Knopfler et Dylan sans se voir

Mark Knopfler et Bob Dylan étaient tous les deux sur la scène du Sportpaleis d’Anvers, mercredi soir. Séparément et chacun avec son groupe.

L’idée de réunir Mark Knopfler et Bob Dylan n’était pas mauvaise ni même surprenante si on se souvient que le premier a produit, en 1979, l’album Slow Train Coming du second. Le problème, c’est qu’ils ne se parlent pas et ne jouent pas ensemble, même au rappel. C’est bien simple, il n’y a pas de rappel. Comme si les réunir était une idée de promoteur pas sûr de les voir remplir séparément une salle genre Forest National. Coup réussi puisqu’ensemble, ils ont aisément rempli le Sportpaleis en configuration assise.
On commence donc à 20 heures tapantes avec oncle Mark, entouré de sept musiciens pour nous livrer son folk-blues en solo. On s’assoupit vite car voir de si bons musiciens dans un pub de Temple Bar à Dublin aurait été génial, mais là, devant un public amorphe, on déchante vite pour ne se réveiller qu’à la fin quand l’ex-Dire Straits reprend “Brothers in arms” et “So far away”. A 21h10, tout est terminé. A 21h40, c’est au tour du “poète du rock” (comme annoncé par le présentateur) de monter sur scène avec son groupe.
Habillé comme un truand des années 50, avec ses pompes blanches et noires, son chapeau blanc et son costume noir bordé de blanc, le Zim a décidé de commencer au clavier (même si parfois on a l’impression qu’il n’est pas pluggé), avant d’esquisser de jolis pas quasiment de danse. Non, le Maître ne touche plus de guitare, mais ça, ce n’est pas nouveau. Il peut, il est vrai, entièrement se reposer sur l’excellent Charlie Sexton qui nous la joue plus rockabilly que jamais. Il y a quelques grands moments comme “A Hard Rain’s A-Gonna Fall” ou “Highway 61 Revisited”, avant un “Like a rolling stone” final complètement réimaginé, comme d’habitude. ce serait d’ailleurs amusant de se faire un compil’ de 20 ans du morceau joué chaque fois différemment. Le public, tout content, se lève et deux zouaves vont même jusqu’à monter sur scène avant de se faire vite ceinturer. Bob esquisse une révérence et se casse. On ne le reverra plus… 25 minutes avant le terme prévu du concert. Là, t’es vache, Bobby!
THIERRY COLJON

Setliste:
Leopard-Skin Pill-Box Hat
Love Sick
Just Like Tom Thumb’s Blues
Can’t Wait
Summer Days
Not Dark Yet
High Water (For Charley Patton)
A Hard Rain’s A-Gonna Fall
Highway 61 Revisited
Forgetful Heart
Thunder On The Mountain
Ballad Of A Thin Man
All Along The Watchtower
Like A Rolling Stone


commenter par facebook

15 commentaires

  1. Daniel F

    20 octobre 2011 à 10 h 32 min

    Petit article sympa, mais semble avoir été écrit par un fan de Dylan avant tout, car la description faite de la scène de Knopfler me semble parfaitement injuste. Le jeu de scène de Knopfler est sobre, et l’était déjà du temps de Dire Straits. De plus, la qualité de sa musique, si elle a évolué vers le folk, a encore augmenté depuis Dire straits. Ramener un des meilleurs guitaristes du monde au rang de musique de café de Temple bar, c’est franchement mal juger les capacités musicales d’un type qui a une maturité musicale qui n’a absolument rien a envier a Dylan. Knopfler a interpreté avec un ajout de flute et de violon, la plupart de ses tubes solo connus, comme What it is, sailing to philadelphia, ou cleaning my gun, qui sont très bons même en comparaison avec les ex tube de dire straits. Vous semblez etre un connaisseur de Dire strait première heure, alors suivez un peu plus knopfler dans sa musique solo avant de rabaisser un style musical qui a fait ses preuves.

    Qui plus est, Dylan jouait fort, avec une voix horrible et incomprénsible.

    Donc, je conteste formellement l’utilisation de l’expression “on s’assoupit”

  2. elrond

    20 octobre 2011 à 10 h 58 min

    Rien à regretter, en somme… Le concert était archi-sold-out, comme on dit sur Classic21, mais ce sont surtout les promoteurs qui en ont eu le plaisir…
    La prochaine c’est quoi ? McCartney et Mick Jagger l’un après l’autre, comme à la visite médicale ? Pas étonnant qu’ils ne s’attardent pas. Ca n’a rien de plaisant…

  3. JustinB

    20 octobre 2011 à 11 h 05 min

    Pas très motivant pour ceux qui vont les voir à la Rockhal, tout ça…

  4. skal

    20 octobre 2011 à 11 h 15 min

    J’y étais et je ne peux que regretter l’obligation d’être assis, j’ai par moment failli m’endormir. L’oncle Mark a parfois sû donner l’impression qu’on était dans un pub anglais, une super bande de musicos. Pour tonton Bob, sans jumelle contrairement à mon voisin, on ne voit pas grand chose, même pas un écran sur le côté de la scène, c’est pourtant pas l’espace qui manquait. J’ai lâché 80 euros et je regrette un peu le manque d’ambiance et de chaleur de ce double concert. Un petit duo en rappel aurait pourtant bien sauvé la mise.

  5. Denis

    20 octobre 2011 à 11 h 24 min

    J’adore la musique de ces deux artistes … mais surtout pas en concert. Mark est soporifique à souhait et Bob ne sait absolument plus (pas?) chanter. Les versions revisitées de ses classiques sont bonnes 1 fois sur 3.
    N’est pas une bête de scène qui veut ;-)

  6. alunstone

    20 octobre 2011 à 11 h 34 min

    hé ben, ça avait vraiment l’air super… gasp…

  7. Rouillon

    20 octobre 2011 à 13 h 07 min

    N’ayant jamais été à un concert du Zim, j’ai été heureux qu’un pote à moi ait fait le trajet de Bruxelles à Anvers, et il n’est pas près de le regretter. OK on entendait un peu trop la batterie, mais Bobby était en super forme et classieux à n’en plus finir (le concert durant un peu plus d’une heure). Seul regret, Bob aurait pu profiter de la présence de l’ami Knopfler pour nous ressortir Blind Willie McTell de derrières les fagots.

  8. korbut

    20 octobre 2011 à 14 h 35 min

    Cher Thierry,
    Comment peux-tu dire “25 minutes avant le terme prévu du concert” sachant que depuis le début de cette tournée Bob Dylan ne joue que 14 titres (15 à Lille), Fallait te renseigner pour savoir que son set ne durait environ qu’une heure et le pouce.
    Sinon les versions des chansons que j’ai entendues sont très bonnes (mention spéciale pour Blin Wille Mc Tell de Bercy avec un solo d’harmonica sublime)
    Qui est cet Alex Chilton ????
    Une marque de canapé…. ou tu confonds avec Stu Kimball ou alors avec Charlie Sexton … qui eux sont les guitaristes du groupe actuel de Dylan.
    Pour infos les musiciens de Dylan pour cette tournée :
    Stu Kimball (guitar)
    Charlie Sexton (guitar)
    George Receli (drums)
    Donnie Herron (violin, mandolin, pedal & lap steel, banjo)
    Tony Garnier (bass)

  9. Yann

    20 octobre 2011 à 15 h 19 min

    Ah ah, c’est bien à l’AB qu’il fallait être hier soir pour le concert (grandiose) de Tinariwen et non pas à Anvers pour 2 papis sur le déclin!

  10. Louis

    20 octobre 2011 à 16 h 40 min

    Décevant comme article. Maintenant ce que le chroniqueur n’a pas dit: Dylan joue du rock à l’état pur, vivant, épatant et sans concessions. Il utilise son catalogue comme excuse pour évoluer en tant que musicien live. Et en fait, oui, Dylan a touché à sa guitar une fois… Knopfler, bouf, ennuyeux comme tout. Le mec est drôle, il possède un catalogue magnifique: les années 1978-1983 de Dire Straits, mais le laisse entièrement du côté pour jouer des nouvelles “créations” franchements sans âme avec une touche celte qui finit par lasser.

  11. ALEX

    21 octobre 2011 à 1 h 44 min

    BOB DYLAN FUCK YOURSELF

  12. P-R Rouillon

    21 octobre 2011 à 7 h 56 min

    C’est super qu’un pote ait fait le trajet de Bruxelles à Anvers pour voir le concert du Zim, et d’ailleurs il est encore sous le charme. OK on entendait un peu trop la batterie, mais Bobby était en super forme et classieux à n’en plus finir (le concert durant un peu plus d’une heure). Seul regret, Bob aurait pu profiter de la présence de l’ami Knopfler pour nous ressortir son Blind Willie McTell de derrière les fagots.

  13. Flo

    21 octobre 2011 à 9 h 24 min

    “Non, le Maître ne touche plus de guitare”
    Monsieur Coljon a-t-il vraiment assister à l’entièreté du concert ? Ou a-t-il été pisser ou prendre une bière pendant que Bob Dylan jouait d’une stratocaster ?

  14. Michel

    22 octobre 2011 à 15 h 19 min

    Bien d accord avec Daniel!!!
    Si Mark a change sont style musical, sa musique est toujours formidable ….un guitariste exceptionnel, sinon le meilleur du monde , quand a Bob Dylan, comme chanteur, je préfère encore entendre la tondeuse a gazon de mon voisin!!!!
    A la Rockhal Mark a accompagne Dylan durant un morceau,de quoi adoucir avec sa guitare l horrible voix du “maitre”
    Pour gouverne, a la mi-concert de Dylan, de nombreuses personnes quittaient la salle!!!On les comprend!!!!

  15. Nico

    23 octobre 2011 à 8 h 23 min

    Dylan en concert = l’arnaque de l’année
    Prétendre le contraire serait malhonnête

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>