La métamorphose Norah Jones

24- Norah Jones

« …Little broken hearts » est le nouvel album de Miss Norah Jones. La fille de Ravi Shankar propose un disque résolument moderne, co-écrit et produit par Danger Mouse (Black Keys, Beck,…).
A ma gauche Danger Mouse, l’un des producteurs les plus talentueux du moment. C’est lui qui a permis au Black Keys de décrocher la timbale avec Brothers des Black Keys ou même Gorillaz avec Demon Days. À ma droite Norah Jones, chanteuse et musicienne américaine qui, en quatre albums, a écoulé pas moins de 40.000.000 d’albums.

Les deux se sont rencontrés autour du très beau projet Rome de Danger Mouse et Daniele Luppi où l’héroïne de My Blueberry Nights de Wong Kar-wai pose sa voix de miel à trois reprises. Dans ce projet chargé de revisiter les musiques du western italien (Morricone en tête), on pouvait déjà percevoir la très belle combinaison de la voix de Norah sur la production de Danger Mouse.

… Little broken hearts (Virgin-EMI), cinquième album de la Miss, scelle définitivement l’union. Fort de douze chansons écrites à quatre mains, ce disque est un petit bonbon. La production un peu rugueuse mais souple et subtile épouse les états d’âme de Norah Jones. Toutes les chansons tournent, comme le titre du disque l’indique, autour des désillusions de l’amour, d’âmes déchirées et de cœurs en lambeaux. Norah Jones a probablement dégusté à la lecture de textes où les hommes en prennent. Et les femmes aussi. Musicalement, on reste dans un registre plus groovy et ouaté avec un final, « All a dream », très Neil Young période Everybody knows this is nowhere.

PHILIPPE MANCHE

commenter par facebook

1 commentaire

  1. red

    24 février 2012 à 13 h 26 min

    C’aurait été intéressant d’indiquer la date de sortie prévue…

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>