Les sorties rock & variétés de la semaine

Dans les bacs cette semaine, les nouveaux albums de Laurent Voulzy, Rihanna, Christophe Willem, Bénabar,The Roots

Laurent Voulzy,  Lys & Love

Laurent partage son cœur et son temps entre Paris et Londres. Cette dualité se retrouve tout au long d’un album inspiré par un tableau de 1400. Entre Lys (Paris et le Louvre, la France, la langue française) et Love (sa passion pour la pop anglaise, l’enregistrement à Abbey Road, la langue de Shakespeare), Laurent livre un disque bicéphale où tout se marie. Son sens mélodique n’est plus à démontrer. Il brille une fois de plus ici mais plus que son accent anglais (qui ne dérangera en rien le public français moins sourcilleux), ce qui impressionne en premier, c’est la production réalisée en duo avec Franck Eulry. Les cordes, cor français et cornemuse, nous ramenant au Moyen Âge, sont bien équilibrés avec les sonorités synthétiques. Travail d’orfèvre, ce disque nous rappelle à certains moments le travail d’un Alan Parsons. Laurent (avec la complicité d’Alain Souchon pour quatre textes) chante l’amour courtois, la poésie d’antan, « Glastonbury »… « En regardant vers le pays de France », terminant par une vraie perle : « La 9e croisade », d’après un poème d’Alan Firas, sur le chant et l’oud de Driss El Maloumi.

*Columbia-Sony. http://www.laurentvoulzy.com/

Rihanna, Talk That Talk

Passer l’année sur scène et la terminer par un nouvel album, faut pas s’étonner si la petite est fatiguée. Ce nouvel album, du coup, est surtout un travail de producteur (quelques belles sonorités) sur des chansons déjà entendues, créant rarement le frisson. Par contre les photos…

*Def Jam-Universal. http://www.rihannanow.com/

Christophe Willem,  Prismophonic

Sa complice Zaho est une fois de plus la vedette de ce troisième album où Christophe se la joue disco, sans apporter de compos réellement fortes. Le son est là, sa voix et le déhanchement aussi (tout comme sa copine Kylie Minogue), mais ça manque de mélodies prégnantes.

*Sony Music. http://www.christophe-willem.com/

Bénabar,  Les bénéfices du doute

Grand retour à la chanson pour Bruno qui a réussi son passage au cinéma. Homme d’images et d’histoires simples finement racontées, Bénabar n’apporte pas cette fois des mélodies à même de traverser les années. Le texte a priorité, c’est bien mais on aurait aimé des compos un peu plus originales.

*Sony Music. http://www.benabar.com/

The Roots, Undun

Et si les Roots, de Philadelphie, étaient bien le meilleur groupe de rap américain ? A l’aube de leurs 25 ans d’existence, ce disque d’une richesse inouïe nous en convainc aisément. Avec du fond et pas de bling-bling, les Roots font honneur à un genre qu’ils déclinent de façon très variée, avec ou sans Dice Raw.

*Def Jam-Universal. http://theroots.com/


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>