Kitty, Daisy, Lewis et dom Pérignon

C’est à ce qu’il boit sur scène qu’on reconnaît le statut d’un groupe. L’état d’esprit de ses membres. Ses exigences. Ou le genre d’accueil que lui réservent les organisateurs du festival où il joue. Dimanche, c’est avec des coupes de champagne à la main que les frère et sœurs de Kitty, Daisy & Lewis ont débarqué sous la tente.

Le Marquee aura décidément été transformé en temple du vintage, cette année. Après le mélange de soul et de rock’n’roll concocté par Alabama Shakes, c’est le mix de swing et de rockabilly mitonné par la famille britonne qui fait vibrer le plancher du chapiteau. La moindre accélération à la batterie fait irrésistiblement taper du pied, le solo de guitare itou. Les parents du trio sont dans le coup : à la contrebasse, du coin de l’œil quand même, maman surveille sa progéniture.

On zyeute au passage la combi-shorty pailletée d’or que porte Daisy, et puis on se rend compte que le groupe a choisi de jouer un maximum de titres vitaminés. Caisse claire à la manœuvre, le rythme qui s’imprime ne donne qu’une envie : grimper dans un pick-up et aller tirer dans les panneaux de signalisation le long de la highway. Et puis écraser des opossums en revenant. Heu non, pas des opossums ! C’est joli, les opossums.

Didier Stiers

Note : Thomas Blairon, notre photographe, est fétichiste du pied, comme vous aurez pu le constater. En 2010, il nous shootait le pied de Daisy au Pukkelpop, et il a remis ça cette année. La boisson aussi, a changé !


Setlist
- I’m going back
- Don’t make a fool out of me
- Polly put the kettle on
- I’m so sorry
- (Baby) Hold me tight
- Tomorrow
- Going up the country
- Say you’ll be mine
- What quid ?

Didier Stiers

commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>