Les sorties rock & variétés de la semaine

Dans les bacs cette semaine, les nouveaux albums de Drake,  Seal, Melingo, Ty Segall et Matt Elliott

Drake , Take care

Fin novembre, le Canadien figurait en tête des charts américains avec plus de 650.000 exemplaires vendus de son nouvel album, le deuxième après Thank me later sorti l’an passé. Ce disque long de près de 80 minutes (!) est le fruit de sa collaboration avec une armada de camarades tels que Lil Wayne, André 3000 et Nicki Minaj notamment, sans oublier Rihanna en duo sur l’actuel single « Take care ». Ce single-là emprunte largement (son piano principalement) à « I’ll take care of you » revu et corrigé par Jamie XX sur l’album des remixes de feu Gil Scott-Heron. Et il est peut-être là aussi tout l’intérêt de cette galette… Oui, on peut rester insensible à ce mix de roucoulades et de rodomontades, à ce mélange de pop, de rap et de r’n’b ultra-romantique dans le ton comme le contenu, à ces histoires de luxe et de filles, ou à cette espèce d’envie d’être le Motown King du XXIe siècle (écoutez l’harmonica steviewonderien clôturer « Doing it wrong » pour voir). Tout ça, on peut. Mais il faut néanmoins reconnaître qu’il y a ici une maîtrise du son et des atmosphères, un tel soin apporté aux subtils détails qui les enrichissent que c’en est renversant.

*Universal http://www.drakeofficial.com/

Seal, Soul 2

On ne s’est pas pressé pour rédiger cette critique de la suite de Soul, l’album le plus vendu en Belgique l’année de sa sortie. C’est que l’impression de réchauffé est bien là, malgré la qualité des standards de la soul sélectionnés. « Let’s stay together », « What’s going on », « Lean on me », etc. La voix est là mais les arrangements manquent un peu de caractère. On préfère réécouter les originaux.

*Reprise-Warner. http://www.seal.com/

Melingo, Corazon & Hueso

Véritable gardien du temple du tango, Melingo parle en ce qui concerne sa musique de « prototango », à tel point que ses chansons rénovent un genre tout en renouant avec ses racines. Son blues de la pampa, chanté d’une voix à la Tom Waits ou à la Paolo Conte, est livré avec un romantisme magnifié par son gosier graveleux. On peut même parler de tango canaille !

*World Village-Harmonia Mundi. http://www.danielmelingo.com/

Ty Segall, Singles : 2007-2010

Cinq albums, un live, huit 45 tours, une compile cassette et moult collaborations… Ty Segall trime solide depuis qu’il a quitté son groupe, Epsilons, il y a quatre ans. Dans la foulée de Goodbye Bread, qui a enfin eu droit à une audience digne de ce nom, le Californien sort une sélection 2007-2010 qui balance solide. Quelque part entre Jay Reatard, les White Stripes et les compiles Nuggets.

*Goner Records http://ty-segall.com/

Matt Elliott,  The Broken Man

Après la trilogie des Failing, Drinking et Howling songs, en attendant la sortie physique de son album (16 janvier), Matt Elliott le propose en mp3 à 2 euros ! Interprétation parfaite de sa noirceur somptueuse et abyssale, « Dust, flesh and bones » y peint une fresque nocturne sur laquelle les cordes et les chœurs jouent aux spectres pleurant dans le noir. « This is how it feels to be alone »…

*Ici D’ailleurs http://www.thirdeyefoundation.com/


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>