Werchter 2012 : c’est parti !

Werchter 2012, c’est parti ! Il est 14h15, il fait chaud (si !), le public est déjà en nombre sur le site. Côté autoroute, RAS, aucun embouteillage à déplorer. Bref, tout commence sous les meilleurs auspices. Entrée sur le parking presse, contrôle de l’accréditation, bracelet (« Pas trop serré, bedankt ! »), ça roule…

Ensuite, se trouver une petite place dans la cabine presse (cool, de gentils collègues en ont gardées), installer le matériel (« Tu as une connexion ? Non ! Moi non plus ! »), se réhydrater (il faut chaud, voir ci-dessus), provision de bonnekes (« Wablief ? Deux euros cinquante la chope, ah oui, quand même ! »)… C’est parti, quoi !

Nouveauté cette année à Werchter : une troisième scène, sous chapiteau, baptisée The Barn. Une tente vaste comme au moins le Dance Hall de Dour mais avec un petit look de cirque, sous ses rayures jaunes et bleues. Le plancher en bois, comme au Marquee monté à quelques centaines de mètres, est déjà bien occupé : les festivaliers entonnent des « whoo-ho-ho » à l’invitation d’Emily Haines, la chanteuse de Metric. C’est le groupe canadien qui essuie les plâtres cette année. Pop dansante, 12 ans de bouteille ? Pourquoi pas…

D.S.

 

Didier Stiers

commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>