De Montréal à LaSemo, l’Emir Kusturica

Emir Kusturica était à Montréal, jeudi, au Métropolis, dans le cadre du 33ème Festival international de Jazz et il sera ce vendredi (à minuit 45) à Hotton, au Festival LaSemo. Le jetlag et les voyages? Voilà qui ne fait pas peur à cet éternel troubadour qui a visiblement plus de facilité à tourner avec son No Smoking Orchestra qu’à monter sur pied la production d’un nouveau film.

Emir était précédé du groupe de Sergiu Popa qui, comme le violoniste du No Smoking Orchestra, a un CD à proposer. Mais Kusturica, lui, n’a rien à vendre au stand, il est là pour le seul plaisir d’être sur scène et ça se voit tout de suite. Ouvert par l’hymne soviétique des J.O. de notre enfance et clôturé par l’Internationale, le concert du réalisateur serbe est tout ce qu’il fallait aux Indignés québécois de la Révolution d’Erable. Comme à son habitude, le No Smoking Orchestra livre sa version rock’n'roll d’une musique balkanique faite pour le fête et les mariages. On joue bien, on joue vite et on s’amuse beaucoup. Tout ce qu’il faut pour Hotton!

THIERRY COLJON


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>