The Dandy Warhols, machine à tubes

Un nouvel album sous le coude (‘This Machine’), la formation américaine s’est offert un véritable bain de jouvence sous les travées de l’AB. Depuis leurs débuts, les Dandy Warhols ont toujours eu l’art de conjuguer le passé au présent. La prestation de vendredi soir l’a encore démontré. Devant une audience dévouée à l’histoire du groupe et à ses tubes, la bande de Portland a rafraîchi les mémoires en déroulant ses plus grands succès.Il faut bien l’avouer. On était assez perplexe au moment de retrouver les Dandy Warhols sur la scène de l’Ancienne Belgique. D’un côté, on leur est redevable : ces gens nous ont offert des tubes adolescents, des hits qui, à jamais, courent à poil dans un coin de notre mémoire. De l’autre, la nostalgie a ses limites. Et, malgré la tenue décente du récent ‘This Machine’, on ne peut s’empêcher de penser que le meilleur du groupe est derrière, à cheval entre les nineties et le 21ème siècle. Coup de bol formidable : nos vieux potes ne sont pas dupes. Aujourd’hui, pour les Dandy, un nouvel album reste surtout un excellent prétexte pour relancer la machine et partir à l’assaut d’une nouvelle tournée. On n’a donc pas boudé notre plaisir, hier soir, quand Zia McCabe, Courtney Taylor-Taylor, Pete Holmström et Brent DeBoer se sont lancés dans un trip rétrospectif, cool et méticuleusement calculé.

Après 18 ans de carrière, les Dandy Warhols connaissent leurs points forts. À 40 ans, ils maîtrisent leurs hits et gèrent la forme en toute décontraction. Badges accrochés sur le revers du veston, cheveux mi-longs, chapeau à plumes, Pete veille toujours autant sur le style que sur sa gratte. Moumoute suspendue au-dessus de sa batterie, Brent arbore chemise blanche et cravate noire. Classe et détendu. Chandail, tifs mauves, Zia règne sur les claviers et ses effets. Le sourire en coin, le tambourin à la main, la seule fille du groupe reste encore aussi cool que Kim Deal. Et puis, il y a Taylor-Taylor, son T-shirt délavé, sa voix éraillée et sa queue de cheval enroulée en glace italienne sur le haut du crâne. Les Dandy Warhols ont beau vieillir, ils restent d’éternels ados. Le temps n’a pas d’emprise sur eux, pas moins sur leurs chansons. Leur concert est un concentré de singles : ‘We Used To Be Friends’, ‘Not If You Were The Last Junkie On Earth’, ‘I Love You’, ‘You Were The Last High’, ‘Bohemian Like You’, ‘Every Day Should Be A Holiday’, ‘Get Off’, ‘Horse Pills’, ‘Godless’, ‘Boys Better’. Il faudrait vraiment être rabat-joie pour bouder son plaisir. Le groupe glisse intelligemment quelques nouveautés (‘Enjoy yourself’, ‘The Autumn Carnival’, ‘SETI vs The Wow! Signal’) au menu du best of. Mais tout le monde s’en tape. Même chose pour le chant approximatif de Taylor-Taylor : la décontraction et la conviction des Dandy ont raison des chansons. Machine à tubes ou à remonter le temps, la formation américaine reste d’une redoutable efficacité quand il s’agit de combler son public. Et de remettre les pendules à l’heure.

Nicolas Alsteen

Setlist :

Be-In

We Used To Be Friends

Not If You Were The Last Junkie On Earth

I Love You

You Were The Last High

Enjoy yourself

Sad Vacation

They’re gone

The Autumn Carnival

SETI vs The Wow! Signal

Every Day Should Be A Holiday

Ride

All The Money Or The Simple Life Honey

The Legend Of The Last Of The Outlaw Truckers AKA The Ballad Of Sheriff Shorty

Bohemian Like You

Get Off

Horse Pills

Godless

Pete International Airport

Rappel :

Boys Better

The Dandy Warhols – Not If You Were The Last Junkie On Earth’ – live Ancienne Belgique (27/04/2012)


commenter par facebook

4 commentaires

  1. Maxime

    28 avril 2012 à 21 h 14 min

    Il me semble qu’il y a quelques erreurs dans le tracklist: je n’ai pas de souvenir de “All The Money Or The Simple Life Honey” ainsi que de “The Legend Of The Last Of The Outlaw Truckers AKA The Ballad Of Sheriff Shorty”; de plus ils ont fini (avant le rappel) par “Country Leaver” et non par “Pete International Airport.”

    Par contre, je confirme bien que les anciens tubes fonctionnaient beaucoup mieux que les nouveaux morceaux, peu convainquant (mise à part “Welle they’re gone” pour ma part)

  2. Thomas

    29 avril 2012 à 0 h 36 min

    Ni “Ride”, bien malheureusement.

  3. David

    29 avril 2012 à 10 h 12 min

    En effet, certains des titres joués sortent de l’imagination du rédacteur. Par contre, ils ont joué holding me up. Par contre, ils ont effectivement joué “The Legend Of The Last Of The Outlaw Truckers AKA The Ballad Of Sheriff Shorty”

  4. karma

    30 avril 2012 à 11 h 59 min

    c’était un super concert !

    voici le fameux “Bohemian Like you” depuis la fausse ! ;)

    http://youtu.be/_HIWyU8lxhM

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>