Les plans fumeux de Wiz Khalifa

Grosses bagouzes et slip au vent, le surtatoué Wiz Khalifa pose son flow sur les vertes prairies de Werchter. Ça tombe bien : question verdure, le garçon en connaît un rayon. Une petite chanson ?

La dernière fois qu’on a croisé les tatouages de Wiz Khalifa, c’était il y a moins d’un an. Au Pukkelpop. Son show ne nous avait pas secoué le cocotier. En fait, on se souvient juste d’un truc : quand la tempête s’est levée, le rappeur s’est barré en courant avant le premier coup de vent. Frais comme un gardon, il revient en Belgique en compagnie d’un batteur, d’un DJ et d’un bassiste. Passionné d’horticulture et de hip-hop, Wiz cultive ses deux passions en musique. Chez lui, il est souvent question de fumette (‘Roll Up’, ‘Smoke Em’). Pas un hasard, donc, si son dernier album s’intitule ‘Rolling Pappers’. Et pas étonnant de le croiser avec son pote Snoop Dogg à l’affiche d’un grand moment de cinéma : ‘Mac and Devine Go To High School’. Dans le film, les deux MC’s retrouvent les bancs de l’école et poussent tout le campus au bord de l’asphyxie, la faute à des pétards gros comme des troncs de séquoia. Sur la Mainstage de Rock Werchter, Khalifa entonne ses blockbusters (‘No Sleep’, ‘Black & Yellow’, ‘On My Level’), fait son dur (‘Taylor Gang’) ou se la joue romantique (‘Gang Bang’). L’ambiance est énorme, mais on ne retient pas grand-chose de ses chansons. Une dépanne, mec ?

 

Nicolas Alsteen


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>