Le Pukkelpop de retour en 2012

L’annonce est tombée ce lundi après-midi, par voie de communiqué de presse signé des organisateurs du festival: il y aura une édition du Pukkelpop en 2012.

A côté de cette annonce qui réjouira nombre de festivaliers, deux mois après le drame de la mi-août, les organisateurs ont précisé le mécanisme de dédommagement qu’ils comptent mettre en place pour les trois prochaines éditions.
“Le Pukkelpop va mettre à la disposition des festivaliers qui ont acheté en ligne un billet pour l’édition 2011 des tickets food and drinks d’une valeur de 75 ou 150 euros pour les trois prochaines éditions, bien qu’il s’agisse d’une situation de force majeure et que les frais dépassent les recettes de l’édition 2011. Pour les organisateurs, la question s’est toujours posée de savoir comment assurer la survie du Pukkelpop tout en offrant aux festivaliers une forme de dédommagement.

Les acheteurs en ligne de billets d’entrée pour le Pukkelpop 2011 recevront, via un lien qui leur sera envoyé, la possibilité de télécharger gratuitement des “vouchers food and drinks” d’une valeur de 75 ou 150 euros pour les éditions 2012, 2013 et 2014 du Pukkelpop. L’édition 2012 du festival aura lieu les jeudi 16 août, vendredi 17 août et samedi 18 août, ont indiqué lundi les organisateurs de l’événement dans un communiqué.
Les festivaliers qui ont acheté en ligne un ou plusieurs billets pour le Pukkelpop 2011 auront également la possibilité d’acheter leur billet pour l’édition 2012 plusieurs jours avant le démarrage des préventes.
La tempête qui a frappé le Pukkelpop a été reconnue, le 28 septembre 2011, comme catastrophe naturelle par le conseil des ministres. Après une enquête approfondie, le parquet de Hasselt a conclu qu’aucune faute ne pouvait être retenue contre les organisateurs du Pukkelpop. L’assurance en responsabilité contractée par ces derniers ne pourra donc pas être invoquée pour indemniser les dommages subis.

(d’après Belga)

L’info sur www.pukkelpop.be.


commenter par facebook

21 commentaires

  1. Bla

    17 octobre 2011 à 15 h 33 min

    Ou bien comment arnaquer des milliers de jeunes qui ont donné leur argent dans le vent (et c’est le cas de le dire…)

    Obligés de payer encore leur entrée en 2012 pour pouvoir espérer profiter de l’argent perdu en 2011.

    Les organisateurs devraient rendre l’intégralité de la somme des tickets achetés par les fetivaliers, en argent sonnant et trébuchant. Ils profitent de l’émotion suscitée par les morts pour que les gens se disent : “ha ben moi j’ai de la chance, je suis vivant et j’aurai des tickets food”. Arnaque vous dis-je, les gens vont se sentir obligés de revenir afin de récupérer (et encore) leur argent perdu.

  2. iKonoKlasT

    17 octobre 2011 à 16 h 09 min

    Super, nous sommes remboursés par des tickets bouffe… Merci Pukkelpop… Et ceux qui ne comptent pas revenir?

  3. Bertrand

    17 octobre 2011 à 16 h 58 min

    Comment est-il possible que le festival 2011 soit en perte alors que toutes les places on été vendues et que de nombreux artistes on renoncés à leurs cachets ???? La grande bonté de la direction du festival aurait-elle des limites ? Celle du profit sans doute !

  4. do

    17 octobre 2011 à 17 h 34 min

    @ bla et ikoniklast : 2 imbéciles que vous êtes, la critique NEGATIVE est aisée

  5. Juan

    17 octobre 2011 à 20 h 58 min

    @do

    Je vois pas pourquoi tu les traites d’imbéciles.
    Moi je les comprends un peu vu que je suis dans le cas. J’avais acheté ma place pour une seule et unique journée mais l’air de rien c’était un sacré investissement que j’avais fait.
    Je trouve aussi que le Pukkle nous enroule avec cette méthode de “remboursement” surtout que dans mon cas je suis déjà sûr de ne pas être en Belgique de Mai 2012 à mi-septembre 2012. Qu’est-ce que je peux bien faire du coup pour espérer récupérer mon argent ?

    Puis faut pas oublier que la majorité des gros festivals appartiennent à de grosses compagnies pleines de fric, donc ils vont pas me faire croire qu’un festival aussi connu que le Pukklepop n’a pas les moyens de nous rembourser ou qu’un remboursement coulerait le festival pour du bon.

    Alors oui la critique négative est aisée mais je la trouve légitime dans des cas comme celui-là où j’ai clairement l’impression de me faire rouler.

  6. Erik

    17 octobre 2011 à 21 h 02 min

    Honteux. Scandaleux. Les festivaliers sont pris en otages avec parfois des vouchers de 150euros de bouffe à dépenser sur 3 ans et on leur demande de laisser tomber le remboursement en bière et en pizza “pour que le pukkelpop vive”… on nous prend vraiment pour des billes. ce festival brasse des millions d’euros. il faut demander une explication à livres ouverts.

  7. Rikai Zaza

    17 octobre 2011 à 21 h 54 min

    J’aime beaucoup le cynisme des vouchers repas et boissons pour les trois prochaines éditions…

    Mais enfin. Tant qu’il y aura des veaux pour se rendre dans de telles manifestations, il n’y a pas de raison de se priver hein…

  8. Bert'

    17 octobre 2011 à 23 h 05 min

    Comme je disais en réponse à une connerie du site 7sur7 visible ici : https://www.facebook.com/7sur7.be

    Je me demande effectivement comment ils ne peuvent pas rembourser + en sachant que, entre le fait que bien des fournisseurs, des artistes ou encore la SABAM ont accepté de ne rien demander aux organisateurs, les + de 13 millions qu’ils ont sur leur compte en rentrées tickets, ou encore l’argent empoché cette année par LiveNation (on peut ne parler que de ce qu’ils ont touché sur les 750 millions $ de la tournée U2) etc etc, oui je trouve ça moche qu’on soit coincés de la sorte. Et je ne suis pas le + mal à mon avis, des gens ont du bien se saigner + que moi pour se payer une place et pour ça, on ne fait rien.

    J’en reviens pas. Les gens avaient l’air content à l’annonce de ce “remboursement”. peut-être les habitués du pukkel qui iront de toute façon et récupèreront donc bien leur argent puisqu’on dépense au moins 25 euros sur une journée vu le prix des consommations, mais pour les autres …

  9. Corto

    18 octobre 2011 à 11 h 08 min

    Une bonne nouvelle quand même, le Pukkel, meilleurs festival de Belgique, continue — c’est de toute façon une telle pompe à pognon que le contraire eût été étonnant. Par contre, ce système de compensation est une arnaque totale. On finira par ne plus y aller dans vos festivals….

  10. aphex

    18 octobre 2011 à 12 h 25 min

    Et bien, contrairement à vous tous, je trouve moi que le Pukkel est finalement bien généreux: Il a été démontré qu’il n’est en rien responsable de ce qui s’est passé en août. C’est donc une annulation pour cause majeure indépendante de leur volonté. Dans ce cas il n’y a pas de remboursement. (cf conditions générales)
    Les festivaliers qui se plaignent estiment qu’ils n’ont pas à assumer ce choix qui leur à été “imposé”, sous-entendant par là que quelqu’un en porte la responsabilité. Et pas de chance, ce n’est la responsabilité de personne.
    Si demain, suite à une tempête, un arbre tombe sur votre voiture, vous pourrez toujours vous plaindre auprès de la commune, elle ne vous donnera pas 1 sous, ni un ticket boisson. Reste à prendre une assurance. Ha c’est peut-être ça qui manque: l’assurance intempérie pour les tickets festival. Les festival devraient peut-être penser à mettre ce système sur pied… et d’aucuns crieront à l’arnaque. Faut savoir…

  11. Jon

    19 octobre 2011 à 11 h 46 min

    Et j’imagine donc que tous ceux qui crient au scandale ont un accès aux comptes détaillés de l’édition 2011 du Pukkelpop…

  12. Rikai Zaza

    20 octobre 2011 à 10 h 57 min

    Jon, imagine-toi prendre un bateau (pour une croisière, une traversée vers ton lieu de vacances, peu importe). En mer, paf ! Une grosse tempête. Quelque chose de rare, soudain. Dégâts considérables et des morts à déplorer. Le bateau ne coule pas et arrive tant bien que mal à destination.

    La compagnie maritime dont le bateau a été touché par cette tempête ne rembourse pas les passagers mais leur propose des avantages sur leur prochain voyage (cabine plus confortable, repas en première classe, que sais-je d’autre ?). Trouverais-tu cela normal Jon ?

    A ta décharge, je concède que tes groupes de rock préférés ne se produisent pas sur des ferries et autres bateaux… Ce qui explique très certainement ton point de vue partisan (et celui d’autres).

    Bisous et merci de répondre à ma question.

  13. yeah

    20 octobre 2011 à 12 h 26 min

    il faudrait arrêter d’écrire des bêtises et de faire des comparaisons stupides.

    Le communiqué officiel est clair : pas d’intervention des assurances responsabilité du pukkelpop étant donné la non responsabilité des organisateurs + le fonds des calamités n’intervient que pour des dégats > 250 eur (donc clairement pas pour les festivaliers).

    La survie financière du festival ne permettait qu’une solution de ce type, soit un étallement sur 3 ans du dédomagement, et pas un remboursement cash des billets.

    Ceux qui ne veulent pas y retourner peuvent revendre leurs tickets.

  14. Jon

    20 octobre 2011 à 12 h 38 min

    La question me semble être posée de manière fort courtoise, j’y réponds donc.

    Tout d’abord, je pense que mon point de vue essaie tant que possible de ne pas être partisan. Il essaie tout simplement de contre-balancer le point du vue partisan exposé par beaucoup qui est : “Le Pukkelpop nous arnaque”.

    Je pense tout simplement qu’il est difficile de se prononcer de manière aussi tranchée sur un problème aussi complexe, sans véritable précédent. Et à plus forte raison sans disposer d’éléments concrets pour étayer son jugement (je parle bien sûr des comptes).

    Je ne sais pas si le festival se fait de l’argent sur notre dos, je ne sais pas s’il est vraiment dans le besoin pour assurer sa pérennité.

    Ce que je sais, c’est que le calcul ne peut pas se résumer à : “économie SABAM + économie sur certains cachets d’artistes + prix des tickets + … = bénéfice net du festival”.

    Et pour réagir à ta comparaison navale, je pense que dans un tel cas de figure, rien n’oblige la compagnie à un remboursement ou une compensation quelconque. Je pense sincèrement que le remboursement serait le cadet de mes préoccupations…

    Voilà, j’espère avoir clarifié mon intervention et répondu à ta question.

    N’hésite pas à prolonger le débat courtois, j’y répondrai encore avec plaisir.

  15. bouhiere

    20 octobre 2011 à 13 h 10 min

    Jon, tu as été super clair. Perso, j’ai tjrs été au Pukkel et j’y serai encore l’an prochain si Dieu me prête vie!!! J’ai tjrs adoré ce festival.
    Je préfère tjrs les concerts entre 11h et 18h, meilleur moment pour voir ou revoir les jeunes groupes. Des gens comme Lanterns on the Lake, Eleanor Friedberger, Veronica Falls, Still Corners, Bombay Bicycle Club, Classic Education, Real Estate, Summer Camp etc.etc….Tous ces groupes, je les vois au bota ou au club de l’AB mais j’aime aussi les voir en festival… Merci Chokri et le même merci à Carlo pour Dour.
    Zaza, lors d’une de tes croisières, si Frédéric François, Christian Delagrange ou François Valéry ont eu un empêchement, tu as eu droit à une compensation???

  16. Rikai Zaza

    20 octobre 2011 à 16 h 02 min

    Merci pour ta réponse Jon. Nous ne sommes pas d’accord mais rien n’empêche que chacun expose son point de vue ;)

    Je reste pour ma part convaincue que les intervenants trouvent, trouveront et trouveraient toutes les circonstances atténuantes aux organisateurs de ce festival (et d’autres) à leurs bidouillages et montages financiers parce que “waw ! tu te rends compte ! Il y a les Foo Fighters à 22h45 sur la Main Stage. Et même que l’organisateur c’est le pote de Dave Grohl”.

    Bouhiere, contraction de boudin et de théière, tu m’as fait rire mais je suis beaucoup trop jeune pour les chanteurs que tu cites :)

  17. Jon

    20 octobre 2011 à 16 h 51 min

    Evidemment, s’il y a d’un côté les détracteurs purs et durs de la formule de compensation proposée par le Pukkelpop, il y aura de l’autre les fervents partisans aveugles.

    Avec les informations qui sont en ma possession (c’est à dire vraiment pas grand chose), la position la plus honnête pour moi est de rester critique sans tomber dans l’opposition de principe.

    Mais effectivement, le débat d’idée est ouvert, tant qu’on reste dans la tolérance des opinions qui ne sont pas les siennes.

    Merci donc =)

  18. aphex

    21 octobre 2011 à 8 h 49 min

    Si vous achetez un pull dans un magasin, et qu’arrivé chez vous vous constatez que ce pull est troué, vous retournez au magasin pour le rendre. Un fois rendu vous vous retrouvez avec un bon d’achat de la valeur du pull. Et tant pis si y’a aucune autre fringue qui vous intéresse.

    Au pukkelpop c’est pareil. Avec la différence que, eux, compte tenu des circonstances exceptionnelles pour lesquelles ils ne sont pas responsables, ils ne sont pas obligé de rembourser. S’il le font c’est pcq ils savent que c’est d’abord dans leur propre intérêt de trouver un compromis. Moi je trouve ce compromis parfaitement acceptable.

  19. Mr Wang

    21 octobre 2011 à 12 h 54 min

    Si je puis me permettre d’apporter mon avis sur ce débat qui, en fait, me paraît tout à fait légitime vu qu’il concerne quand même quelques milliers de personnes, je crois que c’est plus compliqué que cela.
    En effet, comme le dit très bien aphex, le Pukkelpop n’est en rien responsable de la tempête terrible qui s’est produite et donc il ne doit pas indemniser en cas de force majeure… sauf que: ce sont les organisateurs du Pukkelpop qui ont décidé d’annuler. Ils n’y ont pas été forcés ; je veux dire qu’ils n’ont pas été mis devant l’impossibilité de délivrer leur prestation. C’est peut être extrème ce que je dis, mais dura lex sed lex: les organisateurs du Pukkelpop étaient en mesure en quelques heures de réparer les dégâts causés à la scène (le lendemain, il faisait beau et le temps était calme). Mais allons plus loin: en fait, si le Pukkelpop a été annulé, ce n’est pas à cause des dégâts, mais parce qu’en mémoire des gens qui sont morts ce soir-là, il fallait arrêter l’événement. Officiellement, ce n’était pas une question de moyens ou de circonstances organisationnelles, mais de respect. C’est peut être un avis subjectif, mais je trouve normal que le Pukkelpop ait été annulé pour cette raison (En 2000, le Roskilde avait été critiqué à juste titre pour s’être poursuivi après le décès de 9 spectateurs). Et là, la Loi est claire: si un prestataire n’est pas en mesure de délivrer sa prestation à son client pour des raisons de force majeure, il ne doit pas indemniser (mais libre à lui de proposer ce qu’on appelle “un geste commercial”). Par contre, s’il décide unilatéralement d’annuler tout alors qu’il n’est pas mis devant cette impossibilité, il doit rembourser intégralement à son client le prix de la prestation.
    A-ton été en mesure de juger que le Pukkelpop pouvait se poursuivre ou pas, telle est la question?
    Personnellement, je pense que oui, mais je ne suis pas un spécialiste et ce n’est que mon avis. Et je pense que si la police mène une enquête (comme ce fut le cas à Roskilde en 2000), il sera tout à fait possible de dire si oui ou non ce festival pouvait se poursuivre ou pas.
    Mais très franchement, en-dehors de tous ces faits, deux réflexions me viennent à l’esprit:
    1) Les festivaliers qui étaient là ce soir-là n’avaient qu’une envie après ce désastre: se barrer! La musique n’avait plus aucune importance. Et je ne pense pas que ceux qui avaient des tickets pour les jours suivants avaient envie de se trouver sur un terrain qui sentait la fin du monde;
    2) Est-ce bien décent de réclamer du pognon et des compensations quand des gens ont perdu la vie?
    Bon w-e!

  20. anonymous

    21 octobre 2011 à 17 h 45 min

    aphex, ta comparaison vestimentaire m’interpulle (haha !)

    Si vous achetez un pull dans un magasin, et qu’arrivé chez vous vous constatez que ce pull est troué, vous retournez au magasin pour le rendre. Un fois rendu vous vous retrouvez avec un bon d’achat de la valeur du pull.

    Différence majeure : tu ne paies pas ton entrée dans ton magasin de pull…

  21. Rikai Zaza

    21 octobre 2011 à 19 h 07 min

    aphex, il y a des comparaisons moins pertinentes que d’autres…

    Mr Wang : intéressant développement.

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>