Vas-y Eddie !

Jack White et Pearl Jam vendredi, Alabama Shakes et Black Box Revelation ce samedi en début d’après-midi : les guitares se sont bien fait entendre, ces dernières heures à Werchter. Et là, on n’a pas encore été écouter Wolfmother… Mais d’abord un bref retour sur la soirée d’hier et surtout la prestation habitée d’Eddie Vedder et de ses potes de Seattle.

Un copier-coller de ce qui a été écrit sur ce blog à propos de Pearl Jam il y a deux ans n’aurait pas été un coup de paresse. Non : une fois encore, les perpétuateurs du grunge ont livré un concert généreux et dense, comme ce précédent au même endroit. Celui qui nous avait valu de renouer avec un groupe qui re-suscitait alors l’excitation et l’urgence perçues chez lui dans les années 90.

D’ailleurs, le groupe entame avec « Do the evolution », et ça rime avec « revolution ». Mais il n’en faut même pas autant pour que se manifeste la ferveur d’un public encore plus en nombre que pour The Cure la veille. Et quand il entame « Alive », ce n’est plus une chanson qu’on entend, pas plus qu’un tube, mais carrément un hymne, repris par des milliers de voix et déclencheur d’au moins autant de frissons.

La setlist a forcément changé, mais rien n’y lasse. On y entend l’inédit « Olé », quelques (bout de) reprises, dont le classique de Neil Young, « Rockin’ in the free world », chanté parmi les fans. Et comme il y a deux ans, « Just breathe » fait encore l’objet de cette jolie version acoustique. Une dernière cover ? Pour boucler : mais plus de MC5 cette fois, du PIL ! Werchter, 29 juin 2012 : Pearl Jam a livré un concert aussi prenant qu’il y a deux ans. Ou quasi, en tout cas. Ben oui : la surprise en moins…

Didier Stiers
(Photo : Thomas Blairon)

 

Sertlist
- Do the evolution
- Got some
- Corduroy
- Elderly woman behind the counter in a small town
- Given to fly
- World wide suicide
- Comatose
- Even flow
- Olé
- The fixer
- Spin the black circle
- Daughter
- Another brick in the wall (extrait)
- Just breathe
- Why go
- Jeremy
- Better man
- Save it for later (extrait)

Rappels
- Unthought known
- Public image (cover PIL)
- Alive
- Rockin’ in the free world (cover Neil Young)
- Yellow ledbetter

Didier Stiers

commenter par facebook

1 commentaire

  1. Franken

    2 juillet 2012 à 10 h 01 min

    J’aimerais quant même rajouter que le concert fut meilleur qu’il y a deux an et surtout, la vrai magie de ce groupe c’est que chaque concert est différent! Chaque soir, le set List est différent. Et cela dure depuis plusieurs années. Ils font un peu comme Prince. Ils s’amusent vraiment et prenne énormément de plaisir à jouer encore ensemble. Malgré le fait que je ne suis pas d’accord avec l’aspect banal de votre critique, je vous remercie quant même dans écrire une. En cherchant sur le web, je n’en n’ai pas trouvé beaucoup. Pour ceux qui souhaitent encore aller voir un groupe culte, PEARL JAM, c’est magnifique.

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>