Your Song #21. Under the Bridge, Red Hot Chili Peppers

redhot

Avril 1991. Anthony Kiedis, chanteur des Red Hot Chili Peppers, est au volant de sa voiture. Il sort d’une répétition avec le groupe qui travaille à la productiondu nouvel album Blood, Sugar, Sex, Magik. Il est mal. A cette époque, John Frusciante, le guitariste, et Flea, le bassiste,  fument pas mal d’herbe. Kiedis, lui, est sorti de cure et est clean. Dans le studio, il a vu dans les yeux de Frusciante que cet ancien fan devenu son guitariste n’appartenait plus à son monde. Kiedis est totalement désemparé. Dès son retour à la maison, il couche les premiers mots d’un poème exposant sa détresse et sa solitude.

Peu de temps après, Rick Rubin, le producteur de l’album, visite Kiedis pour voir ses derniers textes. Il tombe accidentellement sur un poème intitulé Under The Bridge, qui se trouve dans les carnets personnels du chanteur. Il est sidéré par le côté poignant de ces quelques phrases. « C’est magnifique !  Il faut en faire une chanson ! » lui dit-il en le convaincant de  chanter ce poème aux autres membres du groupe. Malgré la réticence de Kiedis, l’effet est immédiat. Frusciante et Flea se lèvent immédiatement et agrippent leur instrument. Quelques jours plus tard, Under The Bridge est enregistré.

[youtube lwlogyj7nFE]

Ce titre est généralement considéré comme une chanson sur la drogue.  Une de plus ? Pas vraiment. Oui, Kiedis a longtemps été accro, mais ici, la drogue n’est qu’un élément. Et pas le principal.

Le chanteur se sent totalement seul. « Quelques fois, je me sens comme si je n’avais pas de camarade. Ma seule amie est la ville où je vis, la ville des anges. Je suis seul et on pleure ensemble. » Solitude et tristesse, deux des mamelles de la dépression. Le reste de la chanson n’est qu’une longue descente dans les égoûts de ses émotions. «  Difficile de croire qu’il n’y a personne (…) Au moins j’ai son amour, cette ville m’aime »… Puis le refrain, « Je ne veux plus jamais me sentir comme je me suis senti ce jour-là. » Quel jour ? La réponse est un peu plus loin : ce jour où il s’est retrouvé sous un pont de downtown LA parmi une bande dealers mexicains, prétextant être le mec de la sœur d’un des types du gang . Je reprends ses propres mots, tirés de son autobiographie : « La solitude que je ressentais a fait réapparaître des souvenirs de mon histoire avec ma copine Ione. Cet ange magnifique était prêt à me donner tout son amour et au lieu de m’en emparer, j’étais là, en ville, avec des putains de gangsters en train de m’envoyer des speedballs en dessous d’un pont. »  C’est là, sous ce pont, qu’il ne s’est jamais senti aussi seul alors que son unique désir était d’être avec son groupe et ceux qu’il aime.

Under the Bridge n’est donc pas tant une chanson sur la drogue qu’une chanson sur la dépression, sur le fond du trou. Malgré ces paroles très sombres, le succès est immédiat, les Red Hot quittent les charts alternatifs pour se retrouver 2èmes au Billboard. Ce succès aura un effet secondaire : le départ de Frusciante, qui estimait que les Red Hot devaient rester un groupe underground.

Kiedis avait vu juste, ils n’étaient plus du même monde. En tout cas, pour un bon bout de temps, jusqu’à son retour en 1997… avant un nouveau départ en 2009.

Axel du Bus

Under the Bridge Red Hot Chili Peppers

Sometimes I feel
Like I don’t have a partner
Sometimes I feel
Like my only friend
Is the city I live in
The city of angels
Lonely as I am
Together we cry

I drive on her streets
‘Cause she’s my companion
I walk through her hills
‘Cause she knows who I am
She sees my good deeds
And she kisses me windy
I never worry
Now that is a lie

I don’t ever want to feel
Like I did that day
Take me to the place I love
Take me all the way

It’s hard to believe
That there’s nobody out there
It’s hard to believe
That I’m all alone
At least I have her love
The city she loves me
Lonely as I am
Together we cry

I don’t ever want to feel
Like I did that day
Take me to the place I love
Take me all that way

Under the bridge downtown
Is where I drew some blood
Under the bridge downtown
I could not get enough
Under the bridge downtown
Forgot about my love
Under the bridge downtown
I gave my life away


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>