Le chanteur de Green Day dérape à la TV et est envoyé en désintox UPDATE

Alors que Green Day venait d’entamer la tournée des grands ducs pour essayer de fourguer sa trilogie d’albums aux djeuns, Billie Joe Armstrong a brisé le plan marketing de sa maison de disques en pétant un câble à la télé et en se faisant envoyer fissa en cure de désintox. UPDATE: Et si tout cela faisait en réalité partie du plan marketing?

Tout était prévu, étudié, millimétré pour que Green Day parvienne à vendre par millions ses trois albums, dont le premier, “Uno!”, sort cette semaine. Imaginez un peu la tronche des représentants de Warner qui bossent là-dessus depuis des mois et des mois quand ils ont vu leur poule aux oeufs d’or se vautrer en direct à la télé américaine. Lors d’une performance pour une radio à Las Vegas, le Billie Joe n’a pas supporté qu’on lui dise 1. de jouer une vieille scie pour les kids (à savoir ‘Basket Case’) alors qu’il est venu promouvoir une quarantaine de nouveaux titres; et 2. qu’il lui restait une minute pour terminer la dite-chanson avant la coupure pub. Là, il est parti en mode solo, et ça a pas fait deux plis: “Fucking-ci, fucking-ça, are you gonna give me one fucking minute? You’re fucking kidding me? What the fuck?” Et le mot de trop, celui qui va trop loin car il se met à dos la quasi entièreté de la jeunesse dorée américaine: “I’m not fucking Justin Bieber, you motherfuckers!” Aïe. La réaction de Warner a été limpide: “Désintox, direct, mon ami! Et t’as intérêt à être sur pied pour le début de la tournée!”

NB. Notons au passage la pauvreté de la langue anglaise quand il s’agit de jurer. L’exemple nous prouve en effet que ces gens ne peuvent véritablement s’appuyer que sur un seul et unique mot afin d’exprimer leur mécontentement. Sacrebleu! Diable! Nom d’une qu..!

Sur le site web du groupe, un communiqué très professionnel explique que “Billie Joe va suivre un traitement pour abus de substances. Nous voulons que tout le monde sache que notre set n’a pas été coupé par ClearChannel et nous présentons nos excuses à ceux que nous avons offensé lors du iHeartRadio Festival à Las Vegas”. Ah oui, parce qu’il faut se rendre compte, on parle milliers de dollars de recettes, là, coco!

Visionnez (la dernière minute de) la performance de Green Day à Las Vegas.

UPDATE: L’affaire ne s’arrête pas là! Nos investigateurs, sur le coup depuis ce matin, ont découvert que Billie Joe Armstrong, ci-leader de Green Day et supposé être en cure de désintoxication, continuait de poster des photos de son chien Cleo et de lui-même, la bouche fatiguée, sur le site Instagram. Les photos ont été postées les 23 et 24 septembre 2012 à 11h et 5h du matin respectivement. Que faut-il en conclure? Mise en scène? Coup marketing? Calembour? Ou rien du tout? Les fans, eux, sont en haleine, à la recherche de la vérité, appelant de leurs voeux un Jour Nouveau.

Didier Zacharie

Articles similaires:


commenter par facebook

32 commentaires

  1. rj

    24 septembre 2012 à 10 h 06 min

    Mais pourquoi cela me fait-il rire??
    En fait il a dit tout haut ce que tout le monde pensais tout bas.. LOL
    Evidemment, point de vue marketing, c’est tres tres con xD

  2. Lamas

    24 septembre 2012 à 10 h 08 min

    Fuckin’ Rock’n roll !!!

  3. Fred

    24 septembre 2012 à 10 h 08 min

    ! Ils remontent dans mon estime !

  4. Julien

    24 septembre 2012 à 10 h 31 min

    “I am not fucking Justin Bieber”… definitely Rock and roooooool :-)

  5. UK

    24 septembre 2012 à 10 h 41 min

    “Notons au passage la pauvreté de la langue anglaise quand il s’agit de jurer.” => Normal, les ricains ne connaissent que “f*ck”, allez donc faire un tour en Angleterre. ;)

  6. Jean-Charles

    24 septembre 2012 à 10 h 45 min

    Eh bien moi, je crois que c’est très rock ‘n’ roll et que c’est nickel pour son marketing! On parie que ça va l’aider à vendre des disques?? :-)

  7. aphex

    24 septembre 2012 à 10 h 58 min

    ha ben pareil : ils remontent dans mon estime…

  8. Paul & Mick

    24 septembre 2012 à 11 h 06 min

    Bah, il aurait voulu se racheter une pseudo-crédibilité rock, il aurait pas fait autrement.

    Ca et ses récentes sorties très dispensables dans la presse en témoignent… sauf qu’il n’y a aucun mérite à s’en prendre à Justin Bieber ou Bon Jovi.

    Je trouve plutôt hypocrite de sa part de ne pas jouer le jeu de la promo alors que ça fait 10 ans que Green Day s’est vautré dans un punk-pop commercial au possible, destiné à séduire les jeunes rockers de 14 ans sur MTV. Vu l’évolution de sa carrière, il a donc pas tellement intérêt à la ramener en flinguant les rares “artistes” encore plus vendus que lui.

    Maintenant, qu’il ait un problème de défonce, c’est pas impossible non plus ; on ne commence pas à mettre de l’eyeliner à 40 berges sans souffrir d’un mal vachement profond…

  9. chris

    24 septembre 2012 à 11 h 15 min

    c’est plutôt cool en fait. j’espère quand même qu’il s’est passé d’autres choses plus graves pour envoyer ce gars en désintox… sinon ça fait peur d’être signé chez un label.

  10. Raph

    24 septembre 2012 à 11 h 18 min

    Excellent coup de pub en fait! Et Warner le sait très bien, il n’aurait pas pu mieux faire et ensuite ils disent par pure hypocrisie qu’il avait pris trop de ceci ou cela.
    Mais le coup de pub est génial, on en parle dans le monde entier, la tournée sera sold out et les albums vont se vendre par millions !

    C’est gagné, bien vu les gars. Sinon, lequel d’entre nous aurait entendu parlé de cet évévement radio? Beaucoup vont apprendre par ce biais que Green Day sort 3 albums et qu’ils n’ont rien perdu de leur “punk attitude” même en étant devenus milliardaires ;-)

  11. john

    24 septembre 2012 à 11 h 36 min

    ça sent le buzz bien préparé surtout.. Ridicul

  12. nom

    24 septembre 2012 à 11 h 46 min

    15 millions de jeunes américains font partie de la “jeunesse dorée” ? In your dreams.

  13. bondaccord

    24 septembre 2012 à 11 h 48 min

    Mais qu’il est supporter le côté hyper hautain des chroniqueurs de ce journal.

    Je suis le premier à défendre la liberté d’expression et l’anti-journalisme “tout est beau tout est chouette” mais seigneur, que vous êtes hautains.

    Sinon la langue anglaise est une des langues les plus riches au monde, notamment au niveau des insultes.

    Retournez lire les inrocks’, lissez votre moustache, revissez votre casquette trop grande et faites un tour sur votre fixie orange fluo pour prendre un peu d’air.

    • admin

      24 septembre 2012 à 12 h 06 min

      grincheux, bondaccord ?

  14. Haggy

    24 septembre 2012 à 11 h 57 min

    J’adooooore! Rock’n Roll attitude still alive!!!

  15. buzz

    24 septembre 2012 à 12 h 09 min

    Bien joué au niveau marketing justement !
    Méga-buzz dans les médias, rien de tel comme pub gratos !

  16. chris

    24 septembre 2012 à 12 h 18 min

    ((((((( à l’attention de Didier Zacharie ))))))))) un seul mot en anglais pour exprimer sa colère?????

    You flagelant pomposs pekker headed skank eater, you wouldn’t know an insult if it bit you in your yellow scrotum odored arse. Douche wipe of a francophonic pussy. Fuck you.

  17. kozmik

    24 septembre 2012 à 12 h 23 min

    Ces punks de pacotilles remontent dans mon estime.

  18. DZ

    24 septembre 2012 à 12 h 57 min

    @chris: Fichtre! ça commence enfin à jouer… (ça manque certes un poil d’élégance, mais bon…) ;-) mais le “fuck” reste primordial, la conclusion qui rend la force du propos, non?!

  19. Mr Wang

    24 septembre 2012 à 13 h 01 min

    Je vais vous dire: je mets tout le monde dans le même panier (de crabes!): les organisateurs de cette merde (excuse my english!) de concert promo qui ne voient que le pognon, la firme de disques pour la même raison et pour se mêler de la vie privée d’un chanteur (de quel droit décide-t-elle qui va en cure de désintox et sur quelle base sérieuse? Un pétage de câbles = drogue à tous les coups? Un peu court, non?), le public pour aller dans ce genre de happening de daube (idem), sans compter les blondasses bimbos qui y sont mises (triées sur le volet of course) pour faire soi-disant joli, la chaîne de TV qui filme les blondasses bimbos et le groupe à 50 m de la scène, et Green Day qui crache dans la soupe alors qu’ils font de la pop commerciale depuis plusieurs années et qui essaient de nous faire croire qu’ils sont révoltés (comme si tu ne savais pas que t’allais jouer moins longtemps que prévu. Fallait pas monter sur scène mec, ça ç’aurait été rock ‘n roll!) et enfin, la personne de Front Stage qui a écrit cet article un peu lourd et qui (naïvement?) s’imagine que ça gêne la Warner tant que ça d’avoir un mec qui fait le buzz à ce point. Franchement, tout ça n’est-il pas indécent tellement c’en est artificiel?

  20. Slivovitsa

    24 septembre 2012 à 13 h 05 min

    Je constate surtout que les anglais ne savent pas que 1 est singulier et donc que minute ne doit pas avoir de S.. ;-)

  21. chris

    24 septembre 2012 à 13 h 31 min

    @DZ

    Yes the FU remains un equaled (and in any language), however the English language offers a few other simple jewels that the author of the article, by ignorance or by racism (anti-americansime primaire), overlooked Ie : wanker or cock sucker. Then obviously there are many ways to slander someones honor via an improvised combination of dictionary words, but that itself becomes an art form … anyways easier to criticise than to complement, and easier to mock than to have the bollocks to say out loud what people such as Didier Zacharie dare to think in private. N’est-ce pas.

  22. Lio

    24 septembre 2012 à 13 h 43 min

    Ça fait un bien fou de voir ça. C’est malheureux pour la suite (la désintox, tout ça), mais putain de bordel de merde enfin un rockeur qui se rebelle. C’est pas mon préféré, mais là, il remonte dans mon estime. Et il a bien raison…

    Fuck the star system !!!
    Fuck the tv show !!!
    Fuck everyone !!!

  23. Led

    24 septembre 2012 à 14 h 52 min

    Allez les voir en concert et vous comprendrez. Ils mettent, et Billie Joe plus que tous, une énergie et une ambiance que j’ai rarement vue. Devant un public de m… comme ce fut le cas à Las Végas, ça ne m’étonne pas que ça se passe comme ça, à Paris je les ais vu donner un show du tonnerre et tout le monde chantait avec lui. Green day se donne à fond sur scène pour son public, les mondanités, c’est pas son truc. Un moment très Rock and Roll et qu’il s’il était si addict que ça, je pense que le groupe aurait annulé plus que les 5 malheureux concerts jamais annulé de leur carrière… C’est du punk rock et du bon. L’article, lui, n’est ni rock and roll, ni respectueux, ni même journalistique. Et dès qu’ils passent à proximité, moi, j’y fonce…

  24. Sebinou

    24 septembre 2012 à 15 h 03 min

    Je crois que c’est du demi-improvisé: au début ça fait bien marrer tout le monde (technicien qui montre le panneau d’affichage d’un air rebelle) mais la tirade anti-justin et la conclusion magistrale a à mon avis dépassé les attentes (plus personne ne fait le malin chez les techniciens). Bref, un sursaut de conscience et d’attitude rock and rooooooolllllll qui me plait bien.

    Faut également savoir qu’un beau doigt à la télé est vraiment considéré comme grave outre-atlantique (à l’inverse d’un flic qui descend un gars dans la rue)

  25. CULTURE BXL

    24 septembre 2012 à 15 h 09 min

    On traite vraiment les artistes comme des veaux aujourd’hui.

    Et si tu l’ouvres, on te casse, il y en a d’autres, pas créatifs mais très dociles. Le nouvel ordre de la bien-pensance est de retour – soumission ou autre chose?

  26. denis

    24 septembre 2012 à 16 h 17 min

    Le faire passer pour un barjo en “l’envoyant en désintox” selon moi et ce pour éviter qu’on accorde le moindre crédit à ce qu’il raconte.
    Son discours est “sensé” (énervé mais sensé) c’est le discours d’un type qui sort des albums depuis 20ans et dont certains veulent encore orchestrer les concerts.

    Donc la drogue n’a rien à voir avec ça! BJ veut simplement rester fidèle à ce qu’il est à la base…

  27. pagaille

    24 septembre 2012 à 16 h 20 min

    Bon dieu mais qu’est-ce qu’on s’en bat les c…..

  28. Againstfall

    24 septembre 2012 à 22 h 32 min

    Bon … il était peut être un peu bourré … >< MAIS c'était tellement bon !!!!!!

  29. aphex

    25 septembre 2012 à 12 h 46 min

    sérieux, on s’en fout non que ce soit prémédité ou non ? Reste que ça fait du bien de voir un artiste se rebeller contre la formatisation imposée de la télé. Même s’il avait anticipé le coup, ça parait certain que sa colère est réelle : il vient de sortir 1 album (bon ou mauvais) et on lui impose de jouer son vieux tube poussiéreux pcq “le public il aime bien” et qu’en plus on lui demande bâcler pcq la pub arrive et que la pub, elle, elle paie.
    On me dira : ouais mais il joue lui-même le jeu depuis longtemps. Ok, mais il n’est jamais trop tard pour avoir une réaction salutaire, même si c’est un one shot. Ca fait du bien. Plan marketing ? peut-être, mais ça ne me fera pas acheter l’album pour autant. Rappelons que le meilleur plan marketing aurait été de jouer ses nouveaux morceaux, ce qu’ils n’ont pas pu faire. BJ à donc, par le buzz, sauvé les meubles. bien ouèje

  30. iChris

    26 septembre 2012 à 16 h 58 min

    Euh, au fait, ils ont fait autre chose de ‘f*ckement’ bon que cette f*ck de chanson pour f*ckin kids qu’est Basket Case ??? Car pour autant que je me souvienne, la critique n’a plus jamais été aussi dithyrambique depuis “Dookie”…

  31. ed

    27 septembre 2012 à 11 h 59 min

    pour tout ceux qui croient au coup marketing vous vous plantez bien profond. Quand t’as vendu 65m d’albums t’as plus besoin de coup marketing, encore plus quand t’es la tête d’affiche de chaque festivals ou tu joues. Green Day est un groupe qui a rarement pété un cable comme ça et encore moins pour le marketing (c’est pas rihanna quand meme faut savoir faire la différence), suffit de voir leur live a Woodstock !
    Bref sinon énorme, c’est cool de voir ça encore de nos jours

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>