Metric, les premières mesures électriques à Rock Werchter

Le plus grand rassemblement musical de l’été s’ouvre sous le soleil. Rock Werchter reste fidèle à ses habitudes : le festival est complet et les réjouissances culinaires inversement proportionnelles à la qualité de la programmation. En attendant les têtes d’affiches de la soirée (The Cure, The Cure, The Cure !), on s’abandonne aux premières mesures de Metric.

On y est. La foule afflue aux portes de Rock Werchter. Tout se joue à guichets fermés. Pour sa 38ème édition, la manifestation louvaniste inaugure une nouvelle scène. Elle s’appelle The Barn et jouxte la Pyramid Marquee. A quelques centaines de mètres de là, les écrans géants de la Mainstage diffusent des messages de bienvenue. Et quelques conseils : « Suivre les instructions », « Aider ses amis » et, surtout, « Enjoy The Show ». Ok, merci pour l’idée… Direction The Barn où les Canadiens de Metric inaugurent les nouvelles installations de la plaine louvaniste. Sur scène, le quatuor de Toronto multiplie les crochets new wave et les ficelles synthétiques. Belles jambes, belles lunettes, la blonde Emily Haines s’en va chercher son public. Facilement. Dans la fosse, on tape dans les mains, on entonne des « Oho-ho » et des « Pa-pa-da ». Tout le monde reprend les petits airs poppy, chics et gentils de Metric. Les gens sont motivés, chauds bouillants. La météo aussi. Près de 35° sous le soleil. Autant dire que sur le site certains sont déjà fin cuits. C’est le début de l’été, le festival peut commencer.

NICOLAS ALSTEEN


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>