La pop belge expliquée par les Anglais

C’est bien connu, pour les Anglais, l’Europe continentale est plus éloignée que l’Amérique. Surtout si on parle musique! Alors, quand The Guardian traverse le channel pour établir “une histoire de la pop belge en dix chansons”, on applaudit bien fort. Surtout quand elle évite les clichés de type Soeur Sourire et Plastic Bertrand.

Je vous vois venir, Plastic Bertrand, un cliché? Mais là n’est pas le propos. Cette histoire de la pop belge en 10 chansons made in UK est sérieuse. Déjà, ça commence par Brel. Qui d’autre? Ensuite, elle réhabilite Adamo. C’est pas rien! Et puis, elle se termine par Baloji, un des rares à se créer un chemin vers la Perfide Albion avec son hip-hop francophone et africanisé. Et puis, surprise, pas de dEUS, mais à la place, pour mentionner le rock indé, The Honeymoon Killers. Telex est pris au sérieux. Soulwax renvoyé aux oubliettes. Et les toujours très respectés Front 242, bien sûr, qui restent LA référence de la musique in Belgium outre-Manche.

Ce qu’on retient, surtout, de la vision anglo-saxonne de notre musique, c’est que plus elle est belge, plus elle assume son terroir, plus elle est respectée. Parmi la sélection proposée, sept chansons sont en français dans le texte, une en flamand. Les copies des groupes de chez eux, ils s’en foutent pas mal, ils en ont suffisamment! Enfin, notez cette phrase que certains auront du mal à lire: “Le rock belge a toujours eu plus à offrir que des pâles copies de groupes américains dans le style de dEUS ou K’s Choice”.

Mais, bon, sinon, vraiment rien sur Plastic Bertrand!? C’est quand-même lui qui a tué leur sacro-saint punk, non?


A lire et à écouter sur The Guardian


La sélection:


1. Jacques Brel, “Amsterdam”

2. Adamo, “Inch’Allah”
3. Telex, “Moskow Discow”
4. Lio, “Sage comme une image”
5. The Honeymoon Killers, “Décollage”
6. Front 242, “Take One”
7. Clouseau, “Daar Gaat Ze”
8. Pleasure Game, “Le Dormeur”
9. Lasgo, “Something”
10. Baloji, “Tout ceci ne vous rendra pas le Congo”

Didier ZACHARIE


commenter par facebook

12 commentaires

  1. Tardis

    3 juillet 2012 à 20 h 30 min

    Amsterdam, number one des chansons pop devant Inch’Allah, hallucinant…!
    Heureusement que je suis assis, ça m’évite de me casser une jambe…

  2. Mazz

    3 juillet 2012 à 21 h 02 min

    Manque Arno, Hooverphonic, Ozark Henry, Ghinzu et Sttellla of course…

  3. buzred

    3 juillet 2012 à 21 h 17 min

    On applaudit bien fort? On rit à gorge déployée, vous voulez dire?
    Quelques bons choix, mais considérer dEUS comme une pâle copie de groupes américains, à mon avis ils n’ont pas écoute My sister my clock ou Worst case scenario !
    Et Arno, et le grand jojo, ils sont où?
    Marrant quand même, les angliches font un classement belge qui ne mentionne pas plastiiiic, on crie au chef-d’oeuvre, au côté “inrocks” du truc. En l’occurrence, c’est plutôt du mauvais goût dont les anglais ont le secret, non?

  4. Fredodb

    3 juillet 2012 à 22 h 29 min

    L’insularité leur monte au nez….. à croire que le rock-pop indie leur appartient…. comment ne pas prendre en compte les Deus, Ghinzu, Arno (et TC Matic), Zita Swoon…. Voire Nacht und Nebel (pourquoi pas…?) …. Et j’en passe…. F**k…

  5. Didier Zacharie

    3 juillet 2012 à 23 h 36 min

    C’est pas un classement, Tardis..

  6. jomel

    4 juillet 2012 à 9 h 42 min

    “Het gaat over” de Gorky, au lieu de Clouseau
    “J’aime la vie” au lieu de Lio
    “Je suis venu te dire” Jo Lemaire + Flouze, meilleur que l’original selon le grand Serge

    Sinon, c’est bien de préciser que Amsterdam n’est pas pas une chanson de Bowie

  7. Tardis

    4 juillet 2012 à 10 h 40 min

    C’est pas de la pop, Didier

  8. seb

    4 juillet 2012 à 11 h 18 min

    Je trouve qu’ils ont raison, les groupes, deus et compagnie n’ont rien inventé. leur top 10 représente la belgitude.

    Coup de coeur les morceaux electronique ou je trouve qu’on est très fort.

    Mais en rock, même si ya de bonne chose, rien mais absolument rien ne représente la belgique.

  9. Pingu

    4 juillet 2012 à 11 h 34 min

    Pour une fois qu’on ne tente pas de nous faire croire que Machiavel, Ghinzu, Arno etc…savent jouer et chanter et qu’on les remet à leur place de tâcherons minables, ça fait du bien.

  10. E

    4 juillet 2012 à 13 h 02 min

    N’importe quoi. On a tellement mieux à proposer que du Lio et compagnie, copié bêtement sur la pop française. La chanson française, tout le monde s’en fout, il suffit d’aller à un festival pour s’en rendre compte, 90% des groupes belges chantent en anglais et tant mieux! Et tant qu’à prendre un grand artiste chantant en français, ils auraient au moins pu prendre Arno, pas Adamo… De même passer sur les récents succès de Black Box Revelation, Selah Sue ou Soulwax à l’étranger est une véritable aberration, d’autant plus que la musique électro a pratiquement été créée en Belgique! Bref, du Guardian tout craché.

  11. Romain

    5 juillet 2012 à 9 h 49 min

    La musique éléctro créée en Belgique? Ce qu’il ne faut pas entendre… Détroit, Chicago, Berlin, Manchester vous connaissez? Certes la New Beat et l’EBM ont principalement écrit leur lettres de noblesse chez nous mais ceci ne représente qu’une partie infime de la musique électronique, même à l’époque.

    Merci de ne pas citer Selah Sue qui, malgré son talent incontestable, surfe sur la vague soul. Rien de bien neuf.

    D’accord pour promouvoir la “belgitude” (si elle existe), peu importe le style. Ce ne sont pas les disques vendus qui comptent ici.

  12. willycat

    1 août 2012 à 14 h 26 min

    Plastic Bertrand est un mythe vivant

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>