Le format CD enterré en 2012?

Le Morgen a relayé l’info: la plupart des labels projettent d’abandonner le CD l’an prochain. La rumeur qui court sur internet ne cesse d’enfler…

Vous avez bien lu: l’industrie du disque compte supprimer les CD’s dès 2012. Ils seront remplacés par les téléchargements et autres streaming uniquement sur des plateformes légales comme iTunes par exemple. Les CD’s deviendraient alors des éditions limitées, évidemment pas disponibles pour tous les artistes.
Selon Side line, EMI, Universal et Sony se refuseraient pour l’instant à tout commentaire officiel, même s’ils n’infirment pas la rumeur.

Cette disparition n’étonne qu’à moitié les connaisseurs: la mort du CD était bien prévisible et parait sensée. Les CD coûtent de l’argent même s’ils ne sont pas vendus. Leur distribution coûte également. En bref, abandonner le format CD permettra de se concentrer uniquement sur la sortie et sur le marketing des albums plutôt que sur leur distribution. Cela permettra aussi d’éviter les coûts énormes de stockage.
Bien sûr, la fin de beaucoup de petits magasins de musique dans le monde est à craindre. Le géant Amazon profitera sûrement de ce changement et deviendra probablement l’unique acteur dans la distribution de CD’s

Des responsables moins catégoriques
Patrick Busschots d’Universal Music souligne toutefois dans le Morgen que “rien ne sera enterré justement”. Olivier Maeterlinck, directeur de la “Belgian Entertainment Association (BEA)”, qui représente les producteurs belges de jeux, de vidéos et de musique, confirme. “J’ai demandé des précisions à l’IFPI (International Federation of the Phonographic Industry) qui a fermement nié la chose.Le marché physique est effectivement en baisse, mais en Belgique 85% du chiffre d’affaires est bien toujours généré par celui-ci. Je pense donc que c’est un peu aggraver la chose que d’annoncer la mort du CD pour l’an prochain.” Pour Norbert Plantinga d’Universal, “la mort du CD n’interviendra que lorsque le marché ne sera plus demandeur. Et ce n’est pas encore le cas… “

Malgré tout, 2011 reste bien l’année de percée de la musique digitale et du streaming avec des plateformes comme Spotify ou Deezer.

Gaëlle Moury (st.)


commenter par facebook

41 commentaires

  1. Jojo

    16 novembre 2011 à 15 h 23 min

    Personnellement, j’achète toujours autant sinon plus de CD qu’avant. Par contre, télécharger du mp3 ou assimilés (AAC, …) depuis une plateforme payante, ça ne m’intéresse pas. Les prix sont surfaits. Je suis peut-être d’une génération plus ancienne (j’ai 40 ans lol) mais au moins j’ai les moyens de m’offrir la musique que j’aime.

  2. Christophe

    16 novembre 2011 à 15 h 51 min

    Tout comme Jojo (aussi pour l’âge), je continue à acheter des CDs. Objectivement, quelques CDs par mois ne font pas grande différence dans un budget (comparé à un plein ou à une heure au Delhaize) et, subjectivement, je continue à préférer la musique que j’écoute en CD. J’apprécie aussi l’objet et la documentation. Et ce serait quand même moche que Caroline ferme.

  3. Christophe

    16 novembre 2011 à 16 h 12 min

    Je n’y crois pas une seconde. Le chiffre d’affaire des maisons de disques est encore très majoritairement lié à la vente physique. Ce serait se tirer une balle dans le pied que d’arrêter la production de CD aussi rapidement…

  4. V.

    16 novembre 2011 à 16 h 14 min

    Voilà une nouvelle bien triste si elle se confirme… Et quel nivellement par le bas à prévoir du fait que la quasi totalité des plateformes de téléchargement payant ne proposent que du crappy mp3 comme format! :-(

  5. Zozo

    16 novembre 2011 à 16 h 32 min

    Hé bien perso ça fait pas mal de temps que j’ai transféré tous mes CD’s sur une clef USB. Et je peux dire qu’avoir à disposition toute ma collection de 500 cd’s dans ma voiture, c’est top.
    Tous les CD physiques sont stockés à la cave et ne présente pas d’intérêt.

  6. séb

    16 novembre 2011 à 16 h 40 min

    “Et ce serait quand même moche que Caroline ferme.” caroline à Liège?? si oui je crois que c’est fermé depuis un an au moins.

  7. wurtzel

    16 novembre 2011 à 16 h 41 min

    ce sont les consommateurs qui decident quand un format est mort, pas l’industrie du disque…

  8. Michel

    16 novembre 2011 à 17 h 07 min

    C’est le vinyle qui va enterrer le cd ! on n’en trouve de plus en plus qui propose en plus de l’achat du disque un code pour telecharger l’album en MP3 !

    c’est quand même dingue, le vinyle a un meilleur son que le cd, le cd a un meilleur son que le MP3 et on veux nous faire acheter que ça! Merci la dégradation acoustique !

  9. mr dynOmite

    16 novembre 2011 à 17 h 13 min

    Vive le format 45T et les albums !
    et à l’occase n’oublier nos bons labels independants style Crammed Discs qui fete ses 30 ans cette année .

  10. victor

    16 novembre 2011 à 17 h 19 min

    Zozo, tu me les donnes tes CDs ? s’ils n’ont aucun intérêt, tu n’auras pas d’objection à t’en débarasser, non ? :p

  11. Bernard

    16 novembre 2011 à 17 h 23 min

    Idiotie prématurée: offrir du crédit sur un site de téléchargement, c’est plutôt bof comme cadeau. Et tous les autoradios sont loins d’être prêt pour le lecteur USB MP 3 ou l’adaptateur ipod. Mon changeur 12 disques me fait encore bien de l’usage (si, si ! il date de 99 et est branché en boucle dans mon auto: je roule 25 à 35000 km par an ! ). Et, bien que je sois satisfait du format CD, je suis quand même un peu nostalgique des pochettes de vinyls des années ’70: douce époque où je n’étais pas obligé de changer de lunettes pour lire les titres de mes disques…. . Maintenant, quand on connaît les frais techniques réels et qu’on voit le peu de différence de prix, on comprend qu’on va se faire entuber une fois de plus !
    Et je pense que beaucoup d’artistes, moins connus mais de très grand talents, eux, vont continuer à vendre leurs CD’s à la sortie de leurs concerts.

  12. djeric

    16 novembre 2011 à 17 h 51 min

    et à quand la possibilité d acheter du 24bit 96khz sur itunes ou autre ? le mp3 c’est sympa dans le voiture ou en vacances, mais c’est un peu court quand même au niveau de la qualité !!!

  13. Tonton_Beber

    16 novembre 2011 à 18 h 12 min

    Pour ma part, j’ai cessé d’acheter du CD depuis bien longtemps. Par contre, j’achète toujours beaucoup du DVD ou du Blu Ray (y compris du musical). Donc, les artistes … mettez vous au clip et sans tarder …

  14. Laibert

    16 novembre 2011 à 18 h 58 min

    Quoiquue approchant la cinquantaine, j’avoue être progressivement en train d’abandonner le CD au profil du streaming et des MP3. Sauf sur une chaine hi fi hyper pointue ou avec des mp3 trop pourris, le son demeure acceptable et surtout, depuis que j’écume, entre autres, You Tube, je me goinfre de tonnes de pépites rares des années 60, 70 et 80 … En outre, en voiture, c’est bien moins encombrant que la collection de CD ou de cassettes… Cela dit, à la maison, je redécouvre aussi les plaisirs du LP (l’objet et l’écoute…).

  15. Tom

    16 novembre 2011 à 19 h 54 min

    Le fric au détriment de la qualité comme d’ab…
    Les majors offrent des MP3 dont la qualité sonore est plus que discutable et au final à force de n’écouter plus que ça, les gens ne savent même plus ce que c’est qu’un bon son.
    Je suis audiophile (non pas idiophile :) ) et pour ma part la qualité standard MP3(192) offerte sur les plateformes de téléchargement ou en streaming est inacceptable, juste bon à écouter dans sa voiture dans les embouts !
    Je n’ai pas de souci avec les formats digitaux, il existe d’excellent formats digitaux “lossless” (Flac), mais pas le MP3 svp! Le MP3 tue la musique !

  16. nim

    16 novembre 2011 à 20 h 34 min

    Si je résume, le titre de l’article nous annonce la mort du CD en 2012, et le corps de l’article nous informe que c’est une fausse rumeur, c’est bien ça?

  17. beone61

    16 novembre 2011 à 20 h 37 min

    En dehors du sujet qui est clair, il reste des irréductibles et pas seulement dans les 40/50, Spotify était le buzz du jour, pas plus d’erreur que ça, pub entre les morceaux (avec toute la Belgitude des choses), Suggestions d’écoute stupide durant l’écoute d’un Little Ma Tate on te propose Justin Bieber .
    Bref Le format solide aura toujours des défenseurs…

  18. van den bergh

    16 novembre 2011 à 21 h 04 min

    Les télechargements ne m’intéressent pas je prèfère les cds, j’aime le support et la pochette.

  19. xurei

    16 novembre 2011 à 22 h 10 min

    Un CD = du plastique (BEAUCOUP de plastique), de l’alu, du papier. Non dupliquable sans un autre CD. Si on le vend pas, c’est du gaspillage.

    Un média digital (de bonne qualité) = des 0 et des 1. Dupliquable à l’infini. Si on le vend pas, on s’en fout, on l’efface.

    Vous avez déjà calculé la quantité de matière utilisée dans un CD comparée à la matière dite utile, c’est-à-dire celle qui contient de la valeur, à savoir la fine couche d’aluminium entre les deux couches de plastique ? On doit être à un facteur 1 pour 10, sans parler du boîtier (en plastique lui aussi).

    Je trouve que c’est une réelle évolution que la disparition du CD. C’est parfaitement anti écologique, ça coûte cher à produire, ça prend de la place et de la poussière. Un média digital, par contre, ça ne coûte rien à produire et ça ne prend quasiment pas de place : on peut mettre l’équivalent de 10 CD sur une clef USB sans compression, plusieurs centaines en compressant. Sur un disque dur, on parle de milliers, voire plus. Le rapport matière/données est supérieur de plusieurs ordres de grandeurs avec ce type de médias !!

    Après, pour les audiophiles, il y a les formats lossless (FLAC et AAC principalement) qui offrent la même qualité sonore qu’un CD. Et si vous y tenez vraiment, vous pouvez toujours graver votre propre CD vous même.

    Il faut juste espérer que le prix d’un album sera réduit en conséquence, sinon, effectivement, on se fait avoir.

  20. Jack

    16 novembre 2011 à 22 h 38 min

    Je n’achète que des CD.

    On veut nous faire croire qu’il est enterré pour nous bombarder de nouveaux produits.

    Un bon support et parfois une très belle pochette.

    Horreur des téléchargements : assez de virtuel comme cela.

  21. Kel bazar

    16 novembre 2011 à 23 h 07 min

    Je n’achète plus que des vinyles, et je ne télécharge que des rips de vinyles.

    Le CD est mort, vive le vinyle!!!

  22. DOUDOUL

    16 novembre 2011 à 23 h 15 min

    OUF ! C’est une fausse rumeur !
    Surtout que je prépare la sortie de mon prochain album-CD en mars 2012.

  23. Jojo

    17 novembre 2011 à 8 h 32 min

    Si c’est pour télécharger de la musique, il faudrait tout de même que l’offre légale (jusqu’à 256 kbps) dépasse en qualité de la pirate (souvent 320 kbps)… C’est le monde à l’envers. Et, je me répète, que le prix soit ajusté. A l’heure actuelle, j’achète mes CD moins chers sur Amazon UK que leur équivalent numérique sur iTunes. Cherchez encore une fois l’erreur…

  24. Christian De Coninck

    17 novembre 2011 à 8 h 59 min

    Cette information est un hoax lancé par un petit blog et pris pour argent comptant sur certains sites sérieux. Des démentis ont commencé à arriver…

  25. Rikai Zaza

    17 novembre 2011 à 9 h 24 min

    Quand les gens auront compris qu’il est inutile de stocker l’équivalent de plusieurs centaines d’albums sur un lecteur MP3 puisque de toutes façons ils n’écouteront jamais tout sur ce lecteur… Mais non, l’industrie musicale nous prend pour des vaches à lait – dédicace à Jon ;) L’offre est bien trop abondante. La quantité a remplacé la qualité depuis longtemps. Il n’est donc pas étonnant que quelques personnes avisées délaissent le son crappy du mp3 pour le vinyle… La prochaine étape : la disparition pure et simple du livre pour son équivalent numérique ? Génial ! J’aurai tous les auteurs français du XXème siècle dans mon e-reader mais combien en lirai-je ? Ce n’est pas grave mas bonne dame, c’est plus sympa qu’une poussiéreuse et encombrante bibliothèque.

  26. Christophe @ Séb

    17 novembre 2011 à 9 h 38 min

    Merci pour le scoop Séb. Maintenant à vous de voir: soit j’achète mes CDs dans un magasin fermé depuis plus d’un an, soit il existe un autre Caroline.

  27. oli

    17 novembre 2011 à 10 h 02 min

    Oui enfin, il y aura toujours des niches préservées ! J’imagine mal ECM, Deutsche grammophon, Decca… s’évaporer dans le mp3 ! Quand on voit les progrès et les inverstissments d’Universal Japon dans le domaine du support physique, j’ai quand même du mal à croire en cette info !

  28. marcus

    17 novembre 2011 à 12 h 07 min

    et l’économie sur la non fabrication du CD, le stockage, les invendus, leur distribution, va permettre de; non pas diminuer le prix de la musique par 2, mais d’en mettre plein les poches des actionnaires de ces sociétés d’éditions… Le pigeon client lui se verra attribuer un prix très très légèrement inférieur au CD avec 10 fois moins de données numériques par rapport au format CD. Bienvenue à la “rentabilité maximum” créatrice d’emplois???

  29. Paul

    17 novembre 2011 à 12 h 55 min

    AUTEUR DE L’ARTICLE, tu y crois sincèrement à ce que tu racontes ?
    Oui l’industrie du disque “va mal”, oui les ventes sont en baisse, mais de là à arrêter en 2012…. L-O-L !

  30. Jon

    17 novembre 2011 à 14 h 37 min

    Meuh…

  31. Ricochet

    17 novembre 2011 à 15 h 24 min

    Tout ce que je lis est bien beau et légitime mais il faut vivre dans son époque….le CD est mort…pas en 2012 mais ça fait déjà quelques années que ça a commencé, même si certaines personnes voudraient se convaincre du contraire.
    La virtualisation est une merveille que l’informatique nous a fournie. Nous allons vivre de plus en plus dans un monde virtuel et nous allons nous y adapter car nous en sommes capables.
    Pourquoi produire des déchets alors que nous pouvons l’éviter?
    Contrairement a ce qu’elle voudrait nous laisser croire, ce n’est pas l’industrie du disque (qui n’a pas été suffisamment visionnaire) qui va dicter la loi. Oui elle possède des droits sur des artistes, mais les nouveaux artistes commencent a distribuer eux-même leurs oeuvres et s’occupent eux-même de toute la vente de produits qui découlent de leur image.
    Le monde change, l’économie aussi, des marchés disparaissent et d’autres s’installent….au revoir la production de CD et bienvenue dans le 21ème siècle.

  32. Mr Wang

    17 novembre 2011 à 16 h 09 min

    Info confirmée depuis plus d’un an par un ami travaillant chez EMI: la vie du CD ne tient plus qu’à un fil… si je puis dire ;-)
    Les nouvelles générations ne seront pas dépaysées, elles téléchargent plus qu’à leur tour. C’est nous, les nés dans les années 60-70, qui allons souffrir. J’ai mon Ipod, mais ça me les casse de devoir passer par un PC pour télécharger et payer par CB pour un produit qu’on ne touche même pas. Avec tous les risques liés à l’informatique que cela implique. D’ailleurs, ce n’est pas anti-écologique le CD, sachant qu’un PC et un MP3, cela consomme aussi bcp d’électricité (vivement les énergies renouvelables alors). Bref, le monde évolue et il faut s’y plier. Après tout, ce sont les consommateurs qui ont fait que les CD ne s’achètent plus, alors Rikai Zaza, les “vaches à lait”, tu oublies que ce sont elles qui décident de faire ceci ou cela. Personne n’a obligé les “vaches à lait” à arrêter d’acheter des CD.

  33. Rikai Zaza

    17 novembre 2011 à 16 h 52 min

    Mr Wang : tu penses vraiment que les consommateurs décident ? La bonne vache à lait se voit imposer des produits (bons ou mauvais, là n’est pas le débat) et avale ce qu’on lui donne. Est-ce si compliqué de le comprendre ? Pourquoi se contentait-on d’un lecteur mp3 avec 2 gigas de mémoire il y a trois ans (par exemple), alors qu’aujourd’hui Apple (par exemple) propose des Ipod Touch à 32 gigas ? La qualité des fichiers mp3 a-t-elle été multipliée par 16 ? Les gens écoutent-ils 16 fois plus de musique qu’avant ? Tout le monde s’est pris de passion pour la video haute définition ? Est-ce ça l’évolution ?

    Bisous.

  34. aphex

    18 novembre 2011 à 9 h 54 min

    Globalement d’accord avec Rikai zaza… même si il faut bien admettre que dans un premier temps les maisons de disques ont essayé de défendre le cd, mais que le consommateur a préféré télécharger.

    Je rajouterais par contre que le fait que le succès des appareils apple démontre en effet que le consommateur est une vache à lait: ça coûte bcp plus cher que d’autres appareils équivalent d’autres marques, pour une utilisation qui n’est pas meilleure.

  35. Mr Wang

    18 novembre 2011 à 15 h 05 min

    Mais, chère Rikai, tu peux toujours trouver des lecteurs mp3 genre Ipod nano ou shuffle pour des prix bien plus abordables avec une capacité bien moindre que 32 ou 64 Go. Le marché te propose une panoplie énorme de produits diversifiés. Ce n’est pas Apple ou Samsung qui t’oblige à acheter un Ipod touch ou équivalent de 32 ou 64 Go ou un Ipod de 160 Go. Le fait est que le CD meurt parce que nous avons décidé de télécharger à la place, vu que c’était moins cher (Napster,…). En réaction, Itunes ou d’autres sites sont nés et ont développé le bazar, chaque groupe ou presque a offert de télécharger son album via son site, etc etc. Tu devrais discuter avec les firmes de disque et tu verrais qu’elles ont été dépassées par ce mouvement qu’elles n’ont pas prévu au point d’envoyer entre un tiers et un quart de leur personnel au chômage. Pourtant, ce sont bien elles qui font la pluie et le beau temps dans le monde musical. Renseigne-toi! Ce n’est pas rien si le prix du ticket de concert est monté en flèche, pour compenser. Les gens continuent pourtant toujours d’aller autant au concert qu’avant, parce qu’ils le veulent. Si tu as le sentiment d’être une vache à lait téléguidée, sache que tu es minoritaire. J’ai vécu pendant 4 ans sans bagnole, là c’est moi qui suis minoritaire, pourtant c’est peu dire que les lobbies pétroliers et automobiles sont puissants dans ce monde. Il est possible de se démarquer, mais ce dont tu nous parles, c’est du conformisme, pas de l’imposition de tel ou tel truc. Au début, tu peux toujours décider, après si tu suis la meute, c’est de ta faute, rien ne t’y oblige. Les effets de mode, ça finit toujours par se casser la gueule!

  36. aphex

    18 novembre 2011 à 15 h 35 min

    A mon avis le cd n’est pas plus enterré que le vynil. Les maisons de disques ont bien compris que “la masse” télécharge et que donc, le cd est devenu un produit de luxe. L’approche de l’industrie doit donc s’adapter pour répondre à la demande: on ne diffuse pas un produit de luxe comme on diffuse un produit “mainstream”. Le cd va rester , mais vendus via des revendeurs spécialisés, en éditions “deluxe”, etc etc. Il me semble par exemple évident qu’à la sortie d’un album, il sera automatiquement téléchargeable (contre paiement). Et quelques mois plus tard, hops, la version cd avec pochette et éventuellement 1 ou 2 inédits.
    Vache à lait ou non, faut rester réaliste: le marché s’adapte au désirs des consommateurs (quitte à d’abord stimuler, voire créer ce désir, c’est vrai)

  37. Rikai Zaza

    19 novembre 2011 à 11 h 16 min

    Mr Wang, merci pour ton développement. Ce que je pense :

    “Le marché te propose une panoplie énorme de produits diversifiés. Ce n’est pas Apple ou Samsung qui t’oblige à acheter un Ipod touch ou équivalent de 32 ou 64 Go ou un Ipod de 160 Go.”

    > Le marché te pousse à aller vers des produits de plus grandes capacités. Regarde la différence de prix entre un lecteur mp3 à – disons – 8 gigas et le même lecteur à 16 gigas : le paies-tu deux fois plus cher ? La différence de prix est souvent faible.

    Le fait est que le CD meurt parce que nous avons décidé de télécharger à la place, vu que c’était moins cher (Napster,…).

    > Je me souviens d’une époque pas si lointaine où on bavait devant le prix des CDs aux USA… C’était avant le téléchargement à tout va. Payer un album entre 15 et 20 euros, c’est quand même pas rien. Surtout que tu finiras par le trouver 6 mois après sa sortie à 10 euros (ce qui me semble un prix juste, mais c’est une appréciation personnelle). L’industrie, avec la complicité des médias, crée l’envie, le besoin de vite acheter, vite consommer, vite réserver sa place pour le concert de “The Machins”, soldout en 20 minutes après saturation des serveurs.

    En réaction, Itunes ou d’autres sites sont nés et ont développé le bazar, chaque groupe ou presque a offert de télécharger son album via son site, etc etc. Tu devrais discuter avec les firmes de disque et tu verrais qu’elles ont été dépassées par ce mouvement qu’elles n’ont pas prévu au point d’envoyer entre un tiers et un quart de leur personnel au chômage.

    > Dépassées ? Elles n’ont rien fait pour sauver le CD, voilà tout. Incompétence généralisée ? Evidemment pas. Des prix élevés pour un support de qualité moyenne : tu m’étonnes que les gens téléchargent. Dématérialisation est le mot magique. La qualité médiocre convient aux vaches à lait.

    Ce n’est pas rien si le prix du ticket de concert est monté en flèche, pour compenser. Les gens continuent pourtant toujours d’aller autant au concert qu’avant, parce qu’ils le veulent.

    > Tant que vache à lait disposée à payer, industrie pas se gêner… En Belgique (ô bel exemple), combien de festivals “boudin-compote” ? Une véritable indigestion. A ce propos, ma nièce ne tient pas à acheter le dernier Vismets (mp3 ou CD) : elle peut les voir 2 fois par mois à Bruxelles et en Wallonie en plus des habituels autres groupes subsidiés. Et puis, c’est mieux en concert qu’en version studio (c’est elle qui le dit).

    Au début, tu peux toujours décider, après si tu suis la meute, c’est de ta faute, rien ne t’y oblige. Les effets de mode, ça finit toujours par se casser la gueule!

    > Je ne partage pas totalement cette opinion mais ne la rejette pas non plus d’un bloc. Tu n’es pas explicitement obligé, bien entendu, mais tout te pousse à suivre la meute. Celui qui vantait les mérites du vinyle il y a 5 ans encore passait pour un has-been, un anti-conformiste, un vieux ronchon technophobe ou que sais-je d’autre ? Aujour’hui, mamma mia et dans l’ensemble : quel connaisseur ! Quel bon goût !

  38. Rikai Zaza

    19 novembre 2011 à 11 h 19 min

    PS et clin d’oeil : on ne roule pas à plus de 120 km/h sur les autoroutes en théorie, right ? Pourquoi donc l’industrie automobile s’évertue à proposer des véhicules qui vont jusqu’à 160, 180, 200 voire 220 ? C’est pourtant inutile…

  39. Rikai Zaza

    19 novembre 2011 à 11 h 20 min

    Inutile et illégal même. Voilà, fini, ouf ! :)

  40. OLiK

    23 novembre 2011 à 10 h 01 min

    Concernant un des intervenants sur les réactions. Il n’a p-e pas tort concernant l’impact écologique de la pochette plastique d’un cd mais regardez le nombre de pochette carton (recyclé, j’espère) qui arrive en rayon. Voilà une bonne alternative!

  41. Loick

    23 novembre 2011 à 12 h 06 min

    Honteux !

    Le matériel ne peut être remplacé par un simple téléchargement.

    Je ne ressentirais pas le même plaisir de recevoir un album téléchargé que de recevoir un propre CD, ou vinyl, comme on les faisait avant.

    Même si le téléchargement est parfois une facilité, je ne me refuse pas d’acheter ou d’offrir des albums qui me plaisent vraiment.

    Je suis totalement opposé à la suppression !

répondre

Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>