOURNAI.. mais une explication valable : la femme du batteur était en train de mourir à ce moment là.
    Oui, Jean-Louis improvise un peu… et c’est justement ça qu’on aime! Découvrir son humeur du soir et voir comment il va livrer telle ou telle titre… mercredi, à Lyon, il a livré l’un de ses meilleurs sets… et est resté longtemps à signer des dédicaces à la sortie du concert… Murat le répète régulièrement: il aime la scène, il prend beaucoup de plaisir… même s’il est frustré de jouer dans des petites salles, avec parfois un public d’abonnés…

  12. pierrot

    15 octobre 2011 à 13 h 08 min

    j’avais relayé la polémique sur Tournai sur mon blog, avant finalement d’avoir une explication sur le malaise: la femme du batteur était en train de mourir… On n’imagine pas vraiment Murat en train de faire semblant… Il dit et répète qu’il adore être sur scène et chanter… tout en refusant de livrer chaque soir les mêmes interprétations… Et c’est pour cela que moi, je l’aime. En tout cas, à Lyon, mercredi… Il était en grande forme, un de ses meilleurs concerts selon des nombreux fans présents… et il a discuté longtemps avec les gens dans une séance de dédicaces! La personnalité est complexe, parfois désespérante.. mais ça ne fait que rajouter de l’intérêt pour sa musique…

  13. roger

    17 octobre 2011 à 22 h 38 min

    Cher Yeah ,

    Lorsque tu auras cessé de nous insulter et que ton optimisme béat de jeune idiot aura pris du plomb dans l’aile alors , et alors seulement , ton avis aura peut-être quelque chose d’intéressant . Mais pour être franc… J’ai des doutes !

  14. Le Bras Didier

    24 octobre 2011 à 9 h 02 min

    Je ne sais qui se permet de traiter “l’autre” … d’optimisme “béat” … mais celui-là c’est surement un crétin de 1ère. Murat ça s’écoute … ça se lit. C’est de la poésie, une écriture remarquable. En concert … tout dépend de ses états d’âme. Mais si cous préférez les trucs stéréotpypés de “Mae” ou de tel autre … évidemment vos réactions sont compréhensibles. Petis conseil à certains : lisez MURAT et vous y prendrez du plaisir.

  15. Lethoires

    4 novembre 2011 à 17 h 47 min

    @ lio: tout à fait d’accord avec toi mais avec “Le manteau de pluie” en plus!

  16. june

    17 juin 2012 à 21 h 09 min

    A éviter si vous aimez les Robots qui vous servent
    la soupe…
    Etre magnifique, humain, humaniste…
    Charmant, intelligent et hypersensible.

    Humain trop humain!
    Merci Pierrot, je t’aime. Ta Sauvage.

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>